Archives par mot-clé : MuCEM

Embarquez pour L’Île aux Podcasts

Le 10 novembre s’est tenue la restitution du projet L’Île aux Podcasts au MucemLab. C’est dans ce cadre historique (cour de la commande du fort Saint-Jean) que nous avons été invitées à mettre le cap et voyager dans les profondeurs de l’intime.

Continuer la lecture de Embarquez pour L’Île aux Podcasts

Séminaire sur l’enquête-collecte : pratiques d’herborisation des premiers ethnologues professionnels (1925-1943)

Durant le séminaire sur l’enquête-collecte, qui s’est déroulé entre 2014 et 2019 et décrit dans sa globalité dans cet article, une des 9 journées thématiques était nommée “Documenter la nature”. Elle était consacrée aux collections naturelles des musées (herbiers, animaux, objets végétaux) ainsi qu’à leur collecte par les ethnologues. Au total, trois conférences ont été présentées durant cette journée. Nous avons choisi de vous présenter celle de Julien Bondaz, anthropologue et maître de conférence à l’université Lyon 2.

Julien Bondaz a intitulé son intervention : Collecter et documenter la nature : «Des témoins desséchés, comme les plantes d’un herbier». Les pratiques d’herborisation des premiers ethnologues professionnels. (1925-1943) dont vous pouvez retrouver la notice dans la base de la phonothèque en cliquant ici. Dans cette conférence, Julien Bondaz nous présente les débuts d’une discipline  de l’ethnologie aujourd’hui reconnue : l’ethnobotanique. Au début du XXe siècle, les universités financent des ethnologues pour une mission particulière : faire des recherches et étudier les écosystèmes dans les colonies françaises en Afrique, notamment la flore, afin de trouver des “plantes tropicales utiles” pour les secteurs de l’alimentation ou du textile.

Il évoque aussi des grandes figures comme André-George Haudricourt (1911-1996), botaniste et ethnologue, ou le célèbre Marcel (1872-1950) ont joué un rôle prépondérant dans l’établissement de ces “premières pratiques d’herborisation”. A une époque où l’ethnologie connaît un grand intérêt auprès des pouvoirs publics et du monde universitaire, les herbiers décrivant les écosystèmes tropicaux sont aujourd’hui conservés dans des musées comme le Museum National d’Histoire Naturelle.

Extrait de la conférence de Julien Bondaz1

Dans cette conférence, Julien Bondaz fait un panorama historique de cette période mouvementée, mais également trouble, de l’ethnologie au début du XXe siècle. Il explique en détails les origines de cet objet qu’on connaît un peu tous, mais sans jamais s’y être trop penché : les herbiers.

Non seulement ce travail peut intéresser n’importe quel amateur d’ethnologie ou de botanique, mais elle peut aussi apporter de précieux renseignements aux étudiants des filières de l’ethnologie et d’anthropologie. En effet, ces disciplines scientifiques ont été très dynamiques durant la période que décrit Julien Bondaz. conférence de donne à entendre plusieurs clés de compréhension sur l’histoire coloniale, le rôle des universitaires ou des musées qui intéressera certainement les amateurs comme les spécialistes du domaine.

Julien Bondaz a donné l’autorisation de diffusion de sa conférence. Les métadonnées qui la décrivent et l’enregistrement sont consultables sur le site de la phonothèque en cliquant ici.

Stevie KOLODZIEJ, M2 au sein du Master Histoire, parcours métiers des archives, bibliothèques, médiation de l’histoire et humanités numériques.

  1. l’usage du casque audio est conseillé en raison de la faible qualité de l’enregistrement. []

Traitement archivistique d’une collection sur l’enquête collecte dans les musées de société

Entre 2014 et 2019 le Mucem (Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée) a accueilli un séminaire ayant pour titre : L’enquête-collecte dans les musées de société. Il a été organisé par Cyril Isnart (Ethnologue, Idemec), Véronique Dassié (Ethnologue, Idemec) et Aude Fanlo (Directrice du Pôle Recherche-Musée, Mucem). Ces conférences ont été enregistrées et la phonothèque les a accueillies en octobre 2020 pour les traiter et les archiver.

Le sujet de ce séminaire est le processus de l’enquête-collecte dans l’environnement d’un musée.  Il s’agit d’un terme employé en ethnologie et en muséologie, il désigne le processus par lequel un musée forme des équipes de scientifiques (ethnologues, sociologues, historiens) pour acquérir de nouveaux objets et documents pour ses collections. Il y a plusieurs manières d’effectuer cette opération (collecte dans la nature, ventes aux enchères, achat de documents à des particuliers). Ce séminaire contient 41 conférences d’une durée moyenne comprise entre 20 et 40 minutes, suivies pour la plupart de séances de débat.

Le séminaire est composé de 9 journées qui souhaitent brosser l’entièreté des thématiques concernées par l’enquête-collecte dans des établissements comme le Mucem. Voici les dates et titres des 9 journées composant le séminaire :

22/05/2014 : Recherche et musée
06/11/2015 : Exposition horizon enquête1
20/05/2016 : Documenter la nature
25/11/2016 : Collecter en terrain sensible
09/06/2017 : Collecter les migrations
24/11/2017 : Collectes sensorielles2
30/05/2018 : Collectes sonores
23/09/2019 : Photographie et collecte
12/11/2019 : Critique et éthique de l’enquête-collecte

Continuer la lecture de Traitement archivistique d’une collection sur l’enquête collecte dans les musées de société

  1. Conférences non-enregistrées []
  2. Idem []

Imaginaires en Méditerranée : la part incontournable de l’archive

A côté des missions des archives, celles de prouver, de témoigner ou d’informer, a été mises en lumière – depuis la parution de l’ouvrage d’Arlette Farge, Le goût de l’archive (1989) – , la prise de conscience des multiples émotions que les archives suscitent, ce qu’elles rendent compte du rêve et de la fantaisie et de la façon dont elles peuvent documenter les imaginaires de ceux qui sont à l’origine de leur création, de leur collecte ou qui en sont l’objet.

L’atelier professionnel Visual Studies “Imaginaires en Méditerranée : la part incontournable de l’archive” organisé le 30 septembre 2019 à la MMSH vise à comprendre le rôle des archives dans la fabrique des imaginaires en Méditerranée. Cette journée alternera entre présentation de fonds d’archives constituées à même de traduire des regards collectifs sur la Méditerranée (InaCMCA) et des questionnements de chercheurs sur des points de cristallisation des imaginaires méditerranéens. Le film, Catherine ou le corps de la passion, réalisé par Emma Aubin-Boltanski, anthropologue au Centre d’études en sciences sociales du religieux – CéSor, ouvrira la discussion.

Programme

Continuer la lecture de Imaginaires en Méditerranée : la part incontournable de l’archive

Les temporalités du Sida : journée d’étude le 30 novembre 2018

Une journée d’étude sur le thème “Les temporalités du sida” aura lieu le 30 novembre 2018, dans les locaux de l’I2MP au MuCEM dans le cadre du séminaire “Collecter, conserver et exposer la lutte contre le VIH-sida” qui est organisé en partenariat avec le LabexMed et avec le soutien du Réseau Thématique 28 de l’AFS « Recherches en sciences sociales sur la sexualité ».

Les différentes interventions de la journée seront centrées sur les enjeux de la restitution des temporalités multiples de l’épidémie du VIH-sida dans la mise en récit muséale.

Continuer la lecture de Les temporalités du Sida : journée d’étude le 30 novembre 2018

Le fabuleux destin des archives sonores : la phonothèque au MuCEM le 30 mai 2018

La sixième séance du séminaire «La collecte ethnographique dans les musées de société», organisée par le département de la recherche et de l’enseignement du MuCEM et le Pôle Recherche-Musée de l’IDEMEC portera sur la Collecte ethnographique dans les musées de société, pratiques, écoutes et silences de l’enquête sono-graphique et aura lieu le mercredi 30 mai 2018 au Mucem à l’I2MP de 11h à 18h.

Grâce à la numérisation et l’internet, les sources sonores sont de plus en plus disponibles et intègrent bon nombre de démarches innovantes. Ce séminaire permettra d’explorer les différentes formes de collecte du sonore et par le sonore, dans le monde des musées et à ses frontières (ethnographie, archives, art, radio). Coordonnée par Véronique Dassié (ethnologue, Idemec), Aude Fanlo (adjointe au responsable du département recherche et enseignement, Mucem), Cyril Isnart (ethnologue, Idemec) et Florent Molle (conservateur, Mucem), la séance s’articulera autour de trois axes : le son-patrimoine, le son-vérité et le son collecté.

Vous trouverez, ci-dessous, le programme détaillé des interventions ou vous pouvez le télécharger ici.

Continuer la lecture de Le fabuleux destin des archives sonores : la phonothèque au MuCEM le 30 mai 2018

Journée atelier 12 mars : donnée citoyenne et petit patrimoine

Dans le cadre d’un partenariat entre le laboratoire MAP (Modèles et simulations pour l’Architecture et le Patrimoine – UMR CNRS/MCC 3495) et le MuCEM, et avec le soutien de la région PACA, une journée atelier aura lieu le 12 mars 2018 au MUCEM autour du projet exploratoire Territographie.

Cette expérimentation vise à interroger la notion de “science participative” et son application potentielle à l’étude du petit patrimoine de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Par “petit patrimoine” – ou “patrimoine mineur”, nous entendons tout patrimoine, tangible et intangible, échappant souvent à la définition de l’inventaire donnée par André Malraux1, mais marquant la mémoire d’un territoire vécu ou habité . Continuer la lecture de Journée atelier 12 mars : donnée citoyenne et petit patrimoine

  1. Tout inventaire artistique est ordonné par des valeurs; il n’est pas le résultat d’une énumération, mais d’un filtrage. A.Malraux, cité dans Architecture – description et vocabulaire méthodiques, J.M Pérouse de Montclos, Editions du patrimoine, Centre des monuments nationaux, Paris, 2011. []

Sida, Musées et Communautés : journée d’étude, 18 janvier 2018

Dans le cadre du cycle conserver et exposer la lutte contre le VIH Sida, une journée d’étude se tient le 18 janvier 2018 au Fort Saint Jean, MuCEM, sur le thème “Sida, Musées et Communautés”. Au cours de l’histoire de la lutte contre le sida, la notion de “communauté ” a été utilisée pour désigner diverses catégories d’acteurs engagés à différents titres dans la lutte contre l’épidémie, qu’il s’agisse de groupes exposés au VIH, de volontaires associatifs, de soignant.es, de malades, d’universitaires, etc. Certaines “communautés” encore parfois stigmatisées et/ou minoritaires s’organisent aujourd’hui pour préserver et valoriser leur(s) mémoire(s) dans une quête de reconnaissance sociale. Elles deviennent ainsi des “communautés-sources” pour les musées et centres d’archives qui souhaitent rendre compte de l’histoire sociale de l’épidémie. Ce nouvel enjeu social pose toutefois de nombreux défis aux institutions muséales. Continuer la lecture de Sida, Musées et Communautés : journée d’étude, 18 janvier 2018

Récit public de l’histoire : séminaire d’automne au MuCEM

La phonothèque sera présente lors du premier séminaire d’automne du MuCEM sur la thématique “Récit public de l’histoire”, les  les 2 et 3 novembre 2016 coordonné par Maryline Crivello (UMR TELEMME AMU-CNRS) et Jocelyn Létourneau (CELAT, Université Laval), Patrick Garcia (IHTP, Université Cergy Pontoise), Laurier Turgeon (CELAT, Université Laval). Continuer la lecture de Récit public de l’histoire : séminaire d’automne au MuCEM

2ème rencontre “Sources et créations”, Mucem, 9 mai 2016 : Quelles archives pour la création ?

En mars 2015, dans le cadre du projet « Sources et créations », le Mucem organisait une première journée professionnelle de réflexion consacrée à la question : Quelles sources pour la création ? Pour cette nouvelle édition, l’interrogation est cette fois : Quelles archives pour la création ?. Quelles méthodes, processus et orientations sont proposés par les organismes privés et publics pour conserver des créations artistiques, que celles-ci soient émises par des festivals, des compositeurs, des musiciens, ou des chercheurs ? S’agit-il d’archives publiques ou d’archives privées ? Comment cela s’organise-t-il à l’échelle méditerranéenne ? Ces rencontres seront l’occasion d’explorer différentes pratiques aussi bien en France qu’en Tunisie et au Liban, avec ateliers et table-ronde.

PROGRAMME

9h30 : accueil au Centre de conservation et de ressources (CCR)

10h-12h, CCR : Atelier A la découverte des archives du musée, en compagnie de Marie-Charlotte Calafat (responsable adjointe du Centre de conservation et de ressources, Mucem)  et Fabienne Tiran (archiviste, Mucem).

14h30-15h15, fort St Jean, I2MP, salle Meltem : Atelier avec Zeina Saleh Kayali du Centre du patrimoine musical libanais1.

15h30-16h15 : Atelier avec Anas Ghrab du Centre des musiques arabes et méditerranéennes2.

16h30-17h15 : Atelier : Présentation du thesaurus d’instruments de musique MIMO par Rodolphe Bailly

18h-20h : Rencontre-discussion : Quelles archives pour la création ? Avec Lenka Bokova (responsable de la maison Jean Vilar), Bertha Bermudez (danseuse et chorégraphe), Mireille Maurice (déléguée générale de l’INA), Fabienne Tiran (archiviste),  Modération par Marie-Charlotte Calafat (Mucem) et Véronique Ginouvès (responsable de la phonothèque de la MMSH).

Si Elisabeth Cestor (Mucem) à l’origine du projet et de cette journée n’est pas affichée dans le programme, elle nous fera part de prochains événements à venir dans le cadre du programme qui continue à se développer.

Crédits photographique : promenade près du Mucem en 2015, photographie de Nadine Vakhnovsky, CC-BY-NC.

  1. Le Centre du patrimoine musical libanais – CPML-espace Robert Matta  a ouvert ses portes en 2012 au Collège Notre-Dame de Jamhour, dans la région de Beyrouth. Il a pour objectifs de rassembler, conserver et valoriser les archives et la documentation des compositeurs libanais de musique savante []
  2. Le Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes est une institution publique sous la tutelle du ministère de la Culture de la Tunisie. Situé à Sidi Bou Saïd, il se consacre à l’étude et à la valorisation du patrimoine musical arabe. Le Centre abrite aujourd’hui une importante phonothèque ainsi qu’un musée d’instruments de musique, et organise différentes activités artistiques et scientifiques []