Archives par mot-clé : ethnomusicologie

Vers la décolonisation des archives sonores enregistrées en Asie du Sud-Est

Dans le cadre de l’appel à projet Cultural Heritage, Identities and Perspectives: Responding to Changing Societies – CHIP1, un consortium de recherche comprenant la France, les Pays-Bas et la Grande Bretagne, conduit par Barbara Titus et MJ meLê Yamomo – University of Amsterdam, a été sélectionné pour un projet européen de 3 ans (2021-2024). Le projet DeCoSEAS – Decolonizing Southeast Asian Sound Archives2 propose d’améliorer la connaissance, la compréhension et la diffusion de trois fonds emblématiques localisés en Europe comprenant des enregistrements de musiques et de sons rares provenant d’Asie du Sud-Est. Ces collections sont réputées au niveau international en termes de quantité, de qualité et de diversité or elles restent peu accessibles, et en particulier pour les publics extra-européens.

Consulter le site du projet : https://www.decoseas.org
Continuer la lecture de Vers la décolonisation des archives sonores enregistrées en Asie du Sud-Est

  1. Voir : https://www.heritageresearch-hub.eu/homepage/joint-programming-initiative-on-cultural-heritage-homepage/joint-programming-initiative-on-cultural-heritage-about/ []
  2. Vers la décolonisation des archives sonores d’Asie du Sud-Est – Decolonizing Southeast Asian Sound Archives (DeCoSEAS) – 2021-2024,  A Joint Programming Initiative on Cultural Heritage and Global Change (JPICH) Initiative de Programmation Conjointe pour le patrimoine culturel et le changement global. []

Parcours des artistes, de fabricants de musiques et arts traditionnels : le Fonds Elisabeth Cestor à la phonothèque de la MMSH

Élisabeth Cestor, actuellement adjointe au responsable du département du développement culturel et des publics du MuCEM – Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, a déposé les sources sonores de diverses recherches qu’elle a menée entre 1993 et 2006 sur la représentation de la ville de Marseille dans l’art et la fabrication des musiques traditionnelles1.

Deux corpus viennent alimenter ce fonds : un corpus sur la représentation et les activités de la ville de Marseille dans l’art et un second la fabrication des musiques traditionnelles : le provençal, le gaélique et l’orientale.

Continuer la lecture de Parcours des artistes, de fabricants de musiques et arts traditionnels : le Fonds Elisabeth Cestor à la phonothèque de la MMSH

  1. Un billet précèdent rédigé dans le cadre du calendrier de l’avent sur le thème de la disparition présente certaines thématiques du fonds []

Avent -5 : Celebrating Summer with fire or water?

Il faisait un froid suffocant. Un canard n’aurait pas pu sortir ni un loup. (La Disparition, Georges Perec, 1969, p. 34).

This post was first published the 16th of May 2015 and began as follows “Summer is coming and to welcome it,…” but republishing this post this Christmas 2020, in link with the 27th of December, the celebration of St. John the Evangelist is celebrated, we decided to change the phrase… In this case, the Wayback Machine didn’t archive it but fortunately, a preview of the post – sent by the communication head on 18 May 2015 – allowed us to view the post as it was on the Europeana Sound blog. Let’s discover two sound archives dealing with the classical elements: fire and water. One archive from Provence presents Saint-Jean celebration and the other one from Serbia introduces Dodole ritual.

Saint Jean, protector of fruits and crops, is a very popular patron saint in Provence. An old Provençal saying claims that “Jan émé Jan partejan l’an” and explains how the “Saint Jean” celebration divides the year1. The solstice day on June 24th marks the beginning of the hot weather. During this night a collective celebration is organized: we light a big fire and have to jump on it in order to bring warmth and protection. The nature is celebrated this day as well, because it’s the leading of livestock to the high mountains for the Transhumance. Continuer la lecture de Avent -5 : Celebrating Summer with fire or water?

  1. Saint Jean is celebrated on June 24th (Midsummer) and St. John the Evangelist is celebrated December 27th. []

Avent -10 : How to bury Winter?

L’on dansa dans tous les caboulot au son du hautbois, du biniou, du tambour. (La disparition, Georges Perec, 1969, p. 20)

This post was published for the first time on the Europeana Sounds Blog the 29th of February 2016, at this URL: http://www.europeanasounds.eu/news/when-carnival-buries-winter, and fortunately, this post is not dissolved in the web! We found it on the Wayback Machine (many many thanks Archive.org) at this URL: https://web.archive.org/web/20160624193905/http://www.europeanasounds.eu/news/when-carnival-buries-winter

Continuer la lecture de Avent -10 : How to bury Winter?

Avent -11 : Polyphony around Europe

Quoi qu’insuffisant, surtout dans sa conclusion, son travail, confinant à l’intuition d’un Marc Bloch quant au rapport Donjon-Vassal, d’un Mauss sur l‘union Chaman-Tribu, d’un Chomsky sur la jonction Insignifiant-Signifiant, prouvait qu’il n’y avait pas obligation (il s’agissait tout au plus d’un choix facultatif), montrant ainsi qu’on s’abusait quand on analysait, à partir d’un Droit soi-disant positif, un substratum d’où l’on croyait saisir la Colonisation, la Romanisation ou la Barbarisation. Ça signifiait donc qu’il fallait à tout prix fuir l’a priori pour saisir, avant tout, l’infrastructural. Tu vois la situation Karl Marx à l’Institut ! On n’avait jamais vu ça. Pourtant la plupart du jury fut d’accord, sauf Carcopino (di Cocopinard) qui dit-on avait rugi « Idiot ! Idiot » ! » (La disparition, Georges Perec, 1969, p. 44)

This post was published for the first time on the Europeana Sounds Blog the 8th of September 2014, at this URL: http://www.europeanasounds.eu/news/polyphony-around-europe ((In September Archive.org archived the blog twice but not this page. Unfortunately, all the posts of this blog were dissolved in the web when the project finished. This Avent Calendar is a chance to publish these forgotten posts. Continuer la lecture de Avent -11 : Polyphony around Europe

Avent -20 : La fête à tue-tête – Celebration at the top of your voice

Il saisit un luth, pris son inspiration, puis s’accompagnant, chanta. (La disparition, Georges Perec, 1969, p. 18)

In the early 1970s Danielle Musset, ethnologist, had recorded a series of field recordings at the north end of Transylvania, in the village of Moiseni,in Oas countries (or Oach). Twenty years later, three ethnomusicologists, Lortat Bernard Jacob, Bernard, Jacques Bouet and Speranta Radulescu, traveled  to the same places and saved celebrations songs and dances. The sound archives of CREM and MMSH offer a trip over the life in this amazing country,  consisting of a quarantine villages, where when people start singing the shrill way that characterizes this world end zone, “look like they came from another country”. This is a great example of what allows archiving sound sources through the common catalog of Europeana: comparisons across the time, contextualized by databases, accessible and reusable by all.

Continuer la lecture de Avent -20 : La fête à tue-tête – Celebration at the top of your voice

Collecter, écouter, partager

Le 30 mai 2018, s’est tenue à Marseille ( I2MP) la sixième séance, du séminaire sur la collecte ethnographique dans les musées de société, organisée par le département de la recherche et de l’enseignement du MuCEM et le Pôle Recherche-Musée de l’IDEMEC.

 Il s’agissait d’évoquer  la collecte du/des son(s) dans divers champs disciplinaires, l’accessibilité rendue possible par les ressources numériques et l’internet et le (ré)usages de ce(s)son(s) dans les domaines des archives,  et des pratiques  artistiques et muséales.

Les interventions, organisées en trois temps, ont  donné à entendre et à appréhender des méthodes, des outils innovants et des réalisations  ou des projets riches et prometteurs.

Enquêter, collecter, valoriser les sons de la recherche en sciences humaines et sociales

Tout d’abord, Continuer la lecture de Collecter, écouter, partager

La notation musicale à l’épreuve de la recherche dans l’étude et la sauvegarde des musiques traditionnelles dans le Maghreb

Colloque international

La notation musicale à l’épreuve de la recherche
dans l’étude et la sauvegarde
des musiques traditionnelles dans le Maghreb

Bou Saâda, 30 et 31 janvier 2018

Téléchargement du programme

La notation musicale a de tout temps interpelé musiciens, théoriciens et chercheurs en ethnomusicologie/anthropologie de la musique. Ainsi, à l’instar de la théorie des açâbi° wal madjarî (sorte de tablature) développée à partir du huitième siècle à Baghdad sous la dynastie abbasside par l’école des °udistes ou la sculpture musicale des rythmiques ou tala en Inde du Sud dans le temple Manakshi de Madurai, les civilisations anciennes du monde ont régulièrement fait usage d’iconographies et de divers systèmes de représentation afin de protéger et de perpétuer un répertoire ou une technique de jeu. La tablature développée en Europe à la Renaissance pour la transmission d’interprétations instrumentales diverses dont le luth et l’orgue, et plus tard développée pour l’enseignement de la guitare, en est le meilleur exemple. Continuer la lecture de La notation musicale à l’épreuve de la recherche dans l’étude et la sauvegarde des musiques traditionnelles dans le Maghreb

Le droit d’auteur dans la musique de tradition orale : une nouvelle question ethnographique

Fort d’une expérience de plus de vingt ans, le Séminaire du IISMC – Istituto Interculturale di Studi Musicali Comparati s’intéresse cette année, à la question des droits d’auteur dans les musiques de tradition orale sous l’angle de multiple expériences de recherche…. un sujet dont l’intérêt ne cesse de croître chez les ethnomusicologues et plus largement chez les chercheurs en sciences humaines et sociales (cf l’argumentaire du colloque) dont les contours restent imprécis et pour lequel il semble manquer une réglementation nationale et internationale univoque et suffisamment détaillée. Continuer la lecture de Le droit d’auteur dans la musique de tradition orale : une nouvelle question ethnographique

Comprendre plutôt qu’obéir : le parcours frondeur d’une luthière violoniste passionnée de recherche

La luthière Katerina Fronista dans son atelier à Avignon, nov. 2016

Katerina Fronista est née et a grandi en Grèce. Après avoir passé son baccalauréat à Athènes, elle intègre l’Ecole de lutherie de Mirecourt à 17 ans en 1990, soit vingt ans après l’ouverture de cet établissement. Elle fait partie des jeunes générations de « nouveaux luthiers », venus à ce métier non par filiation luthière ni, bien sûr, racines mirecurtiennes, mais par amour de la musique et du violon. Son enfance, passée entre Athènes, où ses parents l’amènent souvent au concert, et l’île de Sikinos, où la musique joue un rôle important localement, la sensibilise très jeune à la musique. Dès l’âge de quatre ans, elle commence une formation musicale au conservatoire d’Athènes, lieu privilégié qui installe la musique au coeur de sa vie et lui donne le goût du violon.

Le conservatoire (Katerina Fronista, extrait de l’enquête n°4975)

Continuer la lecture de Comprendre plutôt qu’obéir : le parcours frondeur d’une luthière violoniste passionnée de recherche