Archives par mot-clé : Georges Perec

Avent 2021 – Le fonds Jean-Pierre Olivier de Sardan : “des traces de la réalité des autres” – Partie 1/2

G) L’Exposition Universelle : La répartition des produits à l’intérieur de ces groupes et de leur classes réserve d’innombrables surprises dans le détail desquelles il est impossible de rentrer.  Penser/Classer, Georges Perec, Hachette, 1985, p.160.

Lors de sa participation au séminaire “Archives de la recherche” à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) à Aix en Provence qui s’est tenu en avril 2021, Jean-Pierre Olivier de Sardan a eu l’occasion de s’exprimer sur les raisons qui l’ont conduit à déposer ses archives, évoquant d’une part des raisons épistémologiques, qualifiant d’autre part les données qualitatives de la recherche en anthropologie comme “l’intermédiaire entre le produit scientifique et la réalité” et enfin pour des raisons liées à la question de la restitution des archives, restitution et partage souhaité et évoqué dès le dépôt à la phonothèque de la MMSH, avec le Laboratoire d’études et de recherche sur les dynamiques sociales et le développement local  (LASDEL), à Niamey, au Niger. Le billet des carnets de la phonothèque, intitulé Archives de la recherche : Pourquoi et pour qui un chercheur dépose-t-il ses archives ?, rédigé par Pauline Muller, rend compte précisément de l’intervention de Jean-Pierre Olivier de Sardan. Continuer la lecture de Avent 2021 – Le fonds Jean-Pierre Olivier de Sardan : “des traces de la réalité des autres” – Partie 1/2

Annick Boissel

J'ai obtenu la Licence professionnelle Métiers de l'information : Archives, médiation et patrimoine, parcours Archives orales et audiovisuelles, délivrée par le CNAM / INTD à Paris, en 2021. Après avoir effectué un stage à la phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l'homme, j'exerce aujourd'hui mon activité dans le domaine des archives de la recherche. Par ailleurs mon activité d'infirmière libérale à Aix en Provence, m'a amenée à m'interroger sur la conservation, la transmission et la valorisation des productions photographiques familiales.

More Posts

Avent 2021 – Le fonds photographique Jacques Revault sur l’habitat en Méditerranée

U) Le monde comme puzzle
“On divise les plantes en arbres, fleurs et légumes.” Stephen Leacock
Tellement tentant de vouloir distribuer le monde entier selon un code unique ; une loi universelle des phénomènes : deux hémisphères, cinq continents, masculin et féminin, animal et végétal, singulier pluriel, droite gauche, quatre saisons, cinq sens, six voyelles, sept jours, douze mois, vingt-six lettres. Penser/Classer, Georges Perec, Hachette, 1985, p.155.

http://cinumed.mmsh.univ-aix.fr/idurl/1/97403
Photo 1 : Ruines de l’ancien palais d’Abd-er-Rhaman III à la Medinat Ez-Zahra, photographie par Jacques Revault (http://cinumed.mmsh.univ-aix.fr/idurl/1/97403)

Jacques Revault (1902-1986) est un architecte et chercheur français, considéré comme un historien, un archéologue et un ethnographe, connu pour ses études sur l’architecture et l’habitat au Maghreb et au Moyen-Orient.

Elève des Beaux-Arts et des Arts décoratifs à Paris, il obtient son certificat d’Arabe en 1926 et un doctorat en ethnographie sur l’étude des demeures de Tunis en 1965. Il a séjourné dans de nombreux pays du pourtour méditerranéen (Maroc, Tunisie, Egypte, Espagne, Algérie, Italie, Lybie, Yémen, Syrie, Turquie) où il a réalisé des campagnes photographiques, d’abord comme responsable de formation, puis comme chercheur au CNRS. Continuer la lecture de Avent 2021 – Le fonds photographique Jacques Revault sur l’habitat en Méditerranée

Avent 2021 – Le métier d’archiviste

T.) L’alphabet : Plusieurs fois je me suis demandé quelle logique avait présidé à la distribution des six voyelles et des vingt consonnes dans notre alphabet : pourquoi d’abord A, et ensuite B, et ensuite C, etc. ? L’impossibilité évidente de toute réponse a, au départ, quelque chose de rassurant : l’ordre alphabétique est arbitraire, inexpressif, donc neutre : objectif A ne vaut pas plus que B, l’ABC n’est pas un signe d’excellence, mais seulement de commencement (l’ABC du métier). Penser/Classer, Georges Perec, Hachette, 1985, p.160.

Aujourd’hui le secteur Archives de la recherche de la Médiathèque de la MMSH participe à un dialogues entre chercheurs et lycéens pour les intéresser à la construction des savoirs… un “déclic” qui se présente comme un lien pérenne entre le monde de la recherche et le monde éducatif.

A 14 heures, au lycée Thiers à Marseille, nous seront 9 pour présenter nos métiers à des lycéens : physicochimiste, chimistes moléculaire, marine et bio-organique, océanographe, architecte moléculaire, médecin, psychologue et… archiviste !

 

 

Avent 2021 – Les archives de la recherche, nouveau secteur de la Médiathèque de la MMSH

N.) Questions. Penser/Classer : Que signifie la barre de fraction ? Que me demande-t-on au juste ? Si je pense avant de classer ?   Si je classe avant de penser ? Comment je classe ce que je pense ? Comment je pense quand je veux classer ? Penser/Classer, Georges Perec, Hachette, 1985, p.154.

Depuis le 1er septembre 2021, la Phonothèque et l’Iconothèque de la Médiathèque SHS de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) se sont regroupées pour donner naissance à un secteur Archives de la recherche avec pour le faire vivre une équipe de deux archivistes permanentes, Véronique Ginouvès1 et Emilie Groshens2. L’occasion de vous présenter une partie des collections avec un calendrier de l’Avent… Continuer la lecture de Avent 2021 – Les archives de la recherche, nouveau secteur de la Médiathèque de la MMSH

  1. Archiviste, ingénieure de recherche hors classe CNRS, Véronique Ginouvès était responsable depuis 1997 de la phonothèque de la MMSH avant de prendre la direction du secteur archives de la recherche au sein de la Médiathèque de la MMSH. []
  2. Arrivée sur une mobilité interne en septembre 2021, Emilie Groshens est ingénieure d’études CNRS , elle travaillait auparavant au sein du Centre de données socio-politiques à Paris (unité de services à la recherche de Sciences Po et du CNRS). Elle a été impliqué dans le projet BeQuali sur les données qualitatives en SHS. []

Avent -1 : « La vague n’emporte pas les souvenirs »

Il bondissait trop tard, toujours trop tard sur son tapis, mais tout avait disparu, sauf l’irritation d’un souhait ayant failli aboutir, sauf la frustration d’un savoir non abouti. (La disparition, Georges Perec, 1969, p.6).

Voilà déjà Noël, une année difficile qui s’efface – qu’avec elle disparaissent nos soucis et nos inquiétudes ! Repartons avec de nouvelles créations, de nouveaux projets et de nouvelles aventures. 2020 aura été, malgré la distanciation sociale qui s’est imposée au mois de mars, une année riche d’un travail collectif. Une formidable occasion de rencontres fertiles avec celles et ceux qui ont rejoint l’équipe de passage ou sur le plus long terme, parfois en présentiel masqué, parfois à distance à travers toute une série d’outils numériques  : Etienne Bauza, Lina Benzacour, Maryasha Barbé, Annick Boissel, Stevie Kolodziej, Laurence Salze. Merci pour leur travail et le partage de leur expérience !

Pour ce petit bout d’an qui nous reste à passer, concentrons nous sur les souvenirs positifs. L’expérience du calendrier de l’Avent des disparitions numériques – lui aussi collectif – a été une belle aventure :  les bibliothèques et les archives sont là pour nous aider à (re)construire notre mémoire ; Coralie Castel nous fait le récit d’une archive collective et collaborative, exemplaire en cela, dans son article “Reconstruire ses souvenirs : le nettoyage des photographies emportées par le tsunami à Kesennuma” paru dans le numéro 47 d’Ebisu au printemps-été 2012 (n° spécial “Catastrophes du 11 mars 2011, désastre de Fukushima : fractures et émergences”). Une belle lecture de Noël. Bon bout d’an à tout le monde. Continuer la lecture de Avent -1 : « La vague n’emporte pas les souvenirs »

Avent-2: 13 desserts and two songs for Christmas

On aurait dit qu’un ouragan allait surgir. Un courant d’air cassa un vasistas. J’ai dit tout bas “I am afraid”. (La disparition, Georges Perec, 1969, p.97).

Tomorrow it will be time to prepare the meals of Christmas Eve. 

We suggest you prepare 13 desserts listening to Christmas two songs from other parts of the world, as this happy choir song “Joy to the World” recorded in the Marshall Islands in 1952, that will enlighten your night : http://archives.crem-cnrs.fr/archives/items/CNRSMH_I_1953_002_001_19 Continuer la lecture de Avent-2: 13 desserts and two songs for Christmas

Avent -3 : Enjoy food and drink… with your ears!

Quoi qu’il fut, plutôt par goût, par tradition, plutôt gourmand, sinon glouton, il n’avait plus jamais faim. Il n’arrivait plus à finir son fricot du midi. Pourtant, nous lui mijotions, non sans amour, un plat qu’il adorait : un aloyau aux oignons confits, un turbot au court-bouillon, du quasi, du boudin au raifort, un salpicon. Mais il avalait tout au plus un anchois, du cantal, un soupçon d’izard, un doigt d’amontillado, un abricot ou un citron doux. Il maigrissait. Il nous faisait du souci (La disparition, Georges Perec, 1969, p. 73-74).

Staring into a bakery shop window, smelling mouth-watering flavours coming from your oven, grabbing a bit of sandwich… Well it is pretty obvious that you can enjoy food and beverages by smelling, tasting and even looking at them, but has it ever crossed your mind that you could useanother of the five senses: hearing!
Continuer la lecture de Avent -3 : Enjoy food and drink… with your ears!

Avent -4 : Singing/Speaking. Yezidi and neapolitan cases

Il souffrait moins, mais il s’affaiblissait. Alangui tout au long du jour sur son lit, sur son divan, sur son rocking -chair, crayonnant sans fin au dos d’un bristol l’indistinct motif du tapis d’Aubusson, il divaguait parfois, pris d’hallucinations. (La disparitioin, Georges Perec, 1969, p. 9).

The very close relationship between speech and song makes it sometimes difficult to draw a clear dividing line between these two categories. Some utterances are considered liminal. We will give you two very different examples from the archives of the CREM and the MMSH. Continuer la lecture de Avent -4 : Singing/Speaking. Yezidi and neapolitan cases

Avent -5 : Celebrating Summer with fire or water?

Il faisait un froid suffocant. Un canard n’aurait pas pu sortir ni un loup. (La Disparition, Georges Perec, 1969, p. 34).

This post was first published the 16th of May 2015 and began as follows “Summer is coming and to welcome it,…” but republishing this post this Christmas 2020, in link with the 27th of December, the celebration of St. John the Evangelist is celebrated, we decided to change the phrase… In this case, the Wayback Machine didn’t archive it but fortunately, a preview of the post – sent by the communication head on 18 May 2015 – allowed us to view the post as it was on the Europeana Sound blog. Let’s discover two sound archives dealing with the classical elements: fire and water. One archive from Provence presents Saint-Jean celebration and the other one from Serbia introduces Dodole ritual.

Saint Jean, protector of fruits and crops, is a very popular patron saint in Provence. An old Provençal saying claims that “Jan émé Jan partejan l’an” and explains how the “Saint Jean” celebration divides the year1. The solstice day on June 24th marks the beginning of the hot weather. During this night a collective celebration is organized: we light a big fire and have to jump on it in order to bring warmth and protection. The nature is celebrated this day as well, because it’s the leading of livestock to the high mountains for the Transhumance. Continuer la lecture de Avent -5 : Celebrating Summer with fire or water?

  1. Saint Jean is celebrated on June 24th (Midsummer) and St. John the Evangelist is celebrated December 27th. []

Avent -6 : Une machine à remonter le temps

« Il bondissait, trop tard, toujours trop tard, sur son tapis : mais tout avait disparu, sauf l’irritation d’un souhait ayant failli aboutir, sauf la frustration d’un savoir non assouvi. » (La disparition, Georges Perec, 1969, P. 7).

Michèle Battisti, a été durant sa vie active formatrice de droit de l’information dans divers centres de formation en lien avec l’information scientifique et technique. Son blog Paralipomènes a été lu avec attention par de nombreux·ses bibliothécaires, archivistes et documentaliste. Elle publiait des textes écrits issues de plusieurs de ses fonctions : dans le cadre de son activité de veille sur le droit de l’information pour l’ADBS, dans ses activités de lobbying pour l’Inter-association archives-bibliothèques-documentation, d’autres qui ont servi de supports à des interventions, etc. Continuer la lecture de Avent -6 : Une machine à remonter le temps