Archives par mot-clé : Michel Seurat

Michel Seurat dans ses archives

Un des atouts de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) d’Aix-en-Provence est de faciliter les rencontres scientifiques : l’histoire du traitement du fonds Michel Seurat fait partie de ces concours de circonstances heureux qu’elle a pu faire naître. En 2009, l’anthropologue Franck Mermier, alors directeur du Département des études contemporaines de l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo) participe au jury d’une thèse qui se tient à la MMSH1. À cette occasion, il découvre les travaux de la phonothèque et fait aussitôt le lien avec une sacoche en cuir, rangée sur une étagère de son bureau à Beyrouth. Il l’a déjà plusieurs fois examinée sans vraiment savoir ce qui pourrait en être fait car elle contient principalement des minicassettes et des cassettes audios. Or les services de l’Ifpo ne disposent pas de lecteurs pour les écouter ni de moyens de les transférer sur un autre support. Rien de précis n’est indiqué mais le nom de « Michel Seurat » et l’adresse du Centre d’études et de recherches sur le Moyen-Orient contemporain (Cermoc) sont inscrits en destinataire d’enveloppes postales. Il suppose donc qu’il s’agit de documents ayant appartenu au chercheur Michel Seurat, réunis par celui-ci entre 1979 – début de son rattachement au Cermoc désormais partie intégrante de l’Ifpo – et le 22 mai 1985, date de son enlèvement par l’organisation du Jihad islamique. Il ne sait pas ce que ces documents contiennent mais cela lui semble essentiel de les déposer dans un centre d’archives ; après sa visite aixoise, il se tourne vers la phonothèque de la MMSH. Continuer la lecture de Michel Seurat dans ses archives

  1. Il s’agissait de la thèse de Véronique Bontemps, Naplouse, le savon et la ville : patrimoine familial, travail ouvrier et mémoire au quotidien, sous la direction de Jean-Charles Depaule, http://theses.fr/2009AIX10062 []

Qui parle français à qui et quand : que dire des usages au Liban en 2019 ? (Beyrouth, 27 mai)

On aura reconnu le célèbre titre du sociolinguiste Fishman [Who Speaks What Language to Whom and When?] dans l’intitulé choisi pour cette journée, qui s’articule au séminaire LanĠ(u)āGeS : les langues à Beyrouth, organisé depuis 2017 par l’Université Libanaise et l’Ifpo. La journée prend place dans le cadre du projet Les français parlés au Liban.  Étude préliminaire : le cas de Beyrouth, financé par l’AUF1, et mené conjointement par l’Université Libanaise – Centre des Sciences du Langage et de la Communication, le laboratoire ICAR2, l’Ifpo – Institut français du Proche-Orient et l’USJ – CEMAM3. Continuer la lecture de Qui parle français à qui et quand : que dire des usages au Liban en 2019 ? (Beyrouth, 27 mai)

  1. Agence universitaire de la Francophonie – Direction régionale Moyen-Orient : https://www.auf.org/moyen-orient. []
  2. Interactions, Corpus, Apprentissages, Représentations, Lyon. []
  3. Le centre d’études pour le Monde Arabe Moderne est faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l’Université Saint Joseph de Beyrouth, Liban. []

VENDREDI #OAW2017 et journée internationale des archives audiovisuelles : Discours de Khalil Akkawi lors d’une manifestation à Tripoli en 1985

Les chercheurs qui produisent des données sonores au cours de leur travail de terrain peuvent faire le choix de diffuser en libre accès les sources de leur recherche dans une phonothèque. En collaboration avec l’archiviste et selon les thématiques explorées, les chercheurs décident, au moment du dépôt, des modalités d’accès aux données produites. Ils apportent alors tous les éléments de contextualisation nécessaires à la diffusion de leur recherche. Plusieurs outils sont disponibles à la phonothèque de la MMSH pour mettre en œuvre concrètement cette diffusion, en conformité avec les questions éthiques et juridiques. « Open in order to… » est le thème de cette année : l’équipe des archivistes de la phonothèque de la MMSH vous explique chaque jour pourquoi il lui semble important d’ouvrir les enregistrements de terrain à l’écoute de tous les publics sur Les carnets de la phonothèque : https://phonotheque.hypotheses.org/oa  L’occasion également de mettre en avant des archives sonores libres de droit ou qui sont dédiées avant l’heure au domaine public. Aujourd’hui c’est aussi la journée internationale des archives audiovisuelles… Bonne écoute !

Du fonds Michel Seurat de la phonothèque1, aucun enregistrement n’a pour l’instant été diffusé en libre écoute. Plus de trente ans après la disparition du chercheur en pleine guerre civile libanaise, la recherche des témoins ou de leurs ayants-droits est encore en cours afin d’obtenir les autorisations nécessaires à la diffusion. L’entreprise est d’autant plus délicate que certains témoins ne sont pas identifiés.

Certains documents peuvent toutefois être diffusés, du fait des conditions de leur enregistrement. Par exemple, ce discours de Khalil Akkawi prononcé publiquement lors d’une manifestation du 8 février 1985 à Tripoli.  Continuer la lecture de VENDREDI #OAW2017 et journée internationale des archives audiovisuelles : Discours de Khalil Akkawi lors d’une manifestation à Tripoli en 1985

  1. A propos du fonds Michel Seurat, consulter le billet : https://phonotheque.hypotheses.org/21809. []

Archiver Michel Seurat

L’empreinte de Michel Seurat dans la recherche en sciences sociales sur le Moyen-Orient a perduré bien après sa disparition en 1986. Dès 1989, Gilles Kepel et Olivier Mongin procédaient à une « opération de sauvetage » des écrits du chercheur en publiant L’Etat de barbarie1. Dans leur avant-propos de l’ouvrage, MM Kepel et Mongin écrivaient : « en rassemblant ici ce qui avait déjà pris forme, on voudrait susciter chez d’autres chercheurs le désir d’exploiter plus avant une veine dont la fécondité paraît grande. »2. Mais pour ce qui était des archives sonores de Michel Seurat, elles étaient plus difficilement exploitables du fait de leur format analogique et de leur hétérogénéité. En 2009, l’Institut français du Proche Orient s’est alors tourné vers la phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme pour procéder à leur traitement3. Continuer la lecture de Archiver Michel Seurat

  1. Seurat, Michel, L’Etat de barbarie, Paris, Le Seuil, collection « Esprit », 1989, 335 p. []
  2. L’Etat de barbarie, p. 11. []
  3. En 2009, Franck Mermier, directeur du Département des études contemporaines de l’Ifpo de 2002 à 2009, a confié les enregistrements à la phonothèque de la MMSH par souci de conservation. []