Archives par mot-clé : calendrier de l’Avent

Avent 2021 – Le fonds Arsène Roux, collection de manuscrits de langues arabes et berbères

Je sens confusément que les livres que j’ai écrits s’inscrivent, prennent leur sens dans une image globale que je me fais de la littérature, mais il me semble que je ne pourrai jamais saisir précisément cette image, qu’elle est pour moi un au-delà de l’écriture, un «pourquoi j’écris» auquel je ne peux répondre qu’en écrivant, différant sans cesse l’instant même où, cessant d’écrire, cette image deviendrait visible, comme un puzzle inexorablement achevé. Penser/Classer, Georges Perec, Hachette, 1985, p.12.

Extraits du fonds de manuscrits Arsène Roux : Manuscrit du Coran, 1700-1800 (http://cinumed.mmsh.univ-aix.fr/idurl/1/16921)

Continuer la lecture de Avent 2021 – Le fonds Arsène Roux, collection de manuscrits de langues arabes et berbères

Avent 2021 – Ouvrir les données la recherche, un défi pour le secteur des archives de la médiathèque de la MMSH

W.) « Dans un réseau de lignes entrecroisées » – L’alphabet utilisé pour « numéroter » les différents paragraphes de ce texte respecte l’ordre d’apparition des lettres de l’alphabet dans la traduction française du 7e récit de Si par une nuit d’hiver un voyageur…, d’Italo Calvino. Le titre de ce récit, « Dans un réseau de lignes entrecroisées », contient cet alphabet jusqu’à la treizième lettre, O. La première ligne du texte permet d’aller jusqu’à la 18e lettre, M, la 2e donne la X, la 3e la Q, la 4e rien, la 5e le B et le J ; les quatre dernières lettres, K, W, Y, Z, se trouvent respectivement aux lignes 12, 26, 32 et 41 du récit. On en déduira aisément que ce récit (du moins dans sa traduction française) n’est pas lipomatique ; on constatera également que trois lettres de l’alphabet ainsi formé sont à la même place que dans l’alphabet dit normal (I, Y et Z). Penser/Classer, Georges Perec, Hachette, 1985, p.176.

Il est partout, dans tous les laboratoires de recherche, le nouveau plan  national pour la science ouverte qui va se déployer jusqu’en 2024…  et bien sûr le secteur Archives de la recherche de la médiathèque doit le prendre en compte dans sa méthode et son organisation. Or ce nouveau Plan, dont l’objectif clairement affiché est d’ouvrir l’ensemble du processus de la recherche et en particulier les données, est entièrement en phase avec les méthodes de travail mises en oeuvre par notre secteur. Dans les quatre axes qui sont Continuer la lecture de Avent 2021 – Ouvrir les données la recherche, un défi pour le secteur des archives de la médiathèque de la MMSH

Avent 2021 – Les archives d’un politiste, spécialiste du fait religieux : le fonds Bruno Etienne

A) Méthodes – Bien sûr, aux différentes étapes de l’élaboration de ce travail – notes griffonnées sur des carnets ou sur des feuilles volantes, citations recopiées, “idées”, voir, cf., etc. – , j’ai accumulé les petits tas, petit b, GRAND I, troisièmement, deuxième partie. Penser/Classer, Georges Perec, Hachette, 1985, p.152

Bruno Etienne (1937-2009), spécialiste des sciences politiques et des religions, est parmi les premiers politistes à s’intéresser à l’Islam dans les sciences politiques. Son intérêt, nourri tout au long de ses études de droit et de science politique à Aix-en-Provence, l’amène après son diplôme de l’Institut d’Études Politiques  à suivre un diplôme d’arabe à l’Institut Bourguiba des Langues (Tunis). En 1965 il soutient sa thèse Les Européens et l’indépendance de l’Algérie1, à la suite de laquelle il part à Alger comme coopérant technique. Jusqu’en 1974, il enseigne notamment au sein de l’École nationale d’administration et exerce diverses charges de conseillers techniques auprès des autorités algériennes. Il revient ensuite en France où il passe le concours d’agrégation en sciences politiques qu’il obtient en 1975. De 1977 à 1979, il est maître de conférences en droit public et science politique à la Faculté de droit de l’Université de Casablanca mais il a aussi enseigné dans plusieurs pays du Maghreb et du Moyen-Orient. En 1980, il retourne définitivement en France pour enseigner les sciences politiques et l’anthropologie religieuse comparée à Aix-en-Provence. Continuer la lecture de Avent 2021 – Les archives d’un politiste, spécialiste du fait religieux : le fonds Bruno Etienne

  1. Un exemplaire de sa thèse est consultable à la médiathèque de la MMSH http://www.sudoc.abes.fr/cbs/DB=2.1/SET=1/TTL=2/SHW?FRST=2. []

Avent 2021 – L’anthropologie traversée par les archives, le fonds Christian Bromberger

R.) Utopies – Toutes les utopies sont déprimantes parce qu’elles ne laissent pas de place au hasard, à la différence, aux “divers”. Tout a été mis en ordre, et l’ordre règne. Derrière toute utopie, il y a toujours un grand dessein taxinomique : une place pour chaque chose, et chaque chose à sa place.  Penser/Classer, Georges Perec, Hachette, 1985, p.156.

Anthropologue reconnu par la communauté internationale de par les thématiques abordées (l’habitat, le football, la passion, la pilosité, le patrimoine…) et les aires géographiques arpentées (de la Provence à l’Iran), Christian Bromberger a contribué au développement de la discipline au sein du Ministère de la Culture et de l’Université et ses publications ont animé les débats théoriques et méthodologiques en anthropologie de la France et de l’Europe. Soucieux d’une recherche intègre et de l’administration de la preuve, il a très tôt confié ses archives à la médiathèque de la MMSH et il continue, au fil du temps, de déposer des collections organisées. Continuer la lecture de Avent 2021 – L’anthropologie traversée par les archives, le fonds Christian Bromberger

Avent 2021 – Atelier du réseau Dynamu sur l’Open Science

Les livres ne sont pas dispersés mais rassemblés. Comme on met tous les pots de confiture dans une armoire aux confitures, on met tous ces livres dans un même endroit, ou dans plusieurs mêmes endroits. On pourrait, tout en souhaitant les garder, entasser ces livres dans des malles, les mettre à la cave ou au grenier ou dans des fonds de placard, mais on préfère généralement qu’ils soient visibles. Penser/Classer, Georges Perec, Hachette, 1985, p.35.

Aujourd’hui l’association DynAMU du réseau doctoral d’AMU organise une demi-journée à destination des jeunes chercheur·e·s sur le thème de l’éthique dans la recherche sous différents axes. L’un de ces axes est la question de la protection des données versus l’open science. Le secteur archives de la recherche a été invité à participer à cet atelier animé par Simon Moré du Laboratoire de neurosciences cognitives.

Suite aux mesures sanitaires, l’évènement est reporté à une date ultérieure. Continuer la lecture de Avent 2021 – Atelier du réseau Dynamu sur l’Open Science

Avent 2021 – Histoire d’écoutes

H) Sei Shônagon : Sei Shônagon* ne classe pas ; elle énumère et recommence. Un thème provoque une liste, de simples énoncés ou d’anecdotes. Plus loin, un thème presque identique produira une autre liste, et ainsi de suite ; on aboutit ainsi à des séries que l’on peut regrouper ; par exemple les « choses » émouvantes ( choses qui font battre le coeur, choses que l’on entend parfois avec plus d’émotion qu’à l’ordinaire, choses qui émeuvent profondément). * Sei Shônagon, Notes de chevet, Gallimard, coll. « Connaissance de l’Orient », 1966.
Penser/Classer,Georges Perec, Hachette, 1985, p.165.

Dans le cadre des séminaires interlaboratoires de la MMSH se tiendra en 2021-2022, un séminaire sur le thème Histoires d’écoutes. L’auralité en histoire et pour l’histoire, de l’Antiquité à l’époque moderne, sous la direction d’Emmanuèle Caire (TDMAM), Véronique Ginouvès (USR3125), Marie-Emmanuelle Torres (LA3M/PRISM) et Laure Verdon (TELEMMe).

La première séance qui devait se tenir, demain, vendredi 10 décembre en présentiel à la MMSH est annulée pour des raisons sanitaires. La première date du séminaire sera  le 11 février 2022.

*** Continuer la lecture de Avent 2021 – Histoire d’écoutes

Avent 2021 – Annie-Hélène Dufour, l’anthropologue, l’enseignante et ses archives

Les Américains ont aussi un verbe qui signifie “Habiter en banlieue et travailler en ville” (to comute), mais pas plus que nous ils en ont un qui voudrait dire “Boire un verre de vin blanc avec un copain Bourguignon, au café des Deux-Magots, vers six heures un jour de pluie, en parlant de non signification du monde, sachant que vous venez de rencontrer votre ancien professeur de chimie et qu’à côté de vous une jeune femme dit à sa voisine “Je lui en ai fait voir de toutes les couleurs tu sais” !” (Jean Tardieu, “Petits problèmes et travaux pratiques”, Un mot pour un autre, Paris, N.R.F, 1951). Penser/Classer, Georges Perec, Hachette, 1985, p.172.

Lorsque la phonothèque a été créée à la MMSH, Annie-Hélène Dufour (1947-2002) est venue en curieuse. Je me souviens qu’elle nous a demandé de réaliser un montage sonore des “erreurs de l’entretien” pour les faire écouter aux étudiants dans son cours sur la méthode en anthropologie. Nous nous sommes piquées au jeu1 et avons vite repéré des entretiens où les enquêteurs parlaient plus que leurs témoins, où il insistaient pour placer à certaines dates des faits que les témoins plaçaient à un autre moment, où les questions posées incluaient les réponses, où l’entretien était inaudible, où le micro était placé plus près de celle ou celui qui posait les questions que du témoin, où – quand les batteries avaient flanché – les voix s’étiolaient et ralentissaient… Elle m’a demandé ensuite de participer à son cours et de présenter les travaux de la phonothèque aux étudiants, de faire écouter des enquêtes sur des thématiques qu’elle sélectionnait, cela a duré quelques années et nous a rapproché. Continuer la lecture de Avent 2021 – Annie-Hélène Dufour, l’anthropologue, l’enseignante et ses archives

  1. A ce moment Isabelle Blouet était étudiante en licence d’anthropologie et elle a participé à ce montage. []

Avent 2021 – Le fonds Fanny Colonna : l’anthropologue, l’Algérie et Joseph Desparmet

I) Les Esquimaux
Les Esquimaux, m’a-t-on affirmé, n’ont pas de nom générique pour désigner la glace ; ils ont plusieurs mots (j’ai oublié le nombre exact, mais je crois que c’est beaucoup, quelque chose comme une douzaine) qui désignent spécifiquement les divers aspects que prend l’eau entre son état tout à fait liquide et les diverses manifestations de sa plus ou moins intense congélation. Penser/Classer, Georges Perec, Hachette, 1985, p.157.

Les premiers carnets de terrain de Fanny Colonna concernant les années de sa thèse de 3e cycle (1967-1970)

Fanny Colonna (1934-2004) est une sociologue franco-algérienne, directrice de recherche au CNRS (2000-2010) dont la carrière au CNRS s’est déroulée entre l’Algérie et la France1. Elle commence en 1967 comme assistante au Centre de recherches sur l’Afrique méditerranéenne à l’Université d’Alger où elle effectuera un doctorat en sociologie qui lui ouvrira les portes de la recherche, d’abord en tant qu’attachée de recherche en 1969, puis comme directrice de recherche en 1987. Continuer la lecture de Avent 2021 – Le fonds Fanny Colonna : l’anthropologue, l’Algérie et Joseph Desparmet

  1. Elle a travaillé au CRAM (Centre de recherches sur l’Afrique méditerranéenne), puis au CERDES (Centre d’études, de recherches et de documentation en sciences sociales dirigé par Pierre Bourdieu) et au CRAPE (laboratoire de préhistoire et anthropologie) à Alger, au Centre de Sociologie européenne (dirigé par Pierre Bourdieu) à Paris, à l’URASC à Oran (Unité de Recherche en Anthropologie sociale et culturelle), au GSPM (Groupe de sociologie politique et morale) à Paris, au département de Berbère à Tizi-Ouzou, au CEDEJ au Caire, avant de rejoindre le LAMES à la MMSH de 1998 jusqu’à sa retraite. []

Avent 2021 – Le fonds Jean-Pierre Olivier de Sardan : “ des traces de la réalité des autres ” – Partie 2/2

P) Comment je classe : Le résultat de tout cela aboutit à des catégories vraiment étranges ; par exemple, une chemise pleine de papiers divers et sur laquelle est écrit “A CLASSER” ; ou bien un tiroir étiqueté “URGENT 1” et ne contenant rien (dans le tiroir “URGENT 2” il y a quelques vieilles photographies, dans le tiroir “URGENT 3” des cahiers neufs). Bref, je me débrouille. Penser/Classer, Georges Perec, Hachette, 1985, p.164.

Cette deuxième partie1 permettra au·à la lecteur·trice une exploration plus approfondie des différents axes de recherche de Jean-Pierre Olivier de Sardan, au Niger principalement, mais aussi dans le sud de la France en région Occitanie, au Ghana, Bénin et Côte d’Ivoire. Les corpus sont présentés en fonction de deux supports : audiovisuel et textuel. Continuer la lecture de Avent 2021 – Le fonds Jean-Pierre Olivier de Sardan : “ des traces de la réalité des autres ” – Partie 2/2

  1. La première partie, publiée le 4 décembre 2021,  présente l’ensemble du fonds ainsi que son auteur []

Annick Boissel

J'ai obtenu la Licence professionnelle Métiers de l'information : Archives, médiation et patrimoine, parcours Archives orales et audiovisuelles, délivrée par le CNAM / INTD à Paris, en 2021. Après avoir effectué un stage à la phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l'homme, j'exerce aujourd'hui mon activité dans le domaine des archives de la recherche. Par ailleurs mon activité d'infirmière libérale à Aix en Provence, m'a amenée à m'interroger sur la conservation, la transmission et la valorisation des productions photographiques familiales.

More Posts

Avent 2021 – Partage de compétences au sein du RNMSH : rédaction des plans de gestion de données

On remarquera, de même, que la Marne, la Savoie et la Vienne ne se sont jamais senties humiliées par l’existence de la Haute-Marne, de la Haute-Savoie et de la Haute-Vienne, ce qui devrait vouloir dire quelque chose quant au rôle du marqué et du non marqué dans les classifications et les hiérarchies. Penser/Classer, Georges Perec, Hachette, 1985, p.170.

Le secteur “Archives de la recherche” de la médiathèque bénéficie des compétences qui ont été mises en oeuvre pour la gestion des fonds sonores de la phonothèque de la MMSH. Cette dernière, intégrée au sein du consortium “Archives des ethnologues” de la TGIR Huma-Num, a dans ce cadre été aiguillonnée très tôt pour suivre les principes du FAIR et développer les bonnes pratiques pour la gestion de ses fonds. La rédaction de plans de gestion de données rétrospectifs ont ainsi permis à la phonothèque de déposer de façon organisée, toujours en collaboration avec la TGIR Huma-Num, ses archives sur les serveurs du CINES pour une conservation sur le long terme. Continuer la lecture de Avent 2021 – Partage de compétences au sein du RNMSH : rédaction des plans de gestion de données