Archives par mot-clé : google

Appel à la communauté des SHS pour une pratique réflexive des documents numériques

En 2009, dans la revue MethiS, Björn-Olav Dozo, de l’Université de Liège, lançait un appel à la communauté des SHS pour une pratiques réflexive des documents numériques dans le monde de la recherche et de l’enseignement supérieur. Je le découvre seulement maintenant, mais son actualité me pousse à le partager pour amplifier son appel. L’auteur part d’un constat très simple : les réflexes savants de la recherche effectuée à partir de documents papier disparaissent avec l’écran sans que rien ne permette de savoir par quoi ils sont remplacés, ni quelles en sont les conséquences sur les pratiques de recherche. Plus généralement, l’internaute qui aborde un sujet inconnu ne va plus vers des ouvrages de référence, des bibliographies disciplinaires qu’il pourrait dépouiller systématiquement, des index de notions ou de noms propres… Non, désormais il débute sa recherche par une case blanche où un curseur clignote. Il y inscrit quelques mots pour afficher une liste de résultats. Un coup d’oeil rapide sur la page lui permet de juger de leur pertinence et il accède à un site le plus souvent totalement ignoré jusque-là…. Le temps est venu pour les chercheurs en sciences humaines et sociales de s’interroger sur leurs pratiques des documents numériques et d’en mesurer les implications épistémologiques, lance  Björn-Olav Dozo.

En effet, si son article propose un début de réponse à ces questions, l’auteur s’adresse aussi directement à la communauté des SHS pour proposer de participer à une vaste réflexion collective, où chacun pourrait comparer ses pratiques et proposer des orientations méthodologiques. Björn-Olav Dozo a choisi quatre axes pour évoquer les différents enjeux  de ce passage au numérique dans les SHS : la conservation, la diffusion, les usages et la transmission. Dans le champ de l’enseignement on imagine que ce projet pourrait aboutir à un ouvrage de synthèse qui manque cruellement aujourd’hui, malgré l’intérêt sans cesse croissant porté aux Digital Humanities, et éviter peut-être certains mauvais usages des documents numériques que l’on voit se développer.

Car le mythe des « digital natives » qui auraient, de manière innée, un savoir ou un savoir-faire concernant les ordinateurs a la peau dure… Pourtant depuis P. Bourdieu et J.-C. Passeron (1964 & 1970) nous savons qu’il n’existe pas de véritable « égalité des chances » face à l’apprentissage. C’est pour cela que la formation aux bonnes pratiques du document numérique ne peut pas demeurer en dehors de l’université. C’est à celle-ci de prendre conscience des enjeux considérables en la matière et de se doter de moyens de transmission efficaces et réfléchis des pratiques approfondies de ces documents. Il existe, par exemple déjà, un lexique partagé qui s’est progressivement imposé, utilisé par les chercheurs qui s’intéressent au domaine ; archives ouvertes, voie verte (green) et voie or (gold), collecte des méta-données, embeding, pre-print, post-print, portail de revues, rétro-archivage, barrière mobile,…. Il peut aider à la constitution d’outils qui permettraient de mieux appréhender les nouveaux rapports qu’entretient le chercheur avec ses sources devenues numériques. Des initiatives comme l’université d’été de l’édition électronique ouverte ou le manifeste des Digital Humanities font partie de ce qui construit cette communauté et à cette réflexion collective qu’appelle Björn-Olav Dozo de ses vœux. Sans nul doute, le texte du Manifeste comme les programmes, les contenus des conférences et des ateliers de cette deuxième université d’été, participeront, plus tard, à l’écriture d’une histoire de ce domaine en perpétuelle évolution, où les nouveautés ne cessent de remplacer l’existant.

A lire : Dozo, Björn-Olav. «Pour une pratique réflexive des documents numériques». Méthodes et Interdisciplinarité en Sciences humaines, Volume 2 – 2009 : Pratiques du document [En ligne]

http://popups.ulg.ac.be/MethIS/document.php?id=262

Crédits photographiques : « Getting em up » at U.S.Naval Training Camp, Seattle, Washington. Webster & Stevens., ca. 1917 – ca. 1918. Archives nationales des Etats-Unis d’Amérique. Permalien : arcweb.archives.gov/arc/action/ExternalIdSearch?id=533698 Pas de restrictions de droit connues.