Archives par mot-clé : Jean-Pierre Olivier de Sardan

Rushes sonores des films ethnologiques : comment les archiver ?

La numérisation des documents sonores et audiovisuels du fonds déposé par le chercheur Jean Pierre Olivier de Sardan à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme se concrétise par 139 fichiers numériques1. Lors de mon stage j’ai écouté et traité les fichiers son associés aux films La bouche déliée et Sassalé

Pour mieux comprendre la méthode de travail du chercheur, j’ai réalisé un entretien téléphonique avec Jean-Pierre Olivier de Sardan. Il m’a expliqué la façon dont les enregistrements sonores avaient été réalisés en même temps que les prises de vue mais aussi au cours d’enquêtes préliminaires. Les enregistrements ont été effectués avec un magnétophone Nagra par un ingénieur du son sur des bandes magnétiques tandis que les images étaient réalisées par une caméra 16mm. Toutefois, si les bandes son ont été montées suivant le scénario du film, nombre de rushes sonores n’ont pas été utilisés. Ce billet est l’occasion de les suivre sur les lieux d’enregistrements et de découvrir leur contenu. Continuer la lecture de Rushes sonores des films ethnologiques : comment les archiver ?

  1. Le fonds audiovisuel analogique est constitué de 100 cassettes audios, 34 bandes magnétiques sur bobine, 4 cassettes VHS ; à ces supports s’ajoutent 3 boites d’archives et des fichiers nativement numériques le. []

Les films de Jean Pierre Olivier de Sardan : où les voir ?

Anthropologue franco-nigérien, Jean-Pierre Olivier de Sardan1 est originaire du Languedoc. Après des études en sciences politiques et en anthropologie en France à la fin des années 19502 Il consacre sa thèse de doctorat en ethnologie à l’étude du changement social chez le peuple Wogo au Niger. Continuer la lecture de Les films de Jean Pierre Olivier de Sardan : où les voir ?

  1. Jean-Pierre Olivier de Sardan est directeur d’études à l’EHESS – Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociale, directeur émérite au CNRS – Centre national de la recherche scientifique et professeur associé à l’université Abou Moumouni de Niamey []
  2. Jean-Pierre Olivier de Sardan obtient son diplôme à l’institut d’études politiques de Paris en 1961 puis une  licence de sociologie en 1963 à La Sorbonne. []

Avent 2021 – Le fonds Jean-Pierre Olivier de Sardan : “ des traces de la réalité des autres ” – Partie 2/2

P) Comment je classe : Le résultat de tout cela aboutit à des catégories vraiment étranges ; par exemple, une chemise pleine de papiers divers et sur laquelle est écrit “A CLASSER” ; ou bien un tiroir étiqueté “URGENT 1” et ne contenant rien (dans le tiroir “URGENT 2” il y a quelques vieilles photographies, dans le tiroir “URGENT 3” des cahiers neufs). Bref, je me débrouille. Penser/Classer, Georges Perec, Hachette, 1985, p.164.

Cette deuxième partie1 permettra au·à la lecteur·trice une exploration plus approfondie des différents axes de recherche de Jean-Pierre Olivier de Sardan, au Niger principalement, mais aussi dans le sud de la France en région Occitanie, au Ghana, Bénin et Côte d’Ivoire. Les corpus sont présentés en fonction de deux supports : audiovisuel et textuel. Continuer la lecture de Avent 2021 – Le fonds Jean-Pierre Olivier de Sardan : “ des traces de la réalité des autres ” – Partie 2/2

  1. La première partie, publiée le 4 décembre 2021,  présente l’ensemble du fonds ainsi que son auteur []

Annick Boissel

J'ai obtenu la Licence professionnelle Métiers de l'information : Archives, médiation et patrimoine, parcours Archives orales et audiovisuelles, délivrée par le CNAM / INTD à Paris, en 2021. Après avoir effectué un stage à la phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l'homme, j'exerce aujourd'hui mon activité dans le domaine des archives de la recherche. Par ailleurs mon activité d'infirmière libérale à Aix en Provence, m'a amenée à m'interroger sur la conservation, la transmission et la valorisation des productions photographiques familiales.

More Posts