Archives par mot-clé : anthropologie

Les données anthropologiques en partage, journée d’étude, 3 mars, Nanterre

Lauréat de l’appel à projets Données et Sciences ouvertes, le projet de recherche ANTHROPEN « Les frontières des données anthropologiques »1, porté par le LESC et financé par l’ANR, organise le mardi 3 mars 2020 une journée d’étude sur le thème Les données anthropologiques en partage à l’Université Paris Nanterre, qui traitera des problématiques d’ouverture et de partage des données produites et utilisées par les anthropologues et ethnomusicologues.

Programme Continuer la lecture de Les données anthropologiques en partage, journée d’étude, 3 mars, Nanterre

  1. Appel Flash « science ouverte : pratiques de recherche et données ouvertes » []

Quand les anthropologues se retrouvent en Sardaigne… (Lares, n°1, 2018)

Il y a 107 ans se créait en Italie la revue Lares, dédiée à la recherche de que les italiens nomment “démo-ethno-anthropologie”1. En langue française, la tendance serait de traduire cette discipline sous le simple terme d’anthropologie mais il faudrait sans doute, préciser qu’il s’agit de l’étude anthropologique des cultures populaires contemporaines.  Dans son cours en ligne sur l’anthropologie culturelle2, Fabio Dei, son directeur actuel, définit la  “demoetnoantropologia” comme la combinaison de trois disciplines : l’anthropologie culturelle, l’ethnologie et la démologie (histoire des traditions populaires). L’articulation de l’anthropologie et de l’ethnologie avec les expressions populaires est donc au coeur de ce secteur scientifique que nous ne retrouvons pas vraiment dans enseignements français de l’anthropologie. Continuer la lecture de Quand les anthropologues se retrouvent en Sardaigne… (Lares, n°1, 2018)

  1. La revue est publiée par Olschki dont la maison d’édition a été créée en 1886. []
  2. Ce cours de Fabio Dei a été mis en ligne par des étudiants de l’université de Sassari mais Fabio Dei enseigne à l’université de Pise. Nombre de ses cours sont en ligne sur le site “Fare antropologia” : http://fareantropologia.cfs.unipi.it/notizie/author/fabiodei []

Understanding mediterranean collections : des conférences publiques à Aix et à Marseille

Dans le cadre du réseau des centres de recherches en sciences humaines sur la Méditerranée (RAMSES), la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH), en partenariat avec le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM), les Archives Nationales d’outre-mer (ANOM), l’École française de Rome (EFR) et l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo), organise une école d’été internationale à Aix-en-Provence et Marseille, du 8 au 17 juillet 2019 sur le thème : “Understanding Mediterranean Collections”.

L’école propose de réfléchir à la manière dont les sciences humaines et sociales travaillent avec et sur les collections méditerranéennes. Elle réunira une vingtaine de participants venus de pays et d’horizons professionnels très différents qui suivront les modalités pédagogiques de l’école mais elle offrira aussi l’occasion de participer à plusieurs conférences publiques pluridisciplinaires, qui se tiendront à la MMSH et au MuCEM. Vous y êtes toutes et tous cordialement invité.e.s.

Conférences ouvertes au public

Understanding mediterranean collections

Lundi 8 juillet, 14h-16h : Les collections muséales d’Alexandrie : une perspective historique, par Marie Dominique Nenna (directrice du Centre d’études alexandrines), MuCEM-I2MP FORT SAINT JEAN (inscription préalable sur i2mp@mucem.org)

Mercredi 10 juillet, 9h30-12h :  deux conférences sur la thématique “Collections en conflits”. Karima Dirèche (Telemme) : Constituer le corpus des archives du web de la révolution du sourire. Quelques pistes de réflexion, suivie de Katia Bellan (AMU), Marseille filmée : images, histoire, mémoires, 1945, MMSH,  Salle Germaine Tillion

Mercredi 10 juillet, 16h30-18h30 : Collections en péril. Vols et dégradations sur patrimoine islamique par Omniya Abdel Barr(architecte, Victoria and Albert Museum), MMSH, SALLE DUBY

Vendredi 12 juillet, 14h-16h : Reconstituer les bibliothèques anciennes. Sources et méthodes par Patrick Latour (bibliothèque Mazarine), MMSH, Salle Germaine Tillion

Samedi 13 juillet, 9h30-10h30 : Les cahiers d’écoliers du fonds Roux par Dahbia Abrous (Inalco), MMSH, salle DUBY (inscription préalable sur ecole-umc@mmsh.univ-aix.fr)

Mardi 16 juillet, MuCEM-I2MP, Fort Saint-Jean

9h30-12h : Les archives numériques de la révolution tunisienne, par Houria Abdelkafi et Elisabeth Cestor commissaires de l’exposition (inscription préalable sur i2mp@mucem.org)

16h30-18h30 : Collections in the web archives, Anat Ben-David (sociologue, The Open University of Israel) introduction par Sophie Gebeil (historienne, AMU). Conférence en langue anglaise. (inscription préalable sur i2mp@mucem.org)

Mercredi 17 juillet, 9h30-12h : Les deux tentations des musées ethnographiques par Christian Bromberger (anthropologue, AMU), suivie de  Archiving ethnography? The impossibility and the necessity. Damned if we do, damned if we don’t. par David Zeitlyn
(anthropologue, Université d’Oxford), MUCEM-I2MP, FORT SAINT JEAN [conférence en langue anglaise]. (inscription préalable sur i2mp@mucem.org).

Lectures et films proposés en lien avec les conférences.

Crédits photographiques : Statue de Dusarès mutilée en basalte (Hauran, Syrie), vers 1925, collections photographiques de l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo). La statue proviendrait de Jhariyé, Shoubeih. Mission archéologique au Jebel Druze. Plaque de verre (13×18) publiée in Maurice Dunand, Musée de Soueida, p.37, n°42, Pl.7 n°42. CC-BY-NC https://medihal.archives-ouvertes.fr/medihal-00509517

Nouvelles archives numériques au Proche-Orient : le son, l’image, le film et le web

Nouvelles archives numériques au Proche-Orient : le son, l’image, le film et le web. Enjeux du partage des données de terrain au Liban, en Jordanie et en Syrie, Beyrouth, 29-30 mai 2019 (programme mis à jour, informations et inscriptions : https://nanpo.sciencesconf.org)

أرشيفات رقمية جديدة في الشرق الأدنى: الصوت والصورة والأفلام والويب

تحديات تبادل البيانات الميدانية في لبنان والأردن وسوريا

محاضرات وجلسات نقاش باللغة الفرنسية مع ترجمة فورية للغة العربية

المدخل مفتوح للجميع بعد التسجيل: nanpo@sciencesconf.org

برنامج المؤتمر باللغة العربية

Continuer la lecture de Nouvelles archives numériques au Proche-Orient : le son, l’image, le film et le web

L’archivio sonoro di Luisa Orrù, riflessioni sull’archiviazione

L’Archivio Storico dell’Università di Cagliari1 ha recentemente accolto tra i suoi fondi l’importante archivio sonoro di Luisa Orrù. Questa antropologa, nata in Sardegna nel 1944, ha studiato Linguistica sarda. Dopo la laurea, dopo aver insegnato per qualche anno presso una scuola media inferiore, nel 1974 è diventata assistente alla cattedra di Storia delle tradizioni popolari all’Università di Cagliari, retta dalla prof.ssa Enrica Delitala. In seguito, ha iniziato una collaborazione con l’antropologo Pietro Clemente e ha partecipato a una raccolta di testimonianze biografiche sulle donne in Toscana. Nel 1982 ha sistematizzato il metodo e sono iniziate le interviste alle donne sarde all’interno dello studio da lei condotto sul ciclo riproduttivo. Nel 1986 ha ottenuto in posto di professore associato di Antropologia culturale all’Università di Cagliari e ha portato avanti le sue ricerche. Luisa Orrù è morta nel 1998, a seguito di una malattia.

Continuer la lecture de L’archivio sonoro di Luisa Orrù, riflessioni sull’archiviazione

  1. La responsabile scientifico dell’archivio è attualmente la prof.ssa Cecilia Tasca. []

The Archive of Luisa Orrù, thinking of archiving

The Historical Archive of the University of Cagliari (whose director is Cecilia Tasca) has recently received an important sound archive by Luisa Orrù among its funds. This anthropologist was born in Sardinia in 1944 and she studied Sardinian Linguistics at the University of Cagliari. After her Master degree, she started teaching in middle school and, in 1974, she became History of Popular Traditions assistant professor with the supervision of Enrica Delitala. She later started collaborating with the anthropologist Pietro Clemente and participated in collecting biographical material on Tuscanian women. In 1982 she started interviewing Sardinian women as part of her study on  reproductive cycles. In 1986 she successfully became associate professor of Cultural Anthropology at the University of Cagliari and continued her research. Luisa Orrù died in 1998, due to her illness.

Continuer la lecture de The Archive of Luisa Orrù, thinking of archiving

Les archives sonores de Luisa Orrù, réflexions sur un archivage

Les Archives historiques de l’Université de Cagliari1 ont reçu dernièrement un fonds très riche, celui de Luisa Orrù. Cette anthropologue, née en 1944 en Sardaigne, a d’abord étudié la linguistique sarde. Puis, après avoir enseigné quelques années dans un collège, elle est nommée en  1974,  professeure assistante d’Enrica Delitala en histoire des traditions populaires à l’université de Cagliari. Dans le cadre d’une collaboration avec l’anthropologue Pietro Clemente, elle découvre la méthode de l’entretien enregistré en participant à une  enquête de terrain sur les femmes en Toscane. Dès 1982 elle systématise la méthode et débute ses propres recherches sur le terrain. En 1986, elle obtient un poste de professeure d’anthropologie culturelle à l’université de Cagliari. Luisa Orrù décède des suites d’une maladie en 1998. Continuer la lecture de Les archives sonores de Luisa Orrù, réflexions sur un archivage

  1. La responsable scientifique des archives historiques de l’université de Cagliari est actuellement Cecilia Tasca []

À la découverte des archives sonores, un stage à la phonothèque de la MMSH

Dans le cadre d’un stage d’observation de la vie professionnelle en classe de 3ème, j’ai choisi d’effectuer ma semaine à la phonothèque de la MMSH. Étant intéressée par les sciences sociales et humaines, ce stage me convenait parfaitement.

J’ai été accueillie par l’équipe de la phonothèque qui m’a guidée dans ma découverte du monde des archives sonores (le matériel utilisé, les logiciels, les sites…) On m’a proposé de commencer à traiter un fonds que Marie-Luce Gélard, anthropologue,  a déposé à la phonothèque. Continuer la lecture de À la découverte des archives sonores, un stage à la phonothèque de la MMSH

A Matera, les archives nourrissent la création… conférence internationale 11-12 septembre 2017

International Conference / Conferenza internazionale
Conférence internationale
Food for Art
Archives as driver for 2019 creative communities
Archivi come nutrimento per le comunità creative del 2019
Les archives nourrissent les communautés créatives en 2019
Matera, Casa Cava – 11/12 09-2017

Continuer la lecture de A Matera, les archives nourrissent la création… conférence internationale 11-12 septembre 2017

Beyrouth en 1975 : archéologie d’un contexte de production d’archives orales

Des enregistrements en 1975 à                        leur traitement documentaire en 2016

Le fonds des portraits des expatriés français au Liban en 1975, ne représente en réalité qu’un volet sur trois des recherches menées par Jean et France Métral. Le premier volet de leur recherche était une étude statistique menée à partir de 8000 fiches de Français expatriés détenues par l’ambassade de France à Beyrouth. Cette étude, rendue aux autorités libanaises en 1975, a disparu au moment du pillage et de l’incendie qui a détruit l’Administration centrale de la statistiques. Les chercheurs, rentrés en France en juillet 1975, apprirent leur disparition le mois de septembre suivant. Le deuxième volet de l’étude était constitué de témoignages des Français expatriés, enregistrés par le couple de chercheurs en collaboration avec Alain Battegay1. Interrompu par la Guerre civile du Liban survenue en mai 1975, les entretiens n’ont pu tous être menés sans que l’on puisse évaluer combien il en manquait. Quant au troisième volet, l’analyse des institutions françaises de Beyrouth, celui-ci n’a pas du tout pu être commencé. Continuer la lecture de Beyrouth en 1975 : archéologie d’un contexte de production d’archives orales

  1. Alain Battegay était alors en coopération militaire à l’Université Libanaise de Beyrouth, rattaché à l’Université de Lyon, il a été ensuite rattaché au Laboratoire Méditerranéen de Sociologie (LAMES) à Aix-en-Provence de septembre 2006 à juin 2016.  []