Archives par mot-clé : histoire orale

Histinéraires : séminaire de travail et de restitution autour des collectes orales, 10-11 janvier 2019

A travers la collecte et l’étude des « Mémoires de synthèse des activités scientifiques » (MSAS) des habilitations à diriger des recherches soutenues (HDR) en histoire depuis le début des années 1990, le projet « La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte », de son acronyme HISTINÉRAIRES, prend pour objet le récit que les historiens font d’eux-mêmes, comment ils racontent leur parcours d’historien, académique comme intellectuel. Ces écrits ont été enrichis par une série d’entretiens menés auprès d’une quarantaine de chercheur.e.s qui se sont prêté.e.s au jeu de l’histoire orale. Si les écrits MSAS ont bénéficié d’un logiciel d’analyse textuel spécifique permettant de repérer etde classer différents éléments, les récits de vie ou de parcours professionnels enregistrés ont été, eux, archivés et organisés dans une phonothèque. Leur écoute offre un nouveau corpus de recherche qui reste à exploiter.

Continuer la lecture de Histinéraires : séminaire de travail et de restitution autour des collectes orales, 10-11 janvier 2019

Outils numériques et questions éthiques en histoire orale: contribuez!

microphone

Vous avez déjà enregistré, archivé ou diffusé des entretiens d’histoire orale? Si oui, votre expérience m’intéresse !

Vous êtes invité(e) à participer à une enquête sur les outils numériques et les questions éthiques, quel que soit votre pays de résidence et votre spécialité. Cette enquête est menée dans le cadre de mon doctorat sur l’histoire orale numérique à l’université King’s College London (Royaume-Uni).

Vous pouvez répondre dans l’une des trois langues suivantes : Continuer la lecture de Outils numériques et questions éthiques en histoire orale: contribuez!

Collecter, écouter, partager

Le 30 mai 2018, s’est tenue à Marseille ( I2MP) la sixième séance, du séminaire sur la collecte ethnographique dans les musées de société, organisée par le département de la recherche et de l’enseignement du MuCEM et le Pôle Recherche-Musée de l’IDEMEC.

 Il s’agissait d’évoquer  la collecte du/des son(s) dans divers champs disciplinaires, l’accessibilité rendue possible par les ressources numériques et l’internet et le (ré)usages de ce(s)son(s) dans les domaines des archives,  et des pratiques  artistiques et muséales.

Les interventions, organisées en trois temps, ont  donné à entendre et à appréhender des méthodes, des outils innovants et des réalisations  ou des projets riches et prometteurs.

Enquêter, collecter, valoriser les sons de la recherche en sciences humaines et sociales

Tout d’abord, Continuer la lecture de Collecter, écouter, partager

« C génial » : des collégiens à la rencontre de la culture scientifique

Le mercredi 11 Avril 2018, la Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme (MMSH) accueillait la finale académique du concours “C génial”, organisé par la fondation éponyme. Issu d’une co-organisation entre le service Culture scientifique du Rectorat et la MMSH, cet événement  récompense des projets en lien avec la culture scientifique et réalisés par des collégiens. Des domaines aussi différents que le « mieux vivre avec la technologie » (projet du lauréat académique),  la préservation de la biodiversité en milieu péri urbain (par l’installation de niches à oiseaux dans les établissements scolaires) ont été présentés à la MMSH.

 

Continuer la lecture de « C génial » : des collégiens à la rencontre de la culture scientifique

Une histoire orale des parcours d’historiens

Après avoir présenté la méthodologie de la constitution du fonds d’archives orales du programme Histinéraires1, Virginie Huynh-Van-Xuan, qui a catalogué une partie des entretiens dans le cadre de son Master, « Archives numériques » (ENSSIB) propose une synthèse ce ce que nous dévoilent ces sources orales.

Dans les entretiens enregistrés dans le cadre du programme Histinéraires2, les témoins reviennent sur leur parcours professionnel et parfois leur jeunesse pour évoquer les éléments qui les ont sensibilisés au passé et à l’histoire. Plusieurs citent l’histoire familiale, racontée parfois à travers le récit des anciens ou les objets du passé, il y a aussi les lectures, l’engagement politique des parents ou une intuition d’imbrication temporelle. D’autres paramètres comme un paysage marqué par les évènements, le territoire et sa culture s’ajoutent à cet inventaire. L’intérêt pour cette discipline et/ou son enseignement est souvent suscité, ou accentué par un enseignant rencontré au lycée ou à l’université. Continuer la lecture de Une histoire orale des parcours d’historiens

  1. HISTINÉRAIRES « La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte », est un programme de recherche financé par l’Agence nationale de la recherche, porté par Patrick Garcia. Il se propose d’étudier les « Mémoires de synthèse des activités scientifiques » des habilitations à diriger des recherches soutenues en histoire depuis le début des années 1990 jusqu’à 2010. Ce corpus inexploité, distinct du « travail inédit » souvent objet de publication et du recueil d’articles, constitue un gisement d’informations sur la communauté historienne contemporaine. Il est susceptible de nourrir une véritable sociologie de la profession et une étude de l’historiographie et de ses évolutions non plus fondée sur les écrits de quelques chefs de file mais ancrée dans la masse des parcours de recherche d’une génération d’historiens. []
  2. Une partie de ce programme, menée par Anne-Marie Granet-Abisset et Véronique Ginouvès consiste à la réalisation d’entretiens sur les parcours professionnels d’historiens, avec un focus sur la question de l’habilitation. Dans ces entretiens, qu’elles ont réalisé ensemble ou séparément, elles suivent une grille d’enquête organisée sous forme de carte heuristique. []

L’histoire telle qu’elle se raconte. Récits de carrière d’historien.ne.s

Les 10 et 11 janvier se tiendra à la MSH Alpes (Grenoble) un séminaire de travail autour de la restitution des collectes orales réalisées dans le cadre du programme ANR Histinéraires. Ce séminaire se veut tout à la fois, un temps de travail et de réflexion sur la collecte auprès d’historien-ne-s de leur histoire personnelle et de carrière, enchâssée dans l’histoire qu’ils-elles pratiquent. Les objectifs sont triples. Tout d’abord il s’agira d’expliciter la méthode de la constitution de ce corpus sonore, de sa collecte à son archivage, pour donner des pistes à ceux qui voudraient s’emparer de ces entretiens comme matière scientifique et produire de nouvelles connaissances. Ce retour sur « la fabrique de la collecte » sera également l’occasion de soumettre la méthode et les premières analyses à des témoins enregistrés qui auront l’occasion de revenir sur leur expérience, retournant leur regard d’enquêté.e.s vers les enquêtrices quelques mois après cet enregistrement. En invitant quelques chercheurs praticiens de l’enquête d’autres disciplines, il s’agira aussi de confronter ces pratiques d’enquêtes orales avec d’autres pratiques de « recueilleurs-analystes » de récit provenant d’autres disciplines ou d’autres cultures. Enfin, ces journées seront l’occasion d’échanges réflexifs, organisés autour de tables-rondes réunissant des détenteurs d’HDR de disciplines différentes qui – en ouvrant la cartographie jusqu’ici entreprise – apportera des éléments pour informer la recherche sur les stratégies intellectuelles et institutionnelles à l’œuvre, permettant de préparer l’analyse finale qui sera rendu en bilan de l’ANR.

Qu’est-ce que le programme Histinéraires ?
À travers la collecte et l’étude des « Mémoires de synthèse des activités scientifiques » (MSAS) des habilitations à diriger des recherches soutenues (HDR) en histoire depuis le début des années 1990, le projet « La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte », de son acronyme HISTINÉRAIRES, prend pour objet le récit que les historien.ne.s font d’eux.elles-mêmes, comment ils.elles racontent leur parcours d’historien.ne, académique comme intellectuel. Ces écrits ont été enrichis par une série d’entretiens menés auprès d’une quarantaine de chercheur.e.s qui se sont prêté.e.s au jeu de l’histoire orale. Si les écrits MSAS ont bénéficié d’un logiciel d’analyse textuel spécifique permettant de repérer et de classer différents éléments, les récits de vie ou de parcours professionnels enregistrés ont été, eux, archivés et organisés dans une phonothèque de la MMSH. Leur écoute offre un nouveau corpus de recherche qui reste à exploiter.

Programme

Jeudi 10 janvier 14 h 30 – 17 h

Le programme Histinéraires et le traitement des données écrites : bilan du travail en cours sur les MSASPatrick Garcia, Université Cergy-Pontoise, IHTP, Responsable de l’ANR Histinéraires et Bertrand Müller, CNRS-Centre Maurice Halbwachs.

L’écriture de soi des historiens : Premiers enseignementsFrançois Dosse, Université de Paris-Est Créteil et Isabelle Lacoue-Labarthe, Sciences Po Toulouse

Récits de vie, récits de carrières : bilan d’une collecte – méthode & démarche, Véronique Ginouvès, Phonothèque de la MMSH et Anne Marie Granet, Université Grenoble Alpes, LARHRA.

Vendredi 11 janvier  9h – 12 h (matinée de travail, ouverte sur inscription)

Récits de vie, récits de carrièresRetour d’expérience par les participants aux enquêtes réalisées pour le programme Histinéraires : Jean-Luc Arnaud (UMR TELEMMe), Evelyne Cohen, Maryline Crivello (UMR TELEMMe), Anne Dalmasso (LAHRA), François Josse (Université de Paris-Est Créteil), Patrick Garcia (IHPT), Karima Dirèche (UMR TELEMMe), François Dosse (IHTP),  Stephane Gal, Gilles Bertrand, Nicolas Mathieu (LUHCIE).  Table ronde animée par Véronique Ginouvès, Phonothèque de la MMSH et Anne-Marie Granet,  Université Grenoble Alpes – LARHRA,

Réflexions collectives sur l’insertion de ces récits dans l’ensemble du dispositif. Quels devenirs et quels ré-usages de ces témoignages ?

Vendredi 13 h 30 -16 h30

Récits oraux, récits de carrière ou récits de vie : réflexion critique sur les démarches interdisciplinaires et internationales, Discutante Maryline Crivello, AMU-TELEMME

Du questionnaire au récit de vie : l’oralité en dialectologie, Elisabetta Carpitelli UGA- GIPSA-lab, centre de dialectologie,

Archives personnelles et histoire orale : regards croisés, Luciana Heymann, Fondation Fiocruz, Rio de Janeiro

L’Histoire orale : un métier, une passion, une lutte –  regards de la Grande Bretagne, Lindsey Dodd, Research Fellow Collegium de Lyon, University of Huddersfield,

La métamémoire, ou la mise en récit d’une mémoire partagée, Joël Candau, Université de Nice, LAPCOS

Conclusions

Les journées sont ouvertes à toutes et tous. La matinée du vendredi est une journée de travail ouverte sur inscription. Merci d’envoyer un courriel conjoint à Véronique Ginouvès [veronique.ginouves<at>univ-amu.fr] et Anne-Marie Granet [anne-marie.granet-abisset<at>univ-grenoble-alpes.fr].

Crédits de la photographie à la une : départ de Billie Samuel sur le Malvern Star bike avec sa mascotte Koala, vers sont record de vitesse féminin sur le trajet de Sydney vers Melbourne, le 4 juillet 1934, photographie de Sam Hood, archives de la State Library of New South Wales. Pas de restrictions de droits connues.

Clôture et nouveaux horizons pour le fonds Roche-Taranger

Le fonds Roche-Taranger, constitué d’enquêtes orales menées par des étudiants de l’Université de Provence1 entre 1977 et 1998, est issu d’un cours de littérature et d’un cours de cinéma dirigés par Anne Roche et Marie-Claude Taranger.

Ce fonds est important, non seulement par sa volumétrie (183 cassettes analogiques numérisées, 217 fichiers numériques issus de ces supports, plus de 164 heures d’archives sonores et 2,74 mètres linéaires d’archives papier) mais aussi par son contenu2. Continuer la lecture de Clôture et nouveaux horizons pour le fonds Roche-Taranger

  1. Devenue Aix-Marseille Université depuis 2012. []
  2. Le fonds Roche-Taranger comprend 5 corpus d’archives : Le corpus « Celles qui n’ont pas écrit » est le plus important en nombre d’enquêtes. Il rassemble des récits d’hommes et de femmes à propos de leurs souvenirs et de leur vision de l’histoire avant 1945. Le corpus « « Je vous le raconte volontiers parce qu’on ne me l’a jamais demandé… » : récits autobiographiques de français en Algérie, au Maroc, en Tunisie dans les années 1930 à 1962 » regroupe les témoignages de Français qui ont vécu entre 1930 et 1962 dans un pays du Maghreb. La majorité des entretiens porte sur des récits d’appelés de la guerre d’Algérie et a été enregistrée durant l’année universitaire 1990-1991. Le corpus « Le cinéma des années 1930 dans le midi de la France » regroupe des témoignages de contemporains ayant vécu l’arrivée du cinéma en Provence. Le corpus « Archives orales annexes au fonds Roche-Taranger » est constitué par des enregistrements qui accompagnent les enquêtes orales réalisées en majorité par des étudiants. On y trouve des conférences ainsi que des séances de téléenseignement sur la thématique du récit autobiographique. Enfin, le corpus « Documentation d’accompagnement du fonds Roche-Taranger » présente les documents manuscrits et tapuscrits relatifs à ces enquêtes orales, principalement des transcriptions d’élèves et leurs analyses correspondantes ainsi que des documents liés aux différentes publications des enseignantes. []

MERCREDI – Open Access Week 2017 : Souvenirs personnels d’une institutrice née en 1900 en Côte d’Or et récit de son exode dans le Sud

Les chercheurs qui produisent des données sonores au cours de leur travail de terrain peuvent faire le choix de diffuser en libre accès les sources de leur recherche dans une phonothèque. En collaboration avec l’archiviste et selon les thématiques explorées, les chercheurs décident, au moment du dépôt, des modalités d’accès aux données produites. Ils apportent alors tous les éléments de contextualisation nécessaires à la diffusion de leur recherche. Plusieurs outils sont disponibles à la phonothèque de la MMSH pour mettre en œuvre concrètement cette diffusion, en conformité avec les questions éthiques et juridiques. « Open in order to… » est le thème de cette année : l’équipe des archivistes de la phonothèque de la MMSH vous explique chaque jour pourquoi il lui semble important d’ouvrir les enregistrements de terrain à l’écoute de tous les publics sur Les carnets de la phonothèque : https://phonotheque.hypotheses.org/oa 
L’occasion également de mettre en avant des archives sonores libres de droit ou qui sont dédiées avant l’heure au domaine public. Bonne écoute !

Aujourd’hui, la phonothèque vous propose de découvrir un extrait de l’enquête « Souvenirs personnels d’une institutrice née en 1900 en Côte-d’Or et récit de son exode dans le Sud » – Fonds Roche-Taranger1.

Anne Roche et Marie-Claude Taranger, enseignantes à l’Université de Provence2, ont dirigé un cours de littérature axé sur le récit autobiographique3 entre 1978 et 1996. Pour être évalués, les élèves devaient réaliser une enquête orale d’une personne de leur choix, s’appuyant sur différentes thématiques (années 1930, Front Populaire, Seconde Guerre mondiale etc.). Devant la richesse de ces témoignages, Anne Roche et Marie-Claude Taranger ont décidé de publier un ouvrage4, ce qui les a conduit à demander des autorisations de diffusion auprès des personnes interrogées ou de leurs ayants droit. Afin de conserver les enregistrements et de garantir leur diffusion auprès du public, elles se sont adressées à la phonothèque de la MMSH5. Continuer la lecture de MERCREDI – Open Access Week 2017 : Souvenirs personnels d’une institutrice née en 1900 en Côte d’Or et récit de son exode dans le Sud

  1. L’enquête est disponible dans son intégralité sur la base de données Ganoub : 2 h 3 min. []
  2. Devenue Aix-Marseille Université depuis 2012 []
  3. Dans la lignée des travaux de Philippe Lejeune []
  4. Roche, Anne ; Taranger, Marie-Claude, Celles qui n’ont pas écrit. Récits de femmes dans la région marseillaise. 1914-1945, Aix-en-Provence, Edisud, 1995, 238 p. (voir notice SUDOC) []
  5. À ce propos, vous pouvez lire le billet de Matthieu Andreani du 7 décembre 2012. []

La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte, 24 mars 2017, MMSH

Le projet « La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte », de son acronyme HISTINÉRAIRES, se propose d’étudier les «  Mémoires de synthèse des activités scientifiques » des habilitations à diriger des recherches soutenues en histoire depuis le début des années 1990 jusqu’à 2010. Ce corpus inexploité, distinct du « travail inédit » souvent objet de publication et du recueil d’articles, constitue un gisement d’informations sur la communauté historienne contemporaine. Il est susceptible de nourrir une véritable sociologie de la profession et une étude de l’historiographie et de ses évolutions non plus fondée sur les écrits de quelques chefs de file mais ancrée dans la masse des parcours de recherche d’une génération d’historiens. Il prend acte de la valorisation de la réflexivité au sein de la communauté historienne et s’appuie sur les apports de la sociologie et de l’histoire des sciences. Cette séance participe de la volonté de dresser la cartographie d’une communauté telle qu’elle n’a jamais été entreprise en s’appuyant sur ce qu’en disent ses acteurs soit le projet d’une historiographie « vue d’en bas » pour reprendre un mot d’ordre devenu classique de l’historiographie. Continuer la lecture de La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte, 24 mars 2017, MMSH

Parution : La France ciblée. Terrorisme et contre-terrorisme pendant la guerre d’Algérie

L’ouvrage de Gregor Mathias La France ciblée. Terrorisme et contre-terrorisme pendant la guerre d’Algérie, qui vient de paraître aux éditions Vendémiaire est tiré de sa thèse1. L’auteur s’appuie sur les archives de la Préfecture de police de Paris, les archives militaires du SHD de Vincennes, les archives nationales de Pierrefitte, les archives administratives des ANOM d’Aix-en-Provence et des archives privées. Ces archives sont complétées par des entretiens enregistrés d’ouvriers ou de supplétifs de la Force de Police auxiliaire de Paris au cours de l’année 1999. L’ensemble du corpus, riche de plus de 70 heures, a été déposé à la Phonothèque de la MMSH et peut être aujourd’hui écouté sur place. Cette nouvelle publication nous donne l’occasion de mettre en ligne des extraits de ces entretiens qui ont été utilisés dans l’ouvrage et que Gregor Mathias a sélectionné pour l’occasion. Continuer la lecture de Parution : La France ciblée. Terrorisme et contre-terrorisme pendant la guerre d’Algérie

  1. Les officiers des SAS et des SAU et la politique de pacification pendant la guerre d’Algérie (1955-1962), soutenue en 2013, sous la direction de Guy Pervillé, à Toulouse 2 , dans le cadre de École doctorale Temps, Espaces, Sociétés, Cultures , en partenariat avec l’équipe de recherche France méridionale et Espagne. Histoire des sociétés du Moyen âge à l’époque contemporaine. []