Archives de catégorie : Méthodologie

Une classification séculaire pour indexer les archives orales numériques

Afin d’assurer la conservation des données produites sur le terrain par les chercheurs en sciences humaines et sociales (SHS) et de permettre leur diffusion, les archivistes de la recherche doivent veiller à méticuleusement indexer et cataloguer ces archives qui, sans cela, resteront difficilement repérables.

Parmi les champs de recherches des ethnologues, le conte populaire occupe une place importante. En effet, transmis oralement à travers les âges et les espaces, les contes se font la mémoire vive d’une société. La littérature orale étant vivante, et par conséquent mouvante, il peut être difficile de retrouver les différentes versions qui existent d’un même conte. Un travail de repérage en ce sens a été effectué tout au long du 20e siècle : établie dès 1910 et révisée jusqu’en 2004 (date de la dernière édition par Hans-Jorg Uther1), la classification internationale « Aarne-Thompson-Uther » (ATU) organise l’ensemble des contes récoltés par les folkloristes à travers les différentes régions du monde suivant leurs typologies narratives. Toutefois, si les ethnologues bénéficient effectivement de cette classification pour organiser leurs données, et malgré la présence de différents blogs2, bases de données3 ou autres sites internet, il n’existait pas jusqu’à présent d’outil interopérable qui permette aux archivistes d’indexer les contes populaires récoltés sur le terrain par les chercheurs4.
Continuer la lecture de Une classification séculaire pour indexer les archives orales numériques

  1. Hans-Jörg Uther, The Types of International Folktales. A Classification and Bibliography, Helsinki, FF Communications, 2004. []
  2. Le blog « Faithful John » par exemple tend à recenser toutes les différentes versions à travers le monde du conte-type classé 516 chez Aarne-Thompson : https://faithfuljohn.hypotheses.org/. []
  3. La « Multilingual Folk Tale Database », dont les gestionnaires ne sont pas identifiés, propose à tout à chacun de saisir des versions de contes en différentes langues : http://www.mftd.org/. La base de données Bibliorécit n’est quant à elle pas disponible à libre accès : http://bibliorecit.com/. []
  4. Sur l’opportunité de la classification Aarne-Thompson pour les phonothèques de l’oral, voir : https://phonotheque.hypotheses.org/4824. []

Blois, dimanche 14 octobre, 11h : Généalogie, mobilisation et archivage des images

Chaque année, les rencontres de Blois sont l’occasion de rencontres privilégiées avec des historiens qui exposent l’état de leurs réflexions, présentent leurs travaux et confrontent leurs points de vue dans le but de concourir au progrès de la recherche et de la connaissance historique. Ces «Rendez-vous de l’histoire» sont aussi une manifestation populaire. Il faut que chacun puisse assouvir sa curiosité, trouver matière à s’instruire mais aussi à se divertir. Ainsi, les Rendez-vous de l’histoire ont pour vocation de devenir un lieu unique et privilégié d’échanges, de discussions, et de divertissement entre les historiens et le grand public.

Continuer la lecture de Blois, dimanche 14 octobre, 11h : Généalogie, mobilisation et archivage des images

Expériences et actualités en direct du Cines : retour sur la journée utilisateurs du 21 septembre 2018

La sixième édition de la journée utilisateurs PAC (Plateforme d’Archivage au CINES) s’est tenue au Cines  à Montpellier le 21 septembre. Deux grands axes y étaient développés : les questions et actualités relatives à l’archivage sur le long terme et  le retour d’expérience des utilisateurs.

Avant de revenir sur ce qui s’est dit durant cette journée, il nous semble important de souligner qu’un débat reste ouvert, à savoir que recouvre exactement le terme d’archivage numérique pérenne ? Peut-on aujourd’hui réellement employer ce terme de « pérenne » et ne serait-il pas plus prudent de parler d’archivage sur le très long terme ? Quoiqu’il en soit,  tout le monde s’accorde sur un fait : l’archivage numérique mis en place par le Cines ne correspond pas à une simple sauvegarde. En effet, il ne s’agit pas seulement de préserver le code binaire d’un fichier mais d’archiver des documents sur a minima 30 ans. Les trois objectifs de cet archivage sont les suivants : la conservation du document, son accessibilité et la préservation de son intelligibilité. Pour ce faire, il faut mettre en œuvre des solutions pour lutter contre les menaces qui inéluctablement entament un fichier tout au long de sa vie. L’équipe du Cines a mis au point des stratégies de défense sur quatre fronts touchant aux principaux risques : Continuer la lecture de Expériences et actualités en direct du Cines : retour sur la journée utilisateurs du 21 septembre 2018

Récits d’expériences d’un archivage sur le long terme, 21 septembre, CINES

Le CINES (Centre Informatique National de l’Enseignement Supérieur et de la recherche) est un établissement public à caractère administratif national, placé sous la tutelle du ministère chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.  Dans le cadre de ses missions statutaires stratégiques nationales, le CINES propose – sur son site de Montpellier –  des moyens informatiques exceptionnels à l’ensemble de la communauté scientifique  :
–  Le calcul numérique intensif ;
–  L’archivage pérenne de données électroniques ;
– L’hébergement de plateformes informatiques d’envergure nationale. Continuer la lecture de Récits d’expériences d’un archivage sur le long terme, 21 septembre, CINES

Visual studies et Méditerranée – Regarder/Archiver la guerre : 8 octobre 2018

Depuis 2016, le Pôle Images/sons, pratiques du numérique en SHS, l’UMR TELEMMe et Ina Méditerranée organisent un atelier professionnel sur le thème Visual studies et Méditerranée. Animé par des chercheurs et des professionnels de l’information impliqués sur les questions des Visual studies, rattaché à des pratiques de recherche autour des postes de consultation de l’Ina installés à la MMSH, cet atelier est une invitation à un dialogue entre historiens, anthropologues, politistes et professionnels du patrimoine, qui y trouveront, un éclairage inédit sur les sources des sciences humaines et sociales. Continuer la lecture de Visual studies et Méditerranée – Regarder/Archiver la guerre : 8 octobre 2018

Outils numériques et questions éthiques en histoire orale: contribuez!

microphone

Vous avez déjà enregistré, archivé ou diffusé des entretiens d’histoire orale? Si oui, votre expérience m’intéresse !

Vous êtes invité(e) à participer à une enquête sur les outils numériques et les questions éthiques, quel que soit votre pays de résidence et votre spécialité. Cette enquête est menée dans le cadre de mon doctorat sur l’histoire orale numérique à l’université King’s College London (Royaume-Uni).

Vous pouvez répondre dans l’une des trois langues suivantes : Continuer la lecture de Outils numériques et questions éthiques en histoire orale: contribuez!

Collecter, écouter, partager

Le 30 mai 2018, s’est tenue à Marseille ( I2MP) la sixième séance, du séminaire sur la collecte ethnographique dans les musées de société, organisée par le département de la recherche et de l’enseignement du MuCEM et le Pôle Recherche-Musée de l’IDEMEC.

 Il s’agissait d’évoquer  la collecte du/des son(s) dans divers champs disciplinaires, l’accessibilité rendue possible par les ressources numériques et l’internet et le (ré)usages de ce(s)son(s) dans les domaines des archives,  et des pratiques  artistiques et muséales.

Les interventions, organisées en trois temps, ont  donné à entendre et à appréhender des méthodes, des outils innovants et des réalisations  ou des projets riches et prometteurs.

Enquêter, collecter, valoriser les sons de la recherche en sciences humaines et sociales

Tout d’abord, Continuer la lecture de Collecter, écouter, partager

Parcourir l’Iran à travers les archives de Christian Bromberger

Christian Bromberger, ethnologue, professeur émérite à l’université de Provence et ancien directeur de l’IDEMEC et de l’Institut français de recherche en Iran, a déposé à la phonothèque de la MMSH une partie des sources de sa recherche en Iran. Un premier corpus sonore, enregistré au début des années 1970 dans le cadre de sa thèse, porte sur les modes de vie et musiques traditionnelles du Gilan et le Turkmen-Sahrâ (zone nord de l’Iran). Ils donnent à entendre, souvent en gilaki, en turkmène ou quelquefois en persan, des récits de la vie quotidienne en Iran au début du 20ème siècle, comme les caravansérails ou les codes vestimentaires, mais aussi des chants et des morceaux musicaux. Ces archives sonores sont entièrement en ligne sur Ganoub, la base de données de la phonothèque de la MMSH.
Continuer la lecture de Parcourir l’Iran à travers les archives de Christian Bromberger

De l’art de mener un entretien : retour sur un cours de Philippe Joutard

Philippe Joutard est intimement lié à l’histoire de la phonothèque de la MMSH puisqu’il l’a fondée en 1979 avec Jean-Claude Bouvier.  Ancien professeur d’histoire moderne à l’université de Provence (aujourd’hui Aix-Marseille Université) et à l’École des hautes études en sciences sociales (Paris), il a également été recteur des académies de Besançon et de Toulouse dans les années 1990.

Il est surtout l’historien moderniste qui, au début des années 1970, a initié des travaux d’enquêtes orales pour sa thèse et qui, face à des historiens français frileux et réticents, a lancé en France l’histoire orale. Continuer la lecture de De l’art de mener un entretien : retour sur un cours de Philippe Joutard

De la 2CV en ethnologie…

Avant les début d’Internet, les chercheurs en science humaines et sociales diffusaient déjà leurs recherches sur d’autres supports que le papier. Articles scientifiques et ouvrages n’étaient pas suffisants :  le son, l’image et le film ont été des moyens de médiation et de connaissance largement exploités. Ainsi Annie-Hélène Dufour (1947-2002), ethnologue, auteure d’ouvrages et d’articles publiés dans des revues scientifiques (françaises et internationales) sur des sujets aussi différents que la pêche, l’ethnobotanique, les jeux d’enfants ou les pratiques et représentation de l’espace en Provence s’est essayée au film-documentaire. Quatre expériences jalonnent son parcours professionnel : en 1990, elle collabore avec Jean Arlaud autour de la réalisation du film Des yeux plus grands que les oreilles1 ;  en 1992, elle utilise le film pour « fixer » une technique perdue aujourd’hui mais qui était utilisée dans les années 50 pour fabriquer l’huile de cade2 ; en 1993, elle réalise un film sur les Prud’homies de pêche3 dans lequel elle synthétise les rôles clés de cette institution au cours d’une année – c’est de celui-ci dont il est question dans ce billet ; enfin en 2002, elle collabore avec Christian Bromberger pour la réalisation d’un portrait filmé de Germaine Tillion4.

Continuer la lecture de De la 2CV en ethnologie…

  1. En collaboration avec J. Arlaud, Des yeux plus grands que les oreilles, Production : JBA production, La Sept. Il a obtenu le Prix de la mission du Patrimoine ethnologique au 9e bilan du film ethnographique, Paris en mars 1990. []
  2. En collaboration avec J.-F. Robert, Sève de cade, film vidéo couleur BVU SP, durée 22mn, 1992. IDEMEC. []
  3. En collaboration avec L. Bazin, Le partage des eaux, film vidéo couleur, BETACAM, durée 50mn, ARIS. 1993. []
  4. En collaboration avec C. Bromberger, Germaine Tillion, une conscience dans le siècle, SCTAV, Université de Provence. IDEMEC. 2002. []