Archives par mot-clé : entretien

La génétique des textes appliquée aux archives de chercheur

Dans le cadre de son mémoire de Master 1 Métiers des archives et des bibliothèques. Médiation de l’histoire et humanités numériques, Pauline Muller a classé les archives papiers qui accompagnaient les enregistrements sonores et audiovisuels déposés par l’anthropologue Jean-Pierre Olivier de Sardan1. Elle vient de publier sur le carnet du Master un billet qui met en avant l’intérêt de l’archivage de ce type d’archives pour comprendre non seulement la méthode disciplinaire mais aussi suivre l’enquête sur le terrain, le cheminement intellectuel du chercheur, et en particulier appréhender la place de l’entretien dans son dispositif. Dans son billet elle a sélectionné des feuillets où Jean-Pierre Olivier de Sardan “nous [ouvre] les pistes qu’il aurait pu suivre et [nous laisse] observer son cheminement scriptural qui devient intéressant en soi2. Les documents qu’elle a extrait de la boîte C-06 ont notamment été utilisés dans la rédaction de l’ouvrage La rigueur du qualitatif. Les contraintes empiriques de l’interprétation socio-anthropologique3 et ils donnent à lire plusieurs schémas, comme versions successives de la même figure. Continuer la lecture de La génétique des textes appliquée aux archives de chercheur

  1. Français et nigérien, spécialiste de l’Afrique, et en particulier du Niger, Jean-Pierre Olivier de Sardan a déposé en 2017 une partie de ses archives de terrain à la phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme. Plusieurs archivistes ont classé et traité ce fonds, Claire Cialone-Grégoire les a organisées, Astou Ndoye Seck a analysé La bouche déliée en rattachant les enregistrement à la bande sonore du film,  des étudiantes d’anthropologies et de psychologie on écouté et analysé une partie des enregistrements, Annick Boissel est en train d’en rédiger le plan de gestion de données rétrospectif qu’elle publiera bientôt sur Les carnets de la phonothèque, Pauline Muller a organisé les archives papier. []
  2. Extrait de l’article de Claire Doquet-Lacoste, « Écrits intermédiaires, écritures intermittentes. Carnets, notes, bribes de science », Langage et société, 2009/1, n° 127, p. 7-22. DOI : 10.3917/ls.127.0007. URL : https://www.cairn.info/revue-langage-et-societe-2009-1-page-7.htm. []
  3. Jean-Pierre Olivier de Sardan, La rigueur du qualitatif. Les contraintes empiriques de l’interprétation socio-anthropologique, Louvain-La-Neuve, Academia-Bruylant, 2008, 368 p. []

Michel Seurat dans ses archives

Un des atouts de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) d’Aix-en-Provence est de faciliter les rencontres scientifiques : l’histoire du traitement du fonds Michel Seurat fait partie de ces concours de circonstances heureux qu’elle a pu faire naître. En 2009, l’anthropologue Franck Mermier, alors directeur du Département des études contemporaines de l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo) participe au jury d’une thèse qui se tient à la MMSH1. À cette occasion, il découvre les travaux de la phonothèque et fait aussitôt le lien avec une sacoche en cuir, rangée sur une étagère de son bureau à Beyrouth. Il l’a déjà plusieurs fois examinée sans vraiment savoir ce qui pourrait en être fait car elle contient principalement des minicassettes et des cassettes audios. Or les services de l’Ifpo ne disposent pas de lecteurs pour les écouter ni de moyens de les transférer sur un autre support. Rien de précis n’est indiqué mais le nom de « Michel Seurat » et l’adresse du Centre d’études et de recherches sur le Moyen-Orient contemporain (Cermoc) sont inscrits en destinataire d’enveloppes postales. Il suppose donc qu’il s’agit de documents ayant appartenu au chercheur Michel Seurat, réunis par celui-ci entre 1979 – début de son rattachement au Cermoc désormais partie intégrante de l’Ifpo – et le 22 mai 1985, date de son enlèvement par l’organisation du Jihad islamique. Il ne sait pas ce que ces documents contiennent mais cela lui semble essentiel de les déposer dans un centre d’archives ; après sa visite aixoise, il se tourne vers la phonothèque de la MMSH. Continuer la lecture de Michel Seurat dans ses archives

  1. Il s’agissait de la thèse de Véronique Bontemps, Naplouse, le savon et la ville : patrimoine familial, travail ouvrier et mémoire au quotidien, sous la direction de Jean-Charles Depaule, http://theses.fr/2009AIX10062 []

ANR Histinéraires : colloque à l’IHTP, les 13 et 14 juin 2019

Le programme ANR Histinéraires « La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte », s’est fixé pour objectif d’étudier les « Mémoires de synthèse des activités scientifiques » des habilitations à diriger des recherches soutenues en histoire depuis le début des années 1990 jusqu’à aujourd’hui. Ce corpus inexploité, distinct du « travail inédit » souvent objet de publication et du recueil d’articles, constitue en effet un gisement d’informations sur la communauté historienne contemporaine. Il est susceptible de nourrir une sociologie de la profession et une étude de l’historiographie et de ses évolutions non plus fondée sur les écrits de quelques chefs de file mais ancrée dans la masse des parcours de recherche d’une génération d’historiens. Il prend acte de la valorisation de la réflexivité au sein de la communauté historienne et s’appuie sur les apports de la sociologie et de l’histoire des sciences. Continuer la lecture de ANR Histinéraires : colloque à l’IHTP, les 13 et 14 juin 2019

Pratiques contemporaines de l’histoire orale : de l’entretien aux archives orales

Les 11, 12 et 13 avril se tiendront à l’EHESS (Paris) des journées d’études sur le thème Pratiques contemporaines de l’histoire orale : de l’entretien aux archives orales. Leur objectif est d’esquisser un état des lieux des travaux en matière d’histoire orale, en particulier par les jeunes chercheurs et doctorants. Elles se veulent un espace de discussion sur les apports, les usages et les enjeux propres à la pratique de l’entretien d’une part, et à l’exploitation des fonds d’archives orales d’autre part dans le domaine de l’histoire et de histoire de l’art. Ces journées seront l’occasion d’écouter les conférences de deux grandes figures de l’histoire orale : Florence Descamps (jeudi 11)  qui interviendra sur la question d’Une histoire orale à la française ? et la seconde par Philippe Joutard (vendredi 12) Comment on découvre, il y a un demi-siècle, l’intérêt de l’histoire orale. Huit panels rythmeront ces journées, qui permettront d’entendre plus de trente interventions : Continuer la lecture de Pratiques contemporaines de l’histoire orale : de l’entretien aux archives orales

À la découverte des archives sonores, un stage à la phonothèque de la MMSH

Dans le cadre d’un stage d’observation de la vie professionnelle en classe de 3ème, j’ai choisi d’effectuer ma semaine à la phonothèque de la MMSH. Étant intéressée par les sciences sociales et humaines, ce stage me convenait parfaitement.

J’ai été accueillie par l’équipe de la phonothèque qui m’a guidée dans ma découverte du monde des archives sonores (le matériel utilisé, les logiciels, les sites…) On m’a proposé de commencer à traiter un fonds que Marie-Luce Gélard, anthropologue,  a déposé à la phonothèque. Continuer la lecture de À la découverte des archives sonores, un stage à la phonothèque de la MMSH

Quand l’historien se raconte… : table-ronde à l’IHTP

Quand l’historien.ne se raconte :
récits de soi, récits d’HDR
vendredi 2 juin 2017 – 14h/17h30 – IHTP,  salle 311
Programme Histinéraires
« La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte »

Le programme « La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte », de son acronyme HISTINÉRAIRES, étudie les Mémoires de synthèse des activités scientifiques des habilitations à diriger des recherches soutenues en histoire depuis le début des années 1990 jusqu’à 2010. Ce corpus inexploité, distinct du « travail inédit » souvent objet de publication et du recueil d’articles, constitue un gisement d’informations sur la communauté historienne contemporaine. L’objectif est de nourrir une véritable sociologie de la profession et une étude de l’historiographie et de ses évolutions non plus fondée sur les écrits de quelques chefs de file mais ancrée dans la masse des parcours de recherche d’une génération d’historiens. Continuer la lecture de Quand l’historien se raconte… : table-ronde à l’IHTP