Archives par mot-clé : film

État des lieux du traitement du fonds Annie-Hélène Dufour

En 2018 la phonothèque de la MMSH a obtenu un financement de l’Agence bibliographique de l’enseignement supérieur (ABES) pour le catalogage rétrospectif sur Calames du fonds Annie-Hélène Dufour.  Ce billet est l’occasion de faire un état des lieux de ce fonds et de son traitement.

Annie-Hélène Dufour a été enseignante-chercheure à l’Université de Provence Aix-Marseille I (devenue Aix-Marseille Université) et à l’IDEMEC à partir de 1994 jusqu’à son décès le 22 août 2002. Ses matériaux de terrain ont été déposés à la phonothèque en 2007. Ils documentent ses travaux de recherche qui ont porté sur : l’étude des pratiques et les représentations de l’espace en Provence sur différents terrains (terre/mer, espaces cultivés/espaces sauvages, villages urbanisés/campagnes) et à travers différentes pratiques (pêche, chasse, agriculture…) ; la définition et l’expression des identités collectives ; et en fin de carrière, sur l’ethnobotanique à travers les thèmes du platane et du jardinage. Ce fonds est constitué d’archives sonores déposées sous forme de bandes magnétiques et de cassettes audio. Elles sont accompagnées d’ouvrages, de photographies, de vidéos et d’archives papier. Les enregistrements sonores (106h) correspondent aux enquêtes de terrains d’Annie-Hélène Dufour. Celles-ci ont été numérisées et mises en ligne sur la base de données de la phonothèque où elles sont présentées à travers 8 corpus répondant à ses axes de recherches. Continuer la lecture de État des lieux du traitement du fonds Annie-Hélène Dufour

De la 2CV en ethnologie…

Avant les début d’Internet, les chercheurs en science humaines et sociales diffusaient déjà leurs recherches sur d’autres supports que le papier. Articles scientifiques et ouvrages n’étaient pas suffisants :  le son, l’image et le film ont été des moyens de médiation et de connaissance largement exploités. Ainsi Annie-Hélène Dufour (1947-2002), ethnologue, auteure d’ouvrages et d’articles publiés dans des revues scientifiques (françaises et internationales) sur des sujets aussi différents que la pêche, l’ethnobotanique, les jeux d’enfants ou les pratiques et représentation de l’espace en Provence s’est essayée au film-documentaire. Quatre expériences jalonnent son parcours professionnel : en 1990, elle collabore avec Jean Arlaud autour de la réalisation du film Des yeux plus grands que les oreilles1 ;  en 1992, elle utilise le film pour « fixer » une technique perdue aujourd’hui mais qui était utilisée dans les années 50 pour fabriquer l’huile de cade2 ; en 1993, elle réalise un film sur les Prud’homies de pêche3 dans lequel elle synthétise les rôles clés de cette institution au cours d’une année – c’est de celui-ci dont il est question dans ce billet ; enfin en 2002, elle collabore avec Christian Bromberger pour la réalisation d’un portrait filmé de Germaine Tillion4.

Continuer la lecture de De la 2CV en ethnologie…

  1. En collaboration avec J. Arlaud, Des yeux plus grands que les oreilles, Production : JBA production, La Sept. Il a obtenu le Prix de la mission du Patrimoine ethnologique au 9e bilan du film ethnographique, Paris en mars 1990. []
  2. En collaboration avec J.-F. Robert, Sève de cade, film vidéo couleur BVU SP, durée 22mn, 1992. IDEMEC. []
  3. En collaboration avec L. Bazin, Le partage des eaux, film vidéo couleur, BETACAM, durée 50mn, ARIS. 1993. []
  4. En collaboration avec C. Bromberger, Germaine Tillion, une conscience dans le siècle, SCTAV, Université de Provence. IDEMEC. 2002. []

Los archivos sonoros del cine mexicano a (re)descubrir y apoyar

El fondo de música compuesta específicamente para el cine mexicano entre 1957 y 1975 acaba de recibir el reconocimiento de Memoria del Mundo (para México) de la UNESCO. Sin embargo, este evento mayor  paso desapercibido…El cine mexicano, al menos hasta los años 1990, incluyendo el periodo llamado “Época de Oro” tiene una importante producción de música de fondo y de play-backs cuyos intérpretes son famosos y reconocidos. Continuer la lecture de Los archivos sonoros del cine mexicano a (re)descubrir y apoyar

Les archives sonores du cinéma mexicain à (re)découvrir et à soutenir !

Le fonds de la musique composée spécifiquement pour le cinéma mexicain entre 1957 et 1975 vient d’être inscrit à la Mémoire du Monde pour le Mexique par l’Unesco. C’est un événement majeur qui n’a pas été tellement mis en avant et pourtant…  Le cinéma mexicain jusqu’aux années 1990, au moins, avec la période dite du Cinema de Oro est riche de musique de fond et des  play-backs interprétés par toutes les vedettes à la mode de cette période. Continuer la lecture de Les archives sonores du cinéma mexicain à (re)découvrir et à soutenir !

Digitalizar archivos audiovisuales en la fonoteca de la MMSH

Desde su creación la fonoteca recibe en deposito documentos audiovisuales además de complementos de archivos sonoros1 No obstante, hasta ahora la fonoteca se conformaba con conservarlos sin procesarlos, sin excepción, ya que no sabía cómo afrontar la cuestión de la multiplicidad de los formatos et de la capacidad (colosal) ocupada por los archivos de vídeo. La evolución rápida del material informático y el apoyo de los servicios de la TGIR Huma-num permitió planear la digitalización de los soportes de vídeo y desde enero del 2017, la fonoteca está, de ahora en adelante, equipaba de una nueva estación.

¿Por qué digitalizar los videos en la fonoteca?

Continuer la lecture de Digitalizar archivos audiovisuales en la fonoteca de la MMSH

  1. Este billete describe la metodología de la digitalización de los archivos audiovisuales. Para los archivos sonoros, la digitalización es descrita en varios artículos, uno de ellos Véronique Ginouvès. « La sauvegarde du patrimoine immatériel sonore : quelles perspectives pour les phonothèques de l’oral à l’heure de la dématérialisation des contenus ? ». Les entretiens de Bibracte, 2006, Bibracte, France. Parc naturel régional du Morvan, pp.12-14, 2008, Cahiers scientifiques du Parc. <halshs-00095603>. []

Pratiques et méthodes autour des archives audiovisuelles, 16 octobre 2017, MMSH

Atelier professionnel annuel du Pôle Image-Son, pratiques du numérique en SHS
organisé en collaboration avec le laboratoire TELEMMe et l’Ina Méditerranée

Visual studies et Méditerranée.
Le chercheur connecté : entre pratiques et méthodes

 

Le 16 octobre 2017 se tiendra l’atelier professionnel « Visual studies et Méditerranée. Le chercheur connecté : entre pratiques et méthodes ».1 Cette journée annuelle du pôle Image-Son, pratiques du numérique en SHS est l’occasion pour des chercheurs et des professionnels des archives de partager leurs expériences et leurs méthodes de travail. Cette journée se déroulera à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH – Aix-en-Provence) où un dispositif de consultation des archives du dépôt légal de l’Ina a été mis en service en 20162. Continuer la lecture de Pratiques et méthodes autour des archives audiovisuelles, 16 octobre 2017, MMSH

  1. Les Visual Studies sont au courant de recherche apparu au début des années 1990, qui englobe la pluralité des phénomènes que recouvrent les notions de vision, de visualisation et d’univers visuels. Pour en savoir plus : http://www.cnrs.fr/inshs/recherche/RTP-Visual-Studies/definition.htm []
  2. À ce propos, lire le billet du 2 septembre 2017 []

Numériser des archives audiovisuelles à la phonothèque de la MMSH

Depuis sa création la phonothèque reçoit en dépôt des documents audiovisuels en complément des archives sonores1. Toutefois, jusqu’ici elle se contentait de les conserver sans les traiter, sauf exception, car elle ne savait pas comment affronter la question de la multiplicité des formats et de l’espace (gigantesque) occupé par les fichiers vidéo. L’évolution rapide du matériel informatique et le soutien des services de la TGIR Huma-num a permis d’envisager la numérisation des supports vidéos et depuis janvier 2017, la phonothèque est désormais équipée d’une nouvelle station.

Pourquoi numériser des vidéos à la phonothèque ? Continuer la lecture de Numériser des archives audiovisuelles à la phonothèque de la MMSH

  1. Ce billet décrit la méthode de numérisation des archives audiovisuelles. Au sujet des archives sonores, la numérisation est décrite dans plusieurs articles dont celui de Véronique Ginouvès : « La sauvegarde du patrimoine immatériel sonore : quelles perspectives pour les phonothèques de l’oral à l’heure de la dématérialisation des contenus ? ». Les entretiens de Bibracte, 2006, Bibracte, France. Parc naturel régional du Morvan, pp.12-14, 2008, Cahiers scientifiques du Parc. <halshs-00095603>. []

Fonds Fatima Al-Baydani-Alzawiya : pour la sauvegarde du patrimoine immatériel yéménite

C’est le travail de toute une vie qui a été confié à la Phonothèque de la MMSH. Fatima Al-Baydani-Alzawiya, aujourd’hui accueillie en France par l’IREMAM, a déposé le contenu d’une collecte unique  du patrimoine oral yéménite : un fonds composé de plus de 13.000 documents multi-supports. Un premier travail d’indexation et d’évaluation du fond a été fait entre octobre 2016 et janvier 2017 en collaboration avec Neila Thouabia, doctorante à l’IREMAM et Fatima Al-Baydhani-Alzawiya. Continuer la lecture de Fonds Fatima Al-Baydani-Alzawiya : pour la sauvegarde du patrimoine immatériel yéménite

Une nouvelle année en mosaïque… meilleurs voeux sonores 2017 !

Avec la fin de l’année 2016 arrive le moment du bilan de la participation de la phonothèque de la MMSH au programme Europeana Sounds. Une extraordinaire aventure qui nous a mené beaucoup plus loin que nous ne l’imaginions à Londres les 17 et 18 février 2014 pour le kick-off, lancement du projet. Ces trois années ont été l’occasion de consolider l’assise de la phonothèque et de mener à bien plusieurs réalisations . Il s’est d’abord agit d’une entreprise humaine car à travers elle un réseau de laboratoires s’est créé au sein du CNRS, efficace et durable. Les archives de l’équipe du CREM au sein du LESC, du LHARA et du  CRESSON sont aujourd’hui réunies à travers le dispositif mis en place dans le cadre du programme d’Europeana Sounds1. Continuer la lecture de Une nouvelle année en mosaïque… meilleurs voeux sonores 2017 !

  1. Les archives de ces quatre laboratoires ont été organisées suivant le format EDM – Europeana Data Model -, moissonnées à travers l’outil MINTMetadata INTeroperability services – et aujourd’hui le CNRS offre sur Europeana plus de 23 000 références sonores accessibles librement en ligne. []

En ligne : Guide pratique pour la numérisation du patrimoine culturel immatériel

Le Museum Association of Newfoundland and Labrador pour le Réseau canadien d’information sur le patrimoine (RCIP) viennent de publier en ligne1 un Guide pratique pour la numérisation du patrimoine culturel immatériel.

Ce document fait un point sur tous les outils et les méthodes à notre disposition pour prendre en compte le patrimoine culturel immatériel (PCI) dans les projets de numérisation. Pour expliquer leur démarche, les auteurs partent de l’exemple du « caveau à légumes » (cf. photographie ci-dessus) pour nous faire comprendre l’intérêt de l’archivage numérique du PCI :

Qu’est-ce qu’une entrevue enregistrée au sujet d’un caveau à légumes peut nous apprendre sur le mode de vie des gens de l’époque? À qui cette information pourrait-elle être utile et comment pourrait-elle avoir un effet positif sur une communauté? Le fait de documenter les pratiques traditionnelles, comme la façon de bâtir un caveau à légumes et d’y entreposer des aliments, est important parce que si nous ne prenons pas le temps d’apprendre le savoir-faire du passé, certaines formes de connaissances traditionnelles pourraient devenir inaccessibles aux générations présentes et futures. La documentation est essentielle à la sauvegarde de notre patrimoine culturel immatériel. Cette pratique est importante pour le développement des communautés, puisqu’en contribuant à perpétuer des coutumes et des pratiques d’une valeur inestimable, elle atteste des expériences de vie des membres plus âgés d’une collectivité. Par ailleurs, en partageant du patrimoine culturel immatériel, on incite les jeunes générations à réfléchir à la façon dont certains aspects de leur communauté ont changé, et pourquoi. Alors que de plus en plus de caveaux à légumes donnent des signes de délabrement, les photographies et les histoires ont le pouvoir de nous rappeler que certaines traditions qui se perdent pourraient éventuellement redevenir utiles ou populaires dans l’avenir.

Après avoir décrit les processus de numérisation étape par étape pour les fichiers audio et vidéo et les documents photographiques, le guide présente une étude de cas sur un projet d’archives de l’Université Memorial de Terre-Neuve. Un chapitre sur le stockage et la gestion des données, un glossaire et des liens vers divers outils (comme le wiki d’Audacity) complètent ce document fort utile à tous ceux qui s’intéressent à la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Le guide donne malheureusement trop peu d’informations sur les métadonnées et l’indexation au fil de la numérisation pour être complet. Il vous faut donc, l’associer aux guides de bonnes pratiques qui existent déjà dans le domaine de l’audiovisuel :

– Les guides publiés par la TGIR HumaNum  comme les Guide des bonnes pratiques numériques (2011) et le Guide méthodologique pour le choix de formats numériques pérennes dans un contexte de données orales et visuelles (2011) ;

– La BnF a publié en 2009 un document sous le titre Écrire un cahier des charges de numérisation de collections sonores, audiovisuelles et filmiques et met régulièrement à jour les pages professionnelles sur la numérisation.

– Le Ministère de la culture met en ligne sur une page des ressources sur la numérisation, le catalogage, l’indexation et le catalogage des documents numérisés en direction des professionnels dont malheureusement les liens ne sont pas toujours mis à jour.

Bon travail à tou-te-s ! Merci à nos collègues canadiens de partager leur méthode.

 

Merci à Aude Da Cruz-Lima (Centre de Recherche en Ethnomusicologie LESC UMR 7186 CNRS) pour sa relecture.

Crédits photographiques : Le caveau à légumes de la ferme Robichaud, au Village historique acadien, photographie de Dr Wilson, août 2008, licence CC BY-SA 3.0.

  1. La mise en ligne date du 30 septembre 2013. []