Archives de catégorie : Méthodologie

Voir la ville en vert : la question du paysage et de l’aménagement dans les villes nouvelles de l’étang de Berre

La collection, Histoire du projet des formes urbaines de la ville nouvelle des rives de l’étang de Berre a été menée par René Borruey, architecte et historien, directeur du laboratoire INAMA (École nationale supérieure d’architecture de Marseille) entre 2003 et 2007. Un premier billet traitait de la naissance des villes nouvelles de l’étang de Berre. Déposée et cataloguée à la phonothèque, cette collection sonore peut désormais être réutilisée et exploitée par d’autres chercheurs de plusieurs manières. Dans ce billet, nous avons choisi de vous proposer un focus sur l’aménagement au sein des villes nouvelles de l’étang de Berre, et le regard porté sur l’environnement à cette période, dans les années 1970 et 1980.

Continuer la lecture de Voir la ville en vert : la question du paysage et de l’aménagement dans les villes nouvelles de l’étang de Berre

Comment sont nées les villes nouvelles de l’étang de Berre ? Histoire urbaine, histoire d’un territoire

Transformer le cadre de vie des gens n’est pas une tâche à prendre à la légère. Architectes, urbanistes, paysagistes, tous ont un impact important sur les milieux dans lesquels nous évoluons jours après jours. Comme tout technicien ou artiste, ceux qui participent à la planification, à la création ou à la conception de tels espaces portent un regard particulier sur leur travail. Il est alors intéressant de documenter la perception de l’histoire de ces différents professionnels afin de pouvoir confronter les points de vues.

René Borruey, architecte et historien, est aussi enseignant-chercheur à l’École nationale supérieure d’architecture de Marseille depuis 1994, et directeur du laboratoire INAMA. Dans le cadre d’un projet de recherche sur les villes nouvelles françaises1, il réalise 13 entretiens, menés entre 2003 et 2007, auprès de divers acteurs de l’Établissement public d’aménagement des rives de l’étang de Berre (EPAREB). Tous et toutes apportent leur perception, leurs anecdotes, leur compréhension du projet ambitieux qu’étaient les villes nouvelles. De l’architecte au paysagiste, de la programmatrice au directeur général adjoint de l’Établissement, René Borruey a voulu reconstruire, pas à pas, un tableau des évènements, des enjeux de l’époque et des jeux politiques les accompagnant. Ces entretiens constituent une des sources qui ont permis la rédaction du rapport de recherche : Les formes urbaines de la ville nouvelle des Rives de l’étang de Berre2.

Continuer la lecture de Comment sont nées les villes nouvelles de l’étang de Berre ? Histoire urbaine, histoire d’un territoire

  1. En 2003, le ministère de la Culture lance un appel à proposition de recherche interministériel « Histoire et Évaluation des Villes Nouvelles Françaises » (HEVN). Ce programme propose, 35 ans après la fondation de ces villes nouvelles : « d’interroger leur rôle significatif dans l’histoire urbaine récente. » | Ministère de la culture. Villes Nouvelles Françaises.  [en ligne]. Disponible sur : http://www.culture.gouv.fr/Thematiques/Architecture/Formations-Recherche-Metiers/La-recherche-architecturale-urbaine-et-paysagere/L-organisation-de-la-recherche/La-politique-incitative-a-la-recherche/Villes-Nouvelles-Francaises []
  2. BORRUEY René, BARTOLI Pascale, CARPENTIER Anne. Les formes urbaines de la ville nouvelle des Rives e l’étang de Berre : histoire du projet. [rapport de recherche]. Ministère de la Communication, BRAUP, ENSA-Marseille, Laboratoire INAMA. 2010, 183p. Disponible sur : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01824896 []

La phonothèque aux états généraux de l’édition en sciences humaines et sociales

Les 17 et 18 juin 2019 se tiendront les états généraux de l’édition en sciences humaines et sociales organisés par l’EHESS. Le programme complet et mis à jour est accessible en ici.  Il sera question  des données de la recherche dans l’atelier sur le thème « Éthique de la publication (intégrité, déontologie, plagiat, etc.) » qui se tiendra le lundi 17 à 11h30 et réunira Michelle Bergadaà, Véronique Ginouvès et Matthieu Noucher. Continuer la lecture de La phonothèque aux états généraux de l’édition en sciences humaines et sociales

Les fiches d’Alpes de Lumière sur les cabanons en pierre sèche

En 1956, l’association Alpes de Lumière lance l’opération “Bories” pour recenser les constructions en pierre sèche des Alpes-de-Haute-Provence. La réalisation de fiches est une pratique centrale dans le travail scientifique de Pierre Martel pour la connaissance et la valorisation du territoire bas-alpin.

Dès ses débuts, le volet “inventaire” d’Alpes de Lumière fut central à son action patrimoniale. L’objectif était alors de conserver, étudier mais aussi valoriser la culture de la Haute-Provence et impulser une renaissance de ce territoire rural, fortement touché par la désertification des campagnes. Inventorier est un moyen de servir cet objectif de valorisation du territoire. De plus, ficher était une préoccupation constante de Pierre Martel qui avait pour habitude de documenter chacune de ses découvertes. Continuer la lecture de Les fiches d’Alpes de Lumière sur les cabanons en pierre sèche

L’archivio sonoro di Luisa Orrù, riflessioni sull’archiviazione

L’Archivio Storico dell’Università di Cagliari1 ha recentemente accolto tra i suoi fondi l’importante archivio sonoro di Luisa Orrù. Questa antropologa, nata in Sardegna nel 1944, ha studiato Linguistica sarda. Dopo la laurea, dopo aver insegnato per qualche anno presso una scuola media inferiore, nel 1974 è diventata assistente alla cattedra di Storia delle tradizioni popolari all’Università di Cagliari, retta dalla prof.ssa Enrica Delitala. In seguito, ha iniziato una collaborazione con l’antropologo Pietro Clemente e ha partecipato a una raccolta di testimonianze biografiche sulle donne in Toscana. Nel 1982 ha sistematizzato il metodo e sono iniziate le interviste alle donne sarde all’interno dello studio da lei condotto sul ciclo riproduttivo. Nel 1986 ha ottenuto in posto di professore associato di Antropologia culturale all’Università di Cagliari e ha portato avanti le sue ricerche. Luisa Orrù è morta nel 1998, a seguito di una malattia.

Continuer la lecture de L’archivio sonoro di Luisa Orrù, riflessioni sull’archiviazione

  1. La responsabile scientifico dell’archivio è attualmente la prof.ssa Cecilia Tasca. []

Appel à participation : « Ecouter nos mondes, parler de nos écoutes ». Une sonothèque en libre accès pour le public, les artistes et les chercheurs

« Savons-nous parler de notre écoute, la décrire et l’écrire ? »

Cette question, qui constitue un enjeu majeur du quotidien de l’archiviste sonore, a été posée, à l’occasion de cet appel à participation, à un large public de contributeurs. Continuer la lecture de Appel à participation : « Ecouter nos mondes, parler de nos écoutes ». Une sonothèque en libre accès pour le public, les artistes et les chercheurs

Entre restriction et open data, protection des données et démarches éthiques, 4 mars 2019, Grenoble

Le 4 mars 2019 se tiendra le séminaire du programme 2017 “Cross disciplinary program” COSMETHICS sur le thème Collecter, conserver, réutiliser les données de la recherche sur la personne à l’interface sciences humaines et sociales et santé : Entre restriction et open data, protection des données et démarches éthiques, à Grenoble,  à la Faculté de Médecine La Tronche. Continuer la lecture de Entre restriction et open data, protection des données et démarches éthiques, 4 mars 2019, Grenoble

The Archive of Luisa Orrù, thinking of archiving

The Historical Archive of the University of Cagliari (whose director is Cecilia Tasca) has recently received an important sound archive by Luisa Orrù among its funds. This anthropologist was born in Sardinia in 1944 and she studied Sardinian Linguistics at the University of Cagliari. After her Master degree, she started teaching in middle school and, in 1974, she became History of Popular Traditions assistant professor with the supervision of Enrica Delitala. She later started collaborating with the anthropologist Pietro Clemente and participated in collecting biographical material on Tuscanian women. In 1982 she started interviewing Sardinian women as part of her study on  reproductive cycles. In 1986 she successfully became associate professor of Cultural Anthropology at the University of Cagliari and continued her research. Luisa Orrù died in 1998, due to her illness.

Continuer la lecture de The Archive of Luisa Orrù, thinking of archiving

Les archives sonores de Luisa Orrù, réflexions sur un archivage

Les Archives historiques de l’Université de Cagliari1 ont reçu dernièrement un fonds très riche, celui de Luisa Orrù. Cette anthropologue, née en 1944 en Sardaigne, a d’abord étudié la linguistique sarde. Puis, après avoir enseigné quelques années dans un collège, elle est nommée en  1974,  professeure assistante d’Enrica Delitala en histoire des traditions populaires à l’université de Cagliari. Dans le cadre d’une collaboration avec l’anthropologue Pietro Clemente, elle découvre la méthode de l’entretien enregistré en participant à une  enquête de terrain sur les femmes en Toscane. Dès 1982 elle systématise la méthode et débute ses propres recherches sur le terrain. En 1986, elle obtient un poste de professeure d’anthropologie culturelle à l’université de Cagliari. Luisa Orrù décède des suites d’une maladie en 1998. Continuer la lecture de Les archives sonores de Luisa Orrù, réflexions sur un archivage

  1. La responsable scientifique des archives historiques de l’université de Cagliari est actuellement Cecilia Tasca []

Histinéraires : séminaire de travail et de restitution autour des collectes orales, 10-11 janvier 2019

A travers la collecte et l’étude des « Mémoires de synthèse des activités scientifiques » (MSAS) des habilitations à diriger des recherches soutenues (HDR) en histoire depuis le début des années 1990, le projet « La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte », de son acronyme HISTINÉRAIRES, prend pour objet le récit que les historiens font d’eux-mêmes, comment ils racontent leur parcours d’historien, académique comme intellectuel. Ces écrits ont été enrichis par une série d’entretiens menés auprès d’une quarantaine de chercheur.e.s qui se sont prêté.e.s au jeu de l’histoire orale. Si les écrits MSAS ont bénéficié d’un logiciel d’analyse textuel spécifique permettant de repérer etde classer différents éléments, les récits de vie ou de parcours professionnels enregistrés ont été, eux, archivés et organisés dans une phonothèque. Leur écoute offre un nouveau corpus de recherche qui reste à exploiter.

Continuer la lecture de Histinéraires : séminaire de travail et de restitution autour des collectes orales, 10-11 janvier 2019