Archives par mot-clé : méthode d’entretien

À la découverte du temps et des hommes en Provence à travers les archives d’Annie-Hélène Dufour

Plus de dix ans après le dépôt à la phonothèque de la MMSH en juillet 2007, le traitement du fonds Annie-Hélène Dufour est désormais achevé et le catalogage disponible sur la plateforme Calames. Au cours de ces années, quelques seize archivistes et stagiaires de la phonothèque1 ont apporté leur contribution au traitement de ce fonds constitué de treize boîtes d’archives papier, de 1849 photographies et de 115 heures de fichiers audio.

Ce fonds multisupport, un des plus volumineux de la phonothèque, est constitué des données et matériaux récoltés sur le terrain par l’ethnologue Annie-Hélène Dufour au cours de sa carrière, entre 1978 et 2002. Réparti sur sept corpus par les archivistes de la phonothèque2, le fonds témoigne du fort attachement de la chercheure au domaine provençal, à la vie rurale, à la pêche et aux histoires de vie. Continuer la lecture de À la découverte du temps et des hommes en Provence à travers les archives d’Annie-Hélène Dufour

  1. Germille Fargeot (2007), Laetitia Nicolas (2008), Flora Faure-Mateos (2008), Nacha Umbelina-Neto (2008), Marie Doumain (2010), Corinne Cassé (2012), Marine Soubrié (2016), Hélène Colombié (2017), Matteo Cialone (2017), Claire Grégoire (2018), Hélène Giudicissi (2018), Mathilde Bresc (2018), Marylène Mattei (2018), Julie Salaun (2018), Laurence Salze (2018) et Véronique Ginouvès se sont relayés pour le traitement du fonds. []
  2. La répartition en corpus a été révisée plusieurs fois au cours du traitement. Il est possible de trouver un découpage antérieur différent. []

Histinéraires : séminaire de travail et de restitution autour des collectes orales, 10-11 janvier 2019

A travers la collecte et l’étude des « Mémoires de synthèse des activités scientifiques » (MSAS) des habilitations à diriger des recherches soutenues (HDR) en histoire depuis le début des années 1990, le projet « La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte », de son acronyme HISTINÉRAIRES, prend pour objet le récit que les historiens font d’eux-mêmes, comment ils racontent leur parcours d’historien, académique comme intellectuel. Ces écrits ont été enrichis par une série d’entretiens menés auprès d’une quarantaine de chercheur.e.s qui se sont prêté.e.s au jeu de l’histoire orale. Si les écrits MSAS ont bénéficié d’un logiciel d’analyse textuel spécifique permettant de repérer etde classer différents éléments, les récits de vie ou de parcours professionnels enregistrés ont été, eux, archivés et organisés dans une phonothèque. Leur écoute offre un nouveau corpus de recherche qui reste à exploiter.

Continuer la lecture de Histinéraires : séminaire de travail et de restitution autour des collectes orales, 10-11 janvier 2019

De l’art de mener un entretien : retour sur un cours de Philippe Joutard

Philippe Joutard est intimement lié à l’histoire de la phonothèque de la MMSH puisqu’il l’a fondée en 1979 avec Jean-Claude Bouvier.  Ancien professeur d’histoire moderne à l’université de Provence (aujourd’hui Aix-Marseille Université) et à l’École des hautes études en sciences sociales (Paris), il a également été recteur des académies de Besançon et de Toulouse dans les années 1990.

Il est surtout l’historien moderniste qui, au début des années 1970, a initié des travaux d’enquêtes orales pour sa thèse et qui, face à des historiens français frileux et réticents, a lancé en France l’histoire orale. Continuer la lecture de De l’art de mener un entretien : retour sur un cours de Philippe Joutard

De la 2CV en ethnologie…

Avant les début d’Internet, les chercheurs en science humaines et sociales diffusaient déjà leurs recherches sur d’autres supports que le papier. Articles scientifiques et ouvrages n’étaient pas suffisants :  le son, l’image et le film ont été des moyens de médiation et de connaissance largement exploités. Ainsi Annie-Hélène Dufour (1947-2002), ethnologue, auteure d’ouvrages et d’articles publiés dans des revues scientifiques (françaises et internationales) sur des sujets aussi différents que la pêche, l’ethnobotanique, les jeux d’enfants ou les pratiques et représentation de l’espace en Provence s’est essayée au film-documentaire. Quatre expériences jalonnent son parcours professionnel : en 1990, elle collabore avec Jean Arlaud autour de la réalisation du film Des yeux plus grands que les oreilles1 ;  en 1992, elle utilise le film pour “fixer” une technique perdue aujourd’hui mais qui était utilisée dans les années 50 pour fabriquer l’huile de cade2 ; en 1993, elle réalise un film sur les Prud’homies de pêche3 dans lequel elle synthétise les rôles clés de cette institution au cours d’une année – c’est de celui-ci dont il est question dans ce billet ; enfin en 2002, elle collabore avec Christian Bromberger pour la réalisation d’un portrait filmé de Germaine Tillion4.

Continuer la lecture de De la 2CV en ethnologie…

  1. En collaboration avec J. Arlaud, Des yeux plus grands que les oreilles, Production : JBA production, La Sept. Il a obtenu le Prix de la mission du Patrimoine ethnologique au 9e bilan du film ethnographique, Paris en mars 1990. []
  2. En collaboration avec J.-F. Robert, Sève de cade, film vidéo couleur BVU SP, durée 22mn, 1992. IDEMEC. []
  3. En collaboration avec L. Bazin, Le partage des eaux, film vidéo couleur, BETACAM, durée 50mn, ARIS. 1993. []
  4. En collaboration avec C. Bromberger, Germaine Tillion, une conscience dans le siècle, SCTAV, Université de Provence. IDEMEC. 2002. []

Une histoire orale des parcours d’historiens

Après avoir présenté la méthodologie de la constitution du fonds d’archives orales du programme Histinéraires1, Virginie Huynh-Van-Xuan, qui a catalogué une partie des entretiens dans le cadre de son Master, “Archives numériques” (ENSSIB) propose une synthèse ce ce que nous dévoilent ces sources orales.

Dans les entretiens enregistrés dans le cadre du programme Histinéraires2, les témoins reviennent sur leur parcours professionnel et parfois leur jeunesse pour évoquer les éléments qui les ont sensibilisés au passé et à l’histoire. Plusieurs citent l’histoire familiale, racontée parfois à travers le récit des anciens ou les objets du passé, il y a aussi les lectures, l’engagement politique des parents ou une intuition d’imbrication temporelle. D’autres paramètres comme un paysage marqué par les évènements, le territoire et sa culture s’ajoutent à cet inventaire. L’intérêt pour cette discipline et/ou son enseignement est souvent suscité, ou accentué par un enseignant rencontré au lycée ou à l’université. Continuer la lecture de Une histoire orale des parcours d’historiens

  1. HISTINÉRAIRES “La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte”, est un programme de recherche financé par l’Agence nationale de la recherche, porté par Patrick Garcia. Il se propose d’étudier les « Mémoires de synthèse des activités scientifiques » des habilitations à diriger des recherches soutenues en histoire depuis le début des années 1990 jusqu’à 2010. Ce corpus inexploité, distinct du « travail inédit » souvent objet de publication et du recueil d’articles, constitue un gisement d’informations sur la communauté historienne contemporaine. Il est susceptible de nourrir une véritable sociologie de la profession et une étude de l’historiographie et de ses évolutions non plus fondée sur les écrits de quelques chefs de file mais ancrée dans la masse des parcours de recherche d’une génération d’historiens. []
  2. Une partie de ce programme, menée par Anne-Marie Granet-Abisset et Véronique Ginouvès consiste à la réalisation d’entretiens sur les parcours professionnels d’historiens, avec un focus sur la question de l’habilitation. Dans ces entretiens, qu’elles ont réalisé ensemble ou séparément, elles suivent une grille d’enquête organisée sous forme de carte heuristique. []

Archiver les sources orales d’Histinéraires

Des historiens, des égo-histoires et des archives
Les historiens sont les chercheurs les plus familiers à l’usage des archives, sans lesquelles ils ne peuvent travailler. Or, dans le programme ANR Histinéraires le rapport s’est inversé : devenant objet de la recherche à travers le récit qu’ils font d’eux-mêmes, de leur parcours d’historien, académique comme intellectuel. Racontés d’abord dans les écrits des mémoires de synthèse des activités scientifiques de l’Habilitation à diriger la recherche (HDR), ils sont désormais enrichis par une série d’entretiens menés dans le cadre de l’enquête orale Histinéraires, et des quelques séances enregistrées du séminaire « L’écriture de soi des historiens ». Le programme est l’occasion de mettre en archive l’ensemble de ce corpus inédit. Forte de son expérience des archives orales de terrain et de sa collaboration avec les chercheurs, la phonothèque de la MMSH s‘est vue confier le traitement documentaire et la conservation des enregistrements sonores du projet Histinéraires. Continuer la lecture de Archiver les sources orales d’Histinéraires

L’histoire telle qu’elle se raconte. Récits de carrière d’historien.ne.s

Les 10 et 11 janvier se tiendra à la MSH Alpes (Grenoble) un séminaire de travail autour de la restitution des collectes orales réalisées dans le cadre du programme ANR Histinéraires. Ce séminaire se veut tout à la fois, un temps de travail et de réflexion sur la collecte auprès d’historien-ne-s de leur histoire personnelle et de carrière, enchâssée dans l’histoire qu’ils-elles pratiquent. Les objectifs sont triples. Tout d’abord il s’agira d’expliciter la méthode de la constitution de ce corpus sonore, de sa collecte à son archivage, pour donner des pistes à ceux qui voudraient s’emparer de ces entretiens comme matière scientifique et produire de nouvelles connaissances. Ce retour sur “la fabrique de la collecte” sera également l’occasion de soumettre la méthode et les premières analyses à des témoins enregistrés qui auront l’occasion de revenir sur leur expérience, retournant leur regard d’enquêté.e.s vers les enquêtrices quelques mois après cet enregistrement. En invitant quelques chercheurs praticiens de l’enquête d’autres disciplines, il s’agira aussi de confronter ces pratiques d’enquêtes orales avec d’autres pratiques de « recueilleurs-analystes » de récit provenant d’autres disciplines ou d’autres cultures. Enfin, ces journées seront l’occasion d’échanges réflexifs, organisés autour de tables-rondes réunissant des détenteurs d’HDR de disciplines différentes qui – en ouvrant la cartographie jusqu’ici entreprise – apportera des éléments pour informer la recherche sur les stratégies intellectuelles et institutionnelles à l’œuvre, permettant de préparer l’analyse finale qui sera rendu en bilan de l’ANR.

Qu’est-ce que le programme Histinéraires ?
À travers la collecte et l’étude des « Mémoires de synthèse des activités scientifiques » (MSAS) des habilitations à diriger des recherches soutenues (HDR) en histoire depuis le début des années 1990, le projet « La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte », de son acronyme HISTINÉRAIRES, prend pour objet le récit que les historien.ne.s font d’eux.elles-mêmes, comment ils.elles racontent leur parcours d’historien.ne, académique comme intellectuel. Ces écrits ont été enrichis par une série d’entretiens menés auprès d’une quarantaine de chercheur.e.s qui se sont prêté.e.s au jeu de l’histoire orale. Si les écrits MSAS ont bénéficié d’un logiciel d’analyse textuel spécifique permettant de repérer et de classer différents éléments, les récits de vie ou de parcours professionnels enregistrés ont été, eux, archivés et organisés dans une phonothèque de la MMSH. Leur écoute offre un nouveau corpus de recherche qui reste à exploiter.

Programme

Jeudi 10 janvier 14 h 30 – 17 h

Le programme Histinéraires et le traitement des données écrites : bilan du travail en cours sur les MSASPatrick Garcia, Université Cergy-Pontoise, IHTP, Responsable de l’ANR Histinéraires et Bertrand Müller, CNRS-Centre Maurice Halbwachs.

L’écriture de soi des historiens : Premiers enseignementsFrançois Dosse, Université de Paris-Est Créteil et Isabelle Lacoue-Labarthe, Sciences Po Toulouse

Récits de vie, récits de carrières : bilan d’une collecte – méthode & démarche, Véronique Ginouvès, Phonothèque de la MMSH et Anne Marie Granet, Université Grenoble Alpes, LARHRA.

Vendredi 11 janvier  9h – 12 h (matinée de travail, ouverte sur inscription)

Récits de vie, récits de carrièresRetour d’expérience par les participants aux enquêtes réalisées pour le programme Histinéraires : Jean-Luc Arnaud (UMR TELEMMe), Evelyne Cohen, Maryline Crivello (UMR TELEMMe), Anne Dalmasso (LAHRA), François Josse (Université de Paris-Est Créteil), Patrick Garcia (IHPT), Karima Dirèche (UMR TELEMMe), François Dosse (IHTP),  Stephane Gal, Gilles Bertrand, Nicolas Mathieu (LUHCIE).  Table ronde animée par Véronique Ginouvès, Phonothèque de la MMSH et Anne-Marie Granet,  Université Grenoble Alpes – LARHRA,

Réflexions collectives sur l’insertion de ces récits dans l’ensemble du dispositif. Quels devenirs et quels ré-usages de ces témoignages ?

Vendredi 13 h 30 -16 h30

Récits oraux, récits de carrière ou récits de vie : réflexion critique sur les démarches interdisciplinaires et internationales, Discutante Maryline Crivello, AMU-TELEMME

Du questionnaire au récit de vie : l’oralité en dialectologie, Elisabetta Carpitelli UGA- GIPSA-lab, centre de dialectologie,

Archives personnelles et histoire orale : regards croisés, Luciana Heymann, Fondation Fiocruz, Rio de Janeiro

L’Histoire orale : un métier, une passion, une lutte –  regards de la Grande Bretagne, Lindsey Dodd, Research Fellow Collegium de Lyon, University of Huddersfield,

La métamémoire, ou la mise en récit d’une mémoire partagée, Joël Candau, Université de Nice, LAPCOS

Conclusions

Les journées sont ouvertes à toutes et tous. La matinée du vendredi est une journée de travail ouverte sur inscription. Merci d’envoyer un courriel conjoint à Véronique Ginouvès [veronique.ginouves<at>univ-amu.fr] et Anne-Marie Granet [anne-marie.granet-abisset<at>univ-grenoble-alpes.fr].

Crédits de la photographie à la une : départ de Billie Samuel sur le Malvern Star bike avec sa mascotte Koala, vers sont record de vitesse féminin sur le trajet de Sydney vers Melbourne, le 4 juillet 1934, photographie de Sam Hood, archives de la State Library of New South Wales. Pas de restrictions de droits connues.

Qu’est-ce qu’une bonne recette de cuisine sonore en 5 étapes ?

Le projet Recipes – Food, Magic, Art, Science, and Medicine organise pendant les mois de juin et juillet une conférence virtuelle autour de la question “Qu’est-ce qu’une recette / What is a recipe ?“.  Les deux historiennes à l’origine de ce scientifique et savoureux projet, Lisa Smith (Université de l’Essex) et Laurence Totelin (Université de Cardiff), ont repéré dans leur veille documentaire les billets de Mathilde Bresc les derniers lundis du mois sur les Carnets de la phonothèque  qui présentent des recettes de cuisine issues de nos fonds sonores. Elles ont sollicité l’équipe de la phonothèque pour qu’elle participe à la question virtuelle des mois de juin et juillet “What is a recipe ?”. Cela a poussé l’équipe de la phonothèque à définir ce qu’est une “bonne recette sonore”. Aussi, après nos Five steps to a good « sound archive recipe » voilà,  en langue française, ce que nous considérons être une bonne recette sonore en 5 étapes. Continuer la lecture de Qu’est-ce qu’une bonne recette de cuisine sonore en 5 étapes ?

Formation à la collecte au CNRPAH, Alger, avril 2017

Du samedi 1er au 5 avril 2017, une formation à la collecte, son archivage et sa valorisation a eu lieu au Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques – CNRPAH, suivie par une quinzaine d’étudiants, en master 1 et 2 d’ethnomusicologie1. Ce master, dont la branche algérienne a été créée par Maya Saidani, ethnomusicologue au CNRPAH, est dirigé, en convention avec l’université de Gabès et l’Institut supérieur des arts et métiers, par Mohamed Gouja, musicologue2. Continuer la lecture de Formation à la collecte au CNRPAH, Alger, avril 2017

  1. Option “Musique et musicologie, option recherche”. []
  2. Du 12 au 15 Avril 2017 un colloque sera organisé à Gabès en étroite collaboration avec le CNRPAH et l’université de Gabès, dans la lignée de la série de colloques que l’Institut supérieur des arts et métiers organise depuis trois ans. La thématique, cette année, portera sur le thème “Maghreb, Sahara, Sahel : unité et diversité culturelle”. []

Formation Ina Expert “Collecter, produire et enregistrer des témoignages” – décembre 2016

Les 5 et 6 décembre 2016 sur le site de l’INA de Bry-sur-Marne a eu lieu un nouveau stage de trois jours sur le collectage et l’enregistrement de témoignages. Comme au cours des autres cessions organisées par l’Ina, les stagiaires découvraient la préparation d’une enquête de terrain et d’une grille d’enquête, les modalités d’un entretien qualitatif, son cadre juridique et son traitement documentaire pendant une journée et demi. Puis ils approfondissaient leurs connaissances d’un enregistrement numérique sonore accompagné d’un ingénieur du son pendant une après-midi. Le troisième jour était consacré à la réalisation d’un entretien de même type enregistré cette fois en vidéo. Là aussi un professionnel apportait ses compétences et sa méthodologie pour la captation vidéo d’un témoignage. Continuer la lecture de Formation Ina Expert “Collecter, produire et enregistrer des témoignages” – décembre 2016