Archives de catégorie : ANR

Sound archives on the new family models in Algeria at the end of 1980s

Between January and June 2017, the “Secteur archives de la recherche” (archives department), of the  Maison méditerranéenne des sciences de l’homme – Mediterranean center for Humanities and Social Sciences (MMSH) Médiathèque/Libray in Aix-en-Provence, digitised a sound collection recorded in 1987 and 1988 in Algeria by the Algerian socio-anthropologist Faouzi Adel (1947-1999). Adel Faouzi studied philosophy and sociology at the University of Algiers and then defended his first thesis in French at the Université Libre de Bruxelles in 1978, « Les changements socio-économiques dans l’Algérie coloniale de 1830 à 1914 » [Socio-Economic Changes in Colonial Algeria Between 1830 and 1914] comes in 2 volumes, available on line. In 1990, he defended another thesis : « Formation du lien conjugal et nouveaux modèles familiaux en Algérie » [Conjugal Bond Building and New Family Models in Algeria] in Paris. The thesis has never been published but we have digitised it and it is available online. Continuer la lecture de Sound archives on the new family models in Algeria at the end of 1980s

Une enquête dans le cadre de l’ANR PICCH – Polyvocal Interpretation of a Contested Colonial Heritage

Dans le cadre du projet Polyvocal Interpretation of a Contested Colonial Heritage1, l’équipe de l’Université d’Oslo organise une enquête par questionnaire afin d’étudier les pratiques et les besoins d’information des usagers qui consultent les archives sonores et audiovisuelles, en particulier celles de l’INA en lien avec un sujet étant lié (même faiblement) au passé colonial ou aux aspects post-coloniaux plus contemporains. Le questionnaire offre également la possibilité de participer à un entretien en visioconférence d’une durée de 20 minutes en anglais pour celles et ceux qui le souhaitent.

Continuer la lecture de Une enquête dans le cadre de l’ANR PICCH – Polyvocal Interpretation of a Contested Colonial Heritage

  1. L’ANR PICCH est une ANR intégrée aux “Initiatives de programmation conjointe” ou IPC, en anglais JPI, de recherche européenne. Elle est coordonnée par Daniela Petrelli. []

Avent 2021 – Ouvrir les données la recherche, un défi pour le secteur des archives de la médiathèque de la MMSH

W.) « Dans un réseau de lignes entrecroisées » – L’alphabet utilisé pour « numéroter » les différents paragraphes de ce texte respecte l’ordre d’apparition des lettres de l’alphabet dans la traduction française du 7e récit de Si par une nuit d’hiver un voyageur…, d’Italo Calvino. Le titre de ce récit, « Dans un réseau de lignes entrecroisées », contient cet alphabet jusqu’à la treizième lettre, O. La première ligne du texte permet d’aller jusqu’à la 18e lettre, M, la 2e donne la X, la 3e la Q, la 4e rien, la 5e le B et le J ; les quatre dernières lettres, K, W, Y, Z, se trouvent respectivement aux lignes 12, 26, 32 et 41 du récit. On en déduira aisément que ce récit (du moins dans sa traduction française) n’est pas lipomatique ; on constatera également que trois lettres de l’alphabet ainsi formé sont à la même place que dans l’alphabet dit normal (I, Y et Z). Penser/Classer, Georges Perec, Hachette, 1985, p.176.

Il est partout, dans tous les laboratoires de recherche, le nouveau plan  national pour la science ouverte qui va se déployer jusqu’en 2024…  et bien sûr le secteur Archives de la recherche de la médiathèque doit le prendre en compte dans sa méthode et son organisation. Or ce nouveau Plan, dont l’objectif clairement affiché est d’ouvrir l’ensemble du processus de la recherche et en particulier les données, est entièrement en phase avec les méthodes de travail mises en oeuvre par notre secteur. Dans les quatre axes qui sont Continuer la lecture de Avent 2021 – Ouvrir les données la recherche, un défi pour le secteur des archives de la médiathèque de la MMSH

ANR Histinéraires : colloque à l’IHTP, les 13 et 14 juin 2019

Le programme ANR Histinéraires « La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte », s’est fixé pour objectif d’étudier les « Mémoires de synthèse des activités scientifiques » des habilitations à diriger des recherches soutenues en histoire depuis le début des années 1990 jusqu’à aujourd’hui. Ce corpus inexploité, distinct du « travail inédit » souvent objet de publication et du recueil d’articles, constitue en effet un gisement d’informations sur la communauté historienne contemporaine. Il est susceptible de nourrir une sociologie de la profession et une étude de l’historiographie et de ses évolutions non plus fondée sur les écrits de quelques chefs de file mais ancrée dans la masse des parcours de recherche d’une génération d’historiens. Il prend acte de la valorisation de la réflexivité au sein de la communauté historienne et s’appuie sur les apports de la sociologie et de l’histoire des sciences. Continuer la lecture de ANR Histinéraires : colloque à l’IHTP, les 13 et 14 juin 2019

Une histoire orale des parcours d’historiens

Après avoir présenté la méthodologie de la constitution du fonds d’archives orales du programme Histinéraires1, Virginie Huynh-Van-Xuan, qui a catalogué une partie des entretiens dans le cadre de son Master, “Archives numériques” (ENSSIB) propose une synthèse ce ce que nous dévoilent ces sources orales.

Dans les entretiens enregistrés dans le cadre du programme Histinéraires2, les témoins reviennent sur leur parcours professionnel et parfois leur jeunesse pour évoquer les éléments qui les ont sensibilisés au passé et à l’histoire. Plusieurs citent l’histoire familiale, racontée parfois à travers le récit des anciens ou les objets du passé, il y a aussi les lectures, l’engagement politique des parents ou une intuition d’imbrication temporelle. D’autres paramètres comme un paysage marqué par les évènements, le territoire et sa culture s’ajoutent à cet inventaire. L’intérêt pour cette discipline et/ou son enseignement est souvent suscité, ou accentué par un enseignant rencontré au lycée ou à l’université. Continuer la lecture de Une histoire orale des parcours d’historiens

  1. HISTINÉRAIRES “La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte”, est un programme de recherche financé par l’Agence nationale de la recherche, porté par Patrick Garcia. Il se propose d’étudier les « Mémoires de synthèse des activités scientifiques » des habilitations à diriger des recherches soutenues en histoire depuis le début des années 1990 jusqu’à 2010. Ce corpus inexploité, distinct du « travail inédit » souvent objet de publication et du recueil d’articles, constitue un gisement d’informations sur la communauté historienne contemporaine. Il est susceptible de nourrir une véritable sociologie de la profession et une étude de l’historiographie et de ses évolutions non plus fondée sur les écrits de quelques chefs de file mais ancrée dans la masse des parcours de recherche d’une génération d’historiens. []
  2. Une partie de ce programme, menée par Anne-Marie Granet-Abisset et Véronique Ginouvès consiste à la réalisation d’entretiens sur les parcours professionnels d’historiens, avec un focus sur la question de l’habilitation. Dans ces entretiens, qu’elles ont réalisé ensemble ou séparément, elles suivent une grille d’enquête organisée sous forme de carte heuristique. []

Archiver les sources orales d’Histinéraires

Des historiens, des égo-histoires et des archives
Les historiens sont les chercheurs les plus familiers à l’usage des archives, sans lesquelles ils ne peuvent travailler. Or, dans le programme ANR Histinéraires le rapport s’est inversé : devenant objet de la recherche à travers le récit qu’ils font d’eux-mêmes, de leur parcours d’historien, académique comme intellectuel. Racontés d’abord dans les écrits des mémoires de synthèse des activités scientifiques de l’Habilitation à diriger la recherche (HDR), ils sont désormais enrichis par une série d’entretiens menés dans le cadre de l’enquête orale Histinéraires, et des quelques séances enregistrées du séminaire « L’écriture de soi des historiens ». Le programme est l’occasion de mettre en archive l’ensemble de ce corpus inédit. Forte de son expérience des archives orales de terrain et de sa collaboration avec les chercheurs, la phonothèque de la MMSH s‘est vue confier le traitement documentaire et la conservation des enregistrements sonores du projet Histinéraires. Continuer la lecture de Archiver les sources orales d’Histinéraires

Quand l’historien se raconte… : table-ronde à l’IHTP

Quand l’historien.ne se raconte :
récits de soi, récits d’HDR
vendredi 2 juin 2017 – 14h/17h30 – IHTP,  salle 311
Programme Histinéraires
« La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte »

Le programme « La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte », de son acronyme HISTINÉRAIRES, étudie les Mémoires de synthèse des activités scientifiques des habilitations à diriger des recherches soutenues en histoire depuis le début des années 1990 jusqu’à 2010. Ce corpus inexploité, distinct du « travail inédit » souvent objet de publication et du recueil d’articles, constitue un gisement d’informations sur la communauté historienne contemporaine. L’objectif est de nourrir une véritable sociologie de la profession et une étude de l’historiographie et de ses évolutions non plus fondée sur les écrits de quelques chefs de file mais ancrée dans la masse des parcours de recherche d’une génération d’historiens. Continuer la lecture de Quand l’historien se raconte… : table-ronde à l’IHTP

La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte, 24 mars 2017, MMSH

Le projet « La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte », de son acronyme HISTINÉRAIRES, se propose d’étudier les «  Mémoires de synthèse des activités scientifiques » des habilitations à diriger des recherches soutenues en histoire depuis le début des années 1990 jusqu’à 2010. Ce corpus inexploité, distinct du « travail inédit » souvent objet de publication et du recueil d’articles, constitue un gisement d’informations sur la communauté historienne contemporaine. Il est susceptible de nourrir une véritable sociologie de la profession et une étude de l’historiographie et de ses évolutions non plus fondée sur les écrits de quelques chefs de file mais ancrée dans la masse des parcours de recherche d’une génération d’historiens. Il prend acte de la valorisation de la réflexivité au sein de la communauté historienne et s’appuie sur les apports de la sociologie et de l’histoire des sciences. Cette séance participe de la volonté de dresser la cartographie d’une communauté telle qu’elle n’a jamais été entreprise en s’appuyant sur ce qu’en disent ses acteurs soit le projet d’une historiographie « vue d’en bas » pour reprendre un mot d’ordre devenu classique de l’historiographie. Continuer la lecture de La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte, 24 mars 2017, MMSH

Structurer les données de la recherche en EAD : l’exemple du traitement de l’ANR Colostrum

Depuis 2013, la Phonothèque de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme catalogue ses archives sonores sur Calames et génère des liens streaming qui permettent de les écouter en ligne. C’est dans le cadre du traitement, de la diffusion et de la valorisation des données de la recherche – au cœur du travail de la Phonothèque de la MMSH – que s’inscrit le catalogage en EAD de l’ANR Colostrum. Continuer la lecture de Structurer les données de la recherche en EAD : l’exemple du traitement de l’ANR Colostrum

2016, belle et bonne année collaborative et sonore !

Si le bilan de l’année 2015 s’avère extrêmement riche pour la phonothèque de la MMSH, c’est  parce que, avec le soutien de plusieurs financements1, une équipe efficace y a travaillé toute l’année de façon solidaire et soutenue, facilitant la réalisation de plusieurs projets : l’intégration des collections de la phonothèque sur le portail Europeana , le catalogage de nouvelles archives sur Calames, le traitement des données de l’ANR Colostrum,  la valorisation en langues grecque et française d’une collection sur les réfugiés de Smyrne, la valorisation d’archives sonores autour de la commensalité sur Les Carnets de la phonothèque.

Forte de cette équipe, en 2015, la phonothèque s’est résolument engagée en faveur des biens communs de la connaissance. Non seulement en transférant ses métadonnées dans le domaine public (sous la licence Creative Commons CC-0) pour leur exposition dans le cadre du programme Europeana Sounds mais aussi à travers deux projets participatifs originaux. Le premier, l’organisation d’une  journée contributive ou Edit-a-thon, a – pour la première fois – relié des articles de wikipedia à des extraits d’enquêtes d’histoire orale issus des collections de la phonothèque. Le second est encore en cours de réalisation et s’inscrit dans le projet collectif du Consortium des archives des ethnologues coordonné par Huma-Num (la très grande infrastructure de recherche des humanités numériques). Il s’agit de rendre possible la transcription des matériaux de terrain en sciences humaines et sociales, à travers une plateforme présentant des carnets d’ethnologues manuscrits numérisés. Actuellement, la version beta est en face de finalisation… nous auront l’occasion d’en parler plus longuement en 2016.

2015 aura donc été une année riche en réalisations, mais rien n’aurait  été possible sans un travail d’équipe, à partir des projets menés par les phonothécaires Hélène Loukou, Ariane Néroulidis, Marine Soubrié, avec le soutien et la participation active de Mathilde Bresc.

23912906402_0a76faf9b3_o

Dans le cadre de l’ANR Colostrum, Joël Candau2, son coordinateur, a pris en compte les enjeux de la collecte et de la conservation des données de la recherche. Il a confié à la phonothèque de la MMSH le traitement, l’archivage et la mise en accès des données constituées sur le terrain puisqu’une série d’entretiens a été enregistrée avec la même grille d’enquête dans les 7 pays participants : l’Allemagne, le Brésil, le Burkina-Faso, le Cambodge, le Maroc. Grâce au financement de l’ANR, Marine Soubrié a catalogué l’ensemble des entretiens et les a mis en ligne en prenant en compte les questions éthiques et juridiques . C’est également elle qui a organisé la formation au catalogage EAD (Encoded Archival Description) sur Calames en juin 2015, accompagnant le formateur, Patrick Latour3 dans l’installation technique de l’outil d’édition XML pour Calames, XMETAL. Enfin, elle a  participé au catalogage en EAD des archives de Christian Bromberger.

Après avoir réalisé son stage de Master 2 “Archives numériques” soutenu à  l’ENSSIB  – Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l’Information et des Bibliothèques, de mars à mai 2015 à  la phonothèque, Ariane Néroulidis a été chargée du catalogage en EAD des archives de Christian Bromberger appuyée par un financement de l’ABES. Devenue experte dans la structuration des données sonores, elle a représenté la phonothèque de la MMSH au séminaire d’Europeana Sounds à Athènes, et contribué au data mapping4 des données de la phonothèque à travers l’éditeur XML MINT pour l’intégration des archives de la phonothèque sur le portail Europeana

Marine Soubrié et Ariane Néroulidis ont également représenté la phonothèque lors de deux évènements professionnels. Le premier, en collaboration avec Françoise Acquier, documentaliste au CRESSON, lors des journées des FREDOC 2015 à Sainte-Foy-Lès-Lyon (29 septembre – 2 octobre). Le second,  le 26 novembre dernier à la MMSH, avait pour objectif de faire se rencontrer les acteurs des  humanités numériques d”AMU dans le cadre du PR2I5.

23393838423_83001683d6_oHélène Loukou avait  effectué en 2013 un stage Erasmus à la phonothèque de la MMSH dans le cadre de son master en bibliothéconomie soutenu à  l’université de Thessalonique. A cette occasion elle avait réalisé un  film documentaire sur les activités de la phonothèque.

En 2015, Hélène Loukou a décidé de suivre un second master sur le métier des archives et des bibliothèques, cette fois-ci à Aix-Marseille Université. Dans le cadre de ce stage elle a traité une collection en langue grecque sur les réfugiés de Smyrne sur l’île de Syros qui a fait l’effet d’une convention entre les archives historiques des Cyclades et la MMSH.

23392454944_f383be7fd4_oDepuis l’automne 2014, Mathilde Bresc, également bibliothécaire à la médiathèque de la MMSH, soutien l’équipe de la phonothèque en traitant des collection sonores, en particulier celles en langue provençale. Cuisinière amatrice, elle a  eu l’idée de proposer de rédiger des billets de blogs mensuels pour valoriser les archives sonores évoquant la commensalité, l’alimentation ou les recettes culinaires.  Ainsi, en 2015, vous avez pu écouter et peut-être goûté la soupe de potimarron vert,  les plats du souper traditionnel provençal de Noël, la tourte à la bourrache, les loukoums, le gratin de pissenlits, les panisses à la pomme-de-terre, les ganses, la soupe verte  ou recevoir quelques conseils sur la façon de conserver le fromage dans une courge ou de cuisiner les amandes et les noisettes. Toute l’équipe de la médiathèque en a bénéficié car chaque recette a été testée !

2016 s’annonce…  La fin des financements adossés à ces projets et leur réussite va disperser une partie de l’équipe mais les archives sonores demeureront un lien indéfectible. Nous sommes curieuses de découvrir ce que le web apportera dans l’année à venir et l’expérience de chacune se mêlera à l’aventure pour mettre en avant l’oralité du monde. Nous vous retrouverons peut-être le 14 janvier pour la première journée d’étude de l’année organisée par la phonothèque sur les questions juridiques et éthiques pour la diffusion des données en SHS, mais en attendant toute l’équipe  envoie ses meilleurs voeux à tous les lecteurs des Carnets de la phonothèque !

Crédits photographiques : Ariane Néroulidis et Marine Soubrié à la médiathèque de la MMSH puis photographies de l’edit-a-thon du 27 octobre où a participé toute l’équipe de la phonothèque : Mathilde Bresc, Hélène Loukou, Ariane Néroulidis et Marine Soubrié. Photographies de Véronique Ginouvès, CC-BY-NC. Image à la une : l’équipe olympique de natation anglaise en 1948.

 

  1. Outre le financement de l’USR 3125, les financements obtenus par la phonothèque en 2015 ont plusieurs sources : l’Agence bibliographique de l’enseignement supérieur – ABES, L’Agence nationale de la recherche – ANR, la Commission européenne dans le cadre du programme Europeana Sounds, Huma-Num à travers le Consortium des archives des ethnologues, le LabexMed. []
  2. Professeur des Universités, Laboratoire d’Anthropologie et de Sociologie «Mémoire, Identité et Cognition sociale» – E.A. 3179 []
  3. Voir le portrait de Patrick Latour sur Arabesque n°80. []
  4. Dans ce cas précis, il s’agissait de réaliser une  correspondance entre deux modèles de données : le DC -Dublin Core, exporté de la base Ganoub dans un fichier en CSV – Comma-separated values, en EDM – Europeana Data Model []
  5. Les Pôles de Recherche Interdisciplinaire et intersectoriels PR2I ont été mis en place à AMU pour promouvoir la transdisciplinarité au sein de l’université []