Archives de catégorie : Méthodologie

Collecter, archiver et diffuser des données avec le droit et l’éthique comme alliés

Conférence-atelier organisée par la MSH Lyon St-Etienne et l’Urfist de Lyon dans le cadre du cycle Publications et données (en) SHS sous l’angle de l’éthique et du droit 

Séance 4, 27 novembre 2020 – inscription en lignesur le thème Enquêtes enregistrées sur le terrain. Collecter, archiver et diffuser des données avec le droit et l’éthique comme alliés

Toutes les informations pratiques sont sur http://www.msh-lse.fr/agenda/enquetes-enregistrees-sur-le-terrain

Continuer la lecture de Collecter, archiver et diffuser des données avec le droit et l’éthique comme alliés

مصطلحات التاريخ الشفوي – Oral History & Archivist Vocabulary – Lexique des archives et de l’histoire orale

منذ عام 2017 ، شاركت المكتبة الصوتية  MMSH في مشروع جماعي للتاريخ الشفهي بقيادة المعهد الفرنسي في الأردن  IFJ ، والمعهد الفرنسي للشرق الأدنى IFPO ومعهد جوته في عمان ، بدعم من الصندوق الفرنسي الألماني.

بالإضافة إلى التبادلات (بالفيديو) بين الفرق المنظمة وتنظيم أرشفة البيانات التي تم جمعها ، تم تقديم دورتين تدريبيتين داخل دائرة المكتبة الوطنية الأردنية في عمان ، حول مسألة التاريخ الشفوي و أرشفته.

من خلال المناقشات بين المؤرخات و المؤرخين ، أمناء المكتبات وأمناء المحفوظات ،المترجمات والمترجمين أو المهتمين بالمشروع ، أدركنا أنه كان من الصعب للغاية فهم بعضهم البعض بين المتحدثين باللغات الفرنسية والإنجليزية والعربية.

ثم شكلنا بشكل جماعي وتعاوني معجمًا نقدمه هنا. نرحب بالقارئ (من خلال التعليقات) لإضافة أي مصطلحات يعتقد أنها مفيدة حتى نتمكن من تحديث هذا العمل الذي لا يزال قيد التقدم.

Depuis 2017  la phonothèque de la MMSH participe à un projet collectif d’histoire orale mené conjointement par l’Institut français en Jordanie (IFJ), l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo) et le Goethe Institut d’Amman, avec le soutien du Fonds franco-allemand. Outre les échanges (par visio) entre les équipes organisatrices et l’organisation de l’archivage des données collectées, deux formations ont été dispensées au sein du département de la bibliothèque nationale de Jordanie à Amman sur la question de l’histoire orale et de son archivage. Au fil des discussions entre historien.ne.s, bibliothécaires, archivistes, traducteur.trices ou curieux.ses intéressé.e.s par le projet, nous nous sommes rendu compte qu’il était extrêmement compliqué de se comprendre entre locuteurs des langues française, anglaise et arabe. Nous avons alors constitué de façon collective et collaborative un lexique que nous présentons ici. Le lecteur est bienvenu (à travers les commentaires) pour ajouter les termes qui lui sembleront utiles pour que nous puissions mettre à jour ce travail qui est toujours en cours.

Since 2017 the MMSH Sound Archive Center has been participating in a collective oral history project conducted by the French Institute in Jordan (IFJ), the French Institute of the Near East (Ifpo) and the Goethe Institute in Amman, with the support of the Franco-German Fund. In addition to the (visio) meetings between the organizing teams and archiving of the data, two training sessions were organized at the department of the National Library of Jordan in Amman. Through these discussions between historians, librarians, archivists, translators and people interested in the project, we realized that it was extremely difficult to understand each other through French, English and Arabic. We have therefore collectively and collaboratively settled together a lexicon that we present here. The reader is welcome to add terms that he or she finds useful and send them to us (through the comments) in order to update this work, which is still in progress.

مصطلحات التاريخ الشفوي – Oral History & Archivist Vocabulary – Lexique des archives et de l’histoire orale

Continuer la lecture de مصطلحات التاريخ الشفوي – Oral History & Archivist Vocabulary – Lexique des archives et de l’histoire orale

Michel Seurat dans ses archives

Un des atouts de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) d’Aix-en-Provence est de faciliter les rencontres scientifiques : l’histoire du traitement du fonds Michel Seurat fait partie de ces concours de circonstances heureux qu’elle a pu faire naître. En 2009, l’anthropologue Franck Mermier, alors directeur du Département des études contemporaines de l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo) participe au jury d’une thèse qui se tient à la MMSH1. À cette occasion, il découvre les travaux de la phonothèque et fait aussitôt le lien avec une sacoche en cuir, rangée sur une étagère de son bureau à Beyrouth. Il l’a déjà plusieurs fois examinée sans vraiment savoir ce qui pourrait en être fait car elle contient principalement des minicassettes et des cassettes audios. Or les services de l’Ifpo ne disposent pas de lecteurs pour les écouter ni de moyens de les transférer sur un autre support. Rien de précis n’est indiqué mais le nom de « Michel Seurat » et l’adresse du Centre d’études et de recherches sur le Moyen-Orient contemporain (Cermoc) sont inscrits en destinataire d’enveloppes postales. Il suppose donc qu’il s’agit de documents ayant appartenu au chercheur Michel Seurat, réunis par celui-ci entre 1979 – début de son rattachement au Cermoc désormais partie intégrante de l’Ifpo – et le 22 mai 1985, date de son enlèvement par l’organisation du Jihad islamique. Il ne sait pas ce que ces documents contiennent mais cela lui semble essentiel de les déposer dans un centre d’archives ; après sa visite aixoise, il se tourne vers la phonothèque de la MMSH. Continuer la lecture de Michel Seurat dans ses archives

  1. Il s’agissait de la thèse de Véronique Bontemps, Naplouse, le savon et la ville : patrimoine familial, travail ouvrier et mémoire au quotidien, sous la direction de Jean-Charles Depaule, http://theses.fr/2009AIX10062 []

Livre blanc : Vers la science ouverte ? La transition numérique et la recherche sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans : états des lieux et perspectives »

Le livre blanc Vers une science ouverte ? La transition numérique et la recherche sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans en France a été présenté le 26 février 2020 dans l’auditorium de la Bulac (Paris 13e). Ce livre blanc, rédigé dans le cadre du GIS Moyen-Orient et Mondes musulmans, a été pensé comme un état des lieux, assorti de propositions destinées à consolider la transition numérique et à garantir la visibilité et la compétitivité de la recherche française sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans en France et à l’international à l’heure de la science ouverte.

Continuer la lecture de Livre blanc : Vers la science ouverte ? La transition numérique et la recherche sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans : états des lieux et perspectives »

Les données anthropologiques en partage, journée d’étude, 3 mars, Nanterre

Lauréat de l’appel à projets Données et Sciences ouvertes, le projet de recherche ANTHROPEN « Les frontières des données anthropologiques »1, porté par le LESC et financé par l’ANR, organise le mardi 3 mars 2020 une journée d’étude sur le thème Les données anthropologiques en partage à l’Université Paris Nanterre, qui traitera des problématiques d’ouverture et de partage des données produites et utilisées par les anthropologues et ethnomusicologues.

Programme Continuer la lecture de Les données anthropologiques en partage, journée d’étude, 3 mars, Nanterre

  1. Appel Flash « science ouverte : pratiques de recherche et données ouvertes » []

Quand le Kosovo refusait la violence : un fonds sonore du Mouvement pour une alternative non-violente

À la phonothèque de la MMSH se déroule actuellement le traitement d’un corpus déposé par l’ethnologue Pierre Laurence , enregistré au Kosovo en 1993 et 1995. Une délégation de militantes et militants français·e·s, engagé·e·s au sein du Mouvement pour une alternative non-violente (MAN), a réalisé des entretiens d’acteurs politiques kosovars et serbes portant sur la situation en ex-Yougoslavie, la répression de l’État serbe au Kosovo et la résistance civile non-violente.

Le traitement de ce fonds est pour l’équipe de la phonothèque l’occasion de réfléchir à la place que peuvent occuper des archives issues de l’engagement personnel et militant dans les fonds de chercheur·e·s. Il s’agit en effet d’une collection qui a peu de lien avec la production scientifique du producteur1 et donc du reste de son fonds2. Ainsi, dans ce cas, la nature très politique des entretiens mais aussi l’aire géographique concernée par ce corpus tranche avec son travail de collecte sur les pratiques musicales, le pastoralisme et la mémoire orale dans les Cévennes. Continuer la lecture de Quand le Kosovo refusait la violence : un fonds sonore du Mouvement pour une alternative non-violente

  1. Pierre Laurence est chef du service patrimoine au Département culture du Conseil général de l’Hérault. Il a travaillé notamment sur la chanson populaire et la musique instrumentale mais aussi sur le pastoralisme et sur la mémoire orale. []
  2. Selon la définition du Dictionnaire de terminologie archivistique de la Direction des Archives de France (2002) le fonds est un « Ensemble de documents de toute nature constitué de façon organique par un producteur dans l’exercice de ses activités et en fonction de ses attributions. Cette notion s’oppose à celle de collection. » Plus brièvement, le fonds correspond à l’ensemble des documents qu’une personne physique ou morale a produit ou reçu dans l’exercice de ses activités au cours de sa vie. []

Derecho, ética y trabajo de campo: ¿Cómo están cambiando en las prácticas en la investigación científicas? CONVOCATORIA PARA PRESENTAR CONTRIBUCIONES

Derecho, ética y trabajo de campo: ¿Cómo están cambiando en las prácticas en la investigación científicas?

Los investigadores en ciencias humanas y sociales están cambiando los métodos de trabajo de campo en los que utilizan grabaciones sonoras y audiovisuales. Este cambio es consecuencia de la toma de conciencia de asuntos jurídicos y éticos. En este hecho ha incidido la legislación francesa y europea, la financiación académica y las diversas convocatorias de proyectos que exigen, de forma sistemática, la firma de documentos legales de autorización para la utilización de los datos producidos.

Por ello, cada vez se incrementan más las instituciones que crean comités de ética para establecer las normas que rigen la obtención de financiamiento, debido a que las personas que son grabadas desean saber y comprender qué se hará con su imagen y su discurso grabado. Y también desean conocer qué ha pasado con las grabaciones antiguas.

Las comunidades de las que provienen los entrevistados desean poder explotar las películas o grabaciones desde un punto de vista patrimonial. En algunos casos, los artistas se apoderan  de dichos archivos para sus creaciones personales, Continuer la lecture de Derecho, ética y trabajo de campo: ¿Cómo están cambiando en las prácticas en la investigación científicas? CONVOCATORIA PARA PRESENTAR CONTRIBUCIONES

Diritto, etica e ricerca sul campo: cosa sta cambiando nelle pratiche scientifiche?

Diritto, etica e ricerca sul campo: cosa sta cambiando nelle pratiche scientifiche?

Le modalità di registrazione, o di fotografia o ripresa  sul campo dai ricercatori in scienze umane e sociali hanno subito cambiamenti alla luce delle questioni giuridiche ed etiche: la legislazione europea, I finanziamenti accademici e i vari inviti a presentare progetti scientifici richiedono ormai sistematicamente la firma di contratti di autorizzazione per l’uso dei dati raccolti. Sempre più istituzioni creano comitati etici che stabiliscono regole in merito all’ottenimento dei loro finanziamenti, i testimoni vogliono conoscere e capire cosa si farà con la loro immagine e con le loro voci e cosa è stato fatto delle registrazioni più vecchie, le comunità da cui provengono gli intervistati vogliono poter sfruttare i film o le registrazioni da un punto di vista patrimoniale, gli artisti si appropriano ora del materiale d’archivio per le loro creazioni… Le spinte alla pluridisciplinarietà hanno anche modificato i metodi, e alcuni modi di agire si stanno diffondendo nelle discipline di scienze umane, sia per l’influenza del settore sanitario, con il modello del consenso informato, sia per la rivoluzione portata dalla tecnologia digitale in materia di dati (modalità di raccolta, quantità, ecc.). Continuer la lecture de Diritto, etica e ricerca sul campo: cosa sta cambiando nelle pratiche scientifiche?

Law, ethics and fieldwork: how are research practices changing?

In the social sciences and humanities (SSH), researchers’ methods to record,  photograph and film during fieldwork are modified in the last decades by taking into account legal and ethical issues: European and French laws, research funding policies and various calls for project more and more systematically require the signature of agreements for the use of the data produced; More and more institutions are setting up ethics committees to establish rules governing the funding they receive; Witnesses  or informants want to know and understand what will be done with their image and their voice and what has become of the old recordings; Interviewees’ communities want to be able to exploit the films or recordings from a heritage point of view; Artists increasingly take possession of archival material for their creations… The demand for multidisciplinarity has also greatly impacted research methods, and several practices are now being used in SSH disciplines as a result of two influences: the health sector, with the model of informed consent, and the revolution brought by digital technologies in the area of data management (data gathering, formats, volume, etc.). Continuer la lecture de Law, ethics and fieldwork: how are research practices changing?

Bulletin de l’AFAS. Sonorités : Appel à contributions

Le droit, l’éthique et le terrain : qu’est-ce qui change dans les pratiques scientifiques ?

Les modalités d’enregistrement ou de prise de vue/vidéo sur le terrain par les chercheur.e.s en sciences humaines et sociales se sont modifiées par la prise en compte des questions juridiques et éthiques : les lois françaises et européennes, les financements académiques et les différents appels à projets demandent désormais de façon systématique la signature de contrats d’autorisation pour l’utilisation des données produites. De plus en plus d’institutions mettent en place des comités d’éthique qui établissent des règles qui régissent l’obtention de leurs financements, les témoins veulent savoir et comprendre ce qui sera fait de leur image et de leur parole et ce que sont devenus les anciens enregistrements, les communautés dont sont issus les personnes interviewées souhaitent pouvoir exploiter les films ou les enregistrements d’un point de vue patrimonial, les artistes s’emparent désormais de la matière archives pour leurs créations… Les injonctions à la pluridisciplinarité a fait aussi beaucoup évoluer les méthodes, et certaines manières de faire se répandent aujourd’hui dans les SHS résultant à la fois de l’influence du domaine de la santé, avec le modèle du consentement éclairé, et de la révolution entraînée par le numérique en matière de données (mode de collecte, quantité, etc.). Continuer la lecture de Bulletin de l’AFAS. Sonorités : Appel à contributions