Archives de catégorie : Calames

Structurer les données de la recherche en EAD : l’exemple du traitement de l’ANR Colostrum

Depuis 2013, la Phonothèque de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme catalogue ses archives sonores sur Calames et génère des liens streaming qui permettent de les écouter en ligne. C’est dans le cadre du traitement, de la diffusion et de la valorisation des données de la recherche – au cœur du travail de la Phonothèque de la MMSH – que s’inscrit le catalogage en EAD de l’ANR Colostrum. Continuer la lecture de Structurer les données de la recherche en EAD : l’exemple du traitement de l’ANR Colostrum

2016, belle et bonne année collaborative et sonore !

Si le bilan de l’année 2015 s’avère extrêmement riche pour la phonothèque de la MMSH, c’est  parce que, avec le soutien de plusieurs financements1, une équipe efficace y a travaillé toute l’année de façon solidaire et soutenue, facilitant la réalisation de plusieurs projets : l’intégration des collections de la phonothèque sur le portail Europeana , le catalogage de nouvelles archives sur Calames, le traitement des données de l’ANR Colostrum,  la valorisation en langues grecque et française d’une collection sur les réfugiés de Smyrne, la valorisation d’archives sonores autour de la commensalité sur Les Carnets de la phonothèque.

Forte de cette équipe, en 2015, la phonothèque s’est résolument engagée en faveur des biens communs de la connaissance. Non seulement en transférant ses métadonnées dans le domaine public (sous la licence Creative Commons CC-0) pour leur exposition dans le cadre du programme Europeana Sounds mais aussi à travers deux projets participatifs originaux. Le premier, l’organisation d’une  journée contributive ou Edit-a-thon, a – pour la première fois – relié des articles de wikipedia à des extraits d’enquêtes d’histoire orale issus des collections de la phonothèque. Le second est encore en cours de réalisation et s’inscrit dans le projet collectif du Consortium des archives des ethnologues coordonné par Huma-Num (la très grande infrastructure de recherche des humanités numériques). Il s’agit de rendre possible la transcription des matériaux de terrain en sciences humaines et sociales, à travers une plateforme présentant des carnets d’ethnologues manuscrits numérisés. Actuellement, la version beta est en face de finalisation… nous auront l’occasion d’en parler plus longuement en 2016.

2015 aura donc été une année riche en réalisations, mais rien n’aurait  été possible sans un travail d’équipe, à partir des projets menés par les phonothécaires Hélène Loukou, Ariane Néroulidis, Marine Soubrié, avec le soutien et la participation active de Mathilde Bresc.

23912906402_0a76faf9b3_o

Dans le cadre de l’ANR Colostrum, Joël Candau2, son coordinateur, a pris en compte les enjeux de la collecte et de la conservation des données de la recherche. Il a confié à la phonothèque de la MMSH le traitement, l’archivage et la mise en accès des données constituées sur le terrain puisqu’une série d’entretiens a été enregistrée avec la même grille d’enquête dans les 7 pays participants : l’Allemagne, le Brésil, le Burkina-Faso, le Cambodge, le Maroc. Grâce au financement de l’ANR, Marine Soubrié a catalogué l’ensemble des entretiens et les a mis en ligne en prenant en compte les questions éthiques et juridiques . C’est également elle qui a organisé la formation au catalogage EAD (Encoded Archival Description) sur Calames en juin 2015, accompagnant le formateur, Patrick Latour3 dans l’installation technique de l’outil d’édition XML pour Calames, XMETAL. Enfin, elle a  participé au catalogage en EAD des archives de Christian Bromberger.

Après avoir réalisé son stage de Master 2 « Archives numériques » soutenu à  l’ENSSIB  – Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l’Information et des Bibliothèques, de mars à mai 2015 à  la phonothèque, Ariane Néroulidis a été chargée du catalogage en EAD des archives de Christian Bromberger appuyée par un financement de l’ABES. Devenue experte dans la structuration des données sonores, elle a représenté la phonothèque de la MMSH au séminaire d’Europeana Sounds à Athènes, et contribué au data mapping4 des données de la phonothèque à travers l’éditeur XML MINT pour l’intégration des archives de la phonothèque sur le portail Europeana

Marine Soubrié et Ariane Néroulidis ont également représenté la phonothèque lors de deux évènements professionnels. Le premier, en collaboration avec Françoise Acquier, documentaliste au CRESSON, lors des journées des FREDOC 2015 à Sainte-Foy-Lès-Lyon (29 septembre – 2 octobre). Le second,  le 26 novembre dernier à la MMSH, avait pour objectif de faire se rencontrer les acteurs des  humanités numériques d »AMU dans le cadre du PR2I5.

23393838423_83001683d6_oHélène Loukou avait  effectué en 2013 un stage Erasmus à la phonothèque de la MMSH dans le cadre de son master en bibliothéconomie soutenu à  l’université de Thessalonique. A cette occasion elle avait réalisé un  film documentaire sur les activités de la phonothèque.

En 2015, Hélène Loukou a décidé de suivre un second master sur le métier des archives et des bibliothèques, cette fois-ci à Aix-Marseille Université. Dans le cadre de ce stage elle a traité une collection en langue grecque sur les réfugiés de Smyrne sur l’île de Syros qui a fait l’effet d’une convention entre les archives historiques des Cyclades et la MMSH.

23392454944_f383be7fd4_oDepuis l’automne 2014, Mathilde Bresc, également bibliothécaire à la médiathèque de la MMSH, soutien l’équipe de la phonothèque en traitant des collection sonores, en particulier celles en langue provençale. Cuisinière amatrice, elle a  eu l’idée de proposer de rédiger des billets de blogs mensuels pour valoriser les archives sonores évoquant la commensalité, l’alimentation ou les recettes culinaires.  Ainsi, en 2015, vous avez pu écouter et peut-être goûté la soupe de potimarron vert,  les plats du souper traditionnel provençal de Noël, la tourte à la bourrache, les loukoums, le gratin de pissenlits, les panisses à la pomme-de-terre, les ganses, la soupe verte  ou recevoir quelques conseils sur la façon de conserver le fromage dans une courge ou de cuisiner les amandes et les noisettes. Toute l’équipe de la médiathèque en a bénéficié car chaque recette a été testée !

2016 s’annonce…  La fin des financements adossés à ces projets et leur réussite va disperser une partie de l’équipe mais les archives sonores demeureront un lien indéfectible. Nous sommes curieuses de découvrir ce que le web apportera dans l’année à venir et l’expérience de chacune se mêlera à l’aventure pour mettre en avant l’oralité du monde. Nous vous retrouverons peut-être le 14 janvier pour la première journée d’étude de l’année organisée par la phonothèque sur les questions juridiques et éthiques pour la diffusion des données en SHS, mais en attendant toute l’équipe  envoie ses meilleurs voeux à tous les lecteurs des Carnets de la phonothèque !

Crédits photographiques : Ariane Néroulidis et Marine Soubrié à la médiathèque de la MMSH puis photographies de l’edit-a-thon du 27 octobre où a participé toute l’équipe de la phonothèque : Mathilde Bresc, Hélène Loukou, Ariane Néroulidis et Marine Soubrié. Photographies de Véronique Ginouvès, CC-BY-NC. Image à la une : l’équipe olympique de natation anglaise en 1948.

 

  1. Outre le financement de l’USR 3125, les financements obtenus par la phonothèque en 2015 ont plusieurs sources : l’Agence bibliographique de l’enseignement supérieur – ABES, L’Agence nationale de la recherche – ANR, la Commission européenne dans le cadre du programme Europeana Sounds, Huma-Num à travers le Consortium des archives des ethnologues, le LabexMed. []
  2. Professeur des Universités, Laboratoire d’Anthropologie et de Sociologie «Mémoire, Identité et Cognition sociale» – E.A. 3179 []
  3. Voir le portrait de Patrick Latour sur Arabesque n°80. []
  4. Dans ce cas précis, il s’agissait de réaliser une  correspondance entre deux modèles de données : le DC -Dublin Core, exporté de la base Ganoub dans un fichier en CSV – Comma-separated values, en EDM – Europeana Data Model []
  5. Les Pôles de Recherche Interdisciplinaire et intersectoriels PR2I ont été mis en place à AMU pour promouvoir la transdisciplinarité au sein de l’université []

Indexer des archives sonores sur Calames avec IdRef

Pour indexer les archives sonores cataloguées sur Ganoub,  l’équipe de la phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH)  s’appuie sur un thesaurus orienté vers l’ethnologie. Cet outil, créé au moment de l’intégration de la phonothèque au sein de la MMSH en 1997, a été constitué en relation avec d’autres phonothèques, en particulier celles du réseau documentaire de la Fédération des associations de musiques et danses traditionnelles (FAMDT). Il évolue aujourd’hui indépendamment de ce réseau en fonction du contenu des collections1. Or, suivant les recommandations de l’équipe Calames, qui s’appuient elle-même sur les recommandations de la Bibliothèque Scientifique Numérique (BSN), les opérateurs de l’enseignement supérieur et de la recherche doivent faire usage de référentiels communs tel IdRef (Identifiants et Référentiels). Cette application web développée et maintenue par l’Agence bibliographique de l’enseignement supérieur et de la recherche (ABES). permet d’interroger, de consulter, de créer et d’enrichir des autorités des catalogues Calames, Sudoc et thèses.fr.

Afin de garantir la continuité du catalogue de la phonothèque, chaque publication sur Calames nécessite donc, selon les cas :

  • d’effectuer une recherche d’équivalence entre les descripteurs issus du thesaurus de la phonothèque de la MMSH et les notices d’autorités IdRef.
  • de réaliser une mise en adéquation avec la forme Rameau. Par exemple, taille de l’arbre terme dans le thesaurus de la phonothèque devient Arbres fruitiers – Taille  sur IdRef.
  • de créer des notices d’autorités, ou faire des propositions dans Rameau.

Suivant les recommandations de Calames2, la décision de création d’une notice d’autorité est prise en fonction :

  • du degré d’éventualité de ré-exploitation de l’autorité dans d’autres notices, soit la probabilité que le besoin de faire référence à cette autorité réapparaisse exprimée en « entité peu susceptible d’apparaître dans d’autres notices ».
  • de la richesse ou de la précision des informations dont on dispose.

Dans le cadre de la publication sur Calames de l’inventaire du corpus des Luthiers de Mirecourt, des notices d’autorités ont été créées pour les principaux luthiers et maisons de lutherie évoqués dans les enquêtes enregistrées. A l’origine, ces données sont contenus dans un document linéaire qui ne permet pas de renvois direct à une entrée . Ainsi, les notices de la Maison Laberte, de Léon Mougenot ou encore d’Amédée Dieudonné héritent-elles des fonctionnalités d’IdRef, dont l’attribution d’un identifiant PPN (Pica production number) et d’une URL (uniform ressource locator).

Autre exemple, l’indexation des titre de contes traditionnels cévenols collectés par Jean-Noël Pelen dans le cadre de sa thèse a également exigé la création de notices IdRef. Les travaux en littérature orale ont montré que les contes de traditions orales peuvent être classés en conte-types, c’est à dire en « organisation stable de motifs, identifiable dans des contes du monde entier en dépit de variantes locales »3. Jean-Noël Pelen a ainsi mené un travail d’identification de conte-types sur les contes cévenols, suivant la classification Aarne-Thompson4.

Au lieu d’ajouter au référentiel IdRef les différentes versions collectées par Jean-Noël Pelen, les notices spécialement créées correspondent aux titres des conte-types fixés par la classification Aarne-Thompson. Les titres de conte-types sont en effet plus susceptibles de ré-utilisation que leurs versions cévenoles et facilitent les comparaisons. D’autre part, nous pouvons imaginer que leur utilisation à des fins d’indexation concoure à l’établissement d’un catalogue de versions, sonores ou transcrites, de tel conte-type.

Ainsi, chaque notice de type de conte créée dans IdRef comporte :

  • le titre en langue anglaise du conte-type (langue originale de la classification Aarne et Thompson) dans le champ « forme parallèle » ;
  • le titre en langue française du conte-type issu de la traduction fournie par les quatre volumes du Conte populaire français5 dans le champ « forme retenue » ;
  • le numéro d’identifiant ATU qui renvoie à la classification Aarne, Thompson et Uther6.
  • Eventuellement en synonymie (forme parallèle), le titre en langue régionale.

Grâce à la technique de balisage du texte qu’autorise la syntaxe XML, la référence aux conte-types n’efface pas les titres originaux dans l’instrument de recherche. Comme dans l’exemple de moitié de coq, la référence au conte-type (type, forme normalisée, formes rejetées, numéro ATU) est inscrite dans la balise de caractérisation de la portion textuelle, tandis que le texte conserve le titre original. Trois versions de ce conte sont également accessibles sur Ganoub.

Voilà peut-être une nouvelle façon de travailler à un inventaire du conte traditionnel… informez-nous si vous avez l’occasion de l’utiliser et décrivez-nous vos pratiques.

Crédits photographiques de l’image à la une : Image issue de la page 128 du livre « East of the sun and west of the moon : old tales from the North », New York : G.H. Doran, 1922. Domaine public.

  1. Un export de ce thesaurus en SKOS est en cours de réalisation et il sera bientôt accessible en ligne. []
  2. Manuel de catalogage Calames, p. 86 []
  3. Voir : Josiane Bru, « Le repérage et la typologie des contes populaires. Pourquoi ? Comment ? », Bulletin de liaison des adhérents de l’AFAS [En ligne], 14 | automne 1999, mis en ligne le 02 septembre 1999, consulté le 26 décembre 2014. URL : http://afas.revues.org/319. []
  4. Jean-Noël Pelen, Le conte populaire en Cévennes, Payot, 1994, 795p. []
  5. Le conte populaire français par Paul Delarue et Marie-Louise Ténèze, édité en un seul volume et en fac-sim. des quatre tomes publiés entre 1976 et 1985, Maisonneuve et Larose, 2002, 1943p. auquel s’ajoute Le conte populaire français [2], contes-nouvelles par Paul Delarue et Marie-Louise Ténèze ; avec la collaboration de Josiane Bru, Éd. du C.T.H.S,  2000, 229p. []
  6. The types of international folktales: a classification and bibliography: based on the system of Antti Aarne and Stith Thompson by Hans-Jörg Uther ; editorial staff, Sabine Dinslage, Sigrid Fährmann, Christine Goldberg… [et al.], Suomalainen Tiedeakatemia, 2004-2005, 3 vol. (619, 536, 285 p. []

Nouvelles publications de la phonothèque de la MMSH dans Calames

La phonothèque de la MMSH poursuit la publication d’inventaires dans le catalogue collectif Calames, le catalogue en ligne des archives et des manuscrits de l’enseignement supérieur et de la recherche. En 2013, le projet avait débuté par la conversion en EAD et la publication sur Calames des fonds Jean-Noël Pelen et Marceau Gast. Pour l’appel à projet 2014, l’ensemble Mémoire orale des Arméniens des quartiers de Marseille et des Bouches-du-Rhône a été retenu par l’ABES, l’agence bibliographique de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Les enquêtes du corpus Mémoire orale des Arméniens des quartiers de Marseille et des Bouches-du-Rhône ont été réalisées dans le cadre d’un projet de recherche réalisé en 2006 et 2007 par l’association Paroles Vives et le soutien des Archives Départementales des Bouches-du-Rhône (AD13), en collaboration avec la phonothèque de la MMSH. L’objectif était de décrire l’installation de la diaspora arménienne dans les Bouches-du-Rhône et les modalités de transmission de la culture arménienne sur trois générations depuis les années 1920. Plus de 160 heures sont ainsi accessibles en ligne, soit un corpus de 106 enquêtes. Ce corpus est également consultable dans les locaux des Archives Départementales des Bouches-du-Rhône et les notices ont été intégrées à leur base de données.

Pendant presque trois mois, l’équipe de la phonothèque a catalogué ce corpus. Une des particularité de ce travail été l’usage ou la création, sur Idref1, de noms de lieux précis (noms de quartiers de Marseille notamment) et de vocabulaire portant sur l’identité et la culture arménienne, comme en témoigne la notice de l’enquête n°2080 et ses descripteurs.

Au cours de l’année 2014, l’équipe de la phonothèque a également catalogué le corpus d’enquêtes ethnologiques sur le métier de luthier à Mirecourt, réalisé par Hélène Claudot-Hawad ethnologue, directrice de recherche au CNRS. En 2011, celle-ci avait déposé à la phonothèque de la MMSH une série d’enregistrements sonores (13 heures d’enquêtes) accompagné de diapositives2 sur les luthiers de Mirecourt. Ces archives documentent un terrain ethnologique qu’elle a mené à Mirecourt dans les années 1980, quand le terrain saharien sur lequel elle travaillait jusqu’alors lui était interdit d’accès3. Les entretiens peuvent être écoutés en ligne  en consultant le corpus sur Calames. Pour des raisons éthiques, certains passages ont été supprimés pour la consultation en ligne. L’archive dans son intégralité et son intégrité peut être écoutée, sur demande motivée, à la phonothèque de la MMSH, à Aix-en-Provence.

Consulter le corpus Mémoire orale des Arméniens des quartiers de Marseille et des Bouches-du-Rhône sur Calames.

Consulter le corpus Enquête ethnologique sur les luthiers de Mirecourt (Vosges, Lorraine) sur Calames

Crédits photographiques : L’église arménienne Saints Tatéos et Parthomios, ou église de Saint-Antoine, dans le quartier des Borels, Saint-Antoine, Marseille, 15e arrondissement, François Latreille, prise de vue novembre 2013, sous licence CC 3.0.

  1. Référentiel dont l’acronyme signifie « Identifiants et référentiels pour l’enseignement supérieur et la recherche » utilisé dans les outils Sudoc et Calames. []
  2. 1277 diapositives, portraits de luthiers et instantanés de leurs gestes au travail dont une partie a été déposée sur Medihal []
  3. L’ensemble de la collection a été numérisé et analysé par Marie Lelardoux, Hélène Claudot-Hawad a repris les notices documentaires et les a éditorialisées sur Les carnets de la phonothèque, Marine Soubrié a catalogué les entretiens au format EAD avec le soutien de Matthieu Andreani. Sabine Partouche a mis en page le catalogue papier de ces archives publié en décembre 2013 par les Presses Universitaires de Provence. []

Jabes 2014 : présentation d’un poster par la phonothèque de la MMSH

Les 20 et 21 mai 2014  se sont tenues à Montpellier les Journées de l’Agence bibliographique de l’enseignement supérieur et de la recherche, l’ABES. Cette année était l’occasion de fêter les 20 ans de l’agence : un moment privilégié de conférences, débats et discussions, partagé avec plus de 500 professionnels du monde des archives, de la documentation et des bibliothèques qui participent aux des différents réseaux qu’elle coordonne en France et dans les territoires d’outre mer. L’équipe de la phonothèque participe depuis 2013 au réseau Calames et le poster qu’elle a proposé sur ses travaux pour ces journées d’anniversaire a été retenu. Une belle occasion de présenter le catalogage en EAD des entretiens de terrain à d’autres professionnels de l’information, curieux de ce type d’archive qu’ils nous ont confié connaître peu ou mal.

L’ensemble des conférences des journées de l’ABES a été filmé et peut être (ré)écouté sur la chaîne universitaire Canal C2 TV. Je ne sais pas si les tweets #jabes2014 seront conservés, ni où (et si les « off » le seront aussi) ou si les posters seront accessibles en ligne ; celui de la phonothèque est joint à ce billet.

Crédits photographiques : discussions autour des posters présentés aux JABES, Montpellier, 20 mai 2014, photographie de V. Ginouvès. 

Encore merci à Sylvie Laurens-Aubry et Stéphane Renault pour leur aide à la mise en page de notre poster.