Archives par mot-clé : Nicolas Bonet (luthier)

Sculpter une voûte : le bonheur d’une luthière sensible à la poésie sonore du copeau sortant de la gouge

La luthière Martine Aguila dans son atelier à Pertuis (juin 2019)

Martine Aguila débute sa formation luthière à 17 ans en 1977. Elle fait partie des « nouveaux luthiers », venus à ce métier non par filiation luthière ou racines mirecurtiennes, mais par goût de la musique. En dépit d’un milieu familial peu favorable aux activités musicales, elle apprend à jouer de la guitare et s’intéresse à la construction de l’instrument. Avec les moyens du bord, elle tente d’en fabriquer un.
1. Ça ne ressemblait à rien, mais ça me plaisait (Martine Aguila, extrait de l’enquête n°30653)

Vers 15 ans, elle souhaite apprendre la lutherie, mais ses parents veulent qu’elle passe d’abord son baccalauréat. C’est après cette étape qu’elle s’inscrit deux ans plus tard en 1977 à l’école de lutherie de Crémone (pour Mirecourt, elle a déjà dépassé l’âge). L’inscription est très simple, sans examen préalable. Plongée dans le bain linguistique italien, elle apprend la langue rapidement. Continuer la lecture de Sculpter une voûte : le bonheur d’une luthière sensible à la poésie sonore du copeau sortant de la gouge

Obtenir la médaille d’or du concours international de lutherie de Crémone

Le luthier Nicolas Bonet à l’établi (Aix-en-Provence, juin 2018)

Dans un premier entretien daté de juin 2018, Nicolas Bonet luthier à Aix-en-Provence, a expliqué son parcours professionnel et son choix délibéré de changer de métier, devenant luthier après avoir été ingénieur. Le 26 septembre 2018, il a obtenu une récompense prestigieuse, la médaille d’or du concours international de lutherie de Crémone. Ce nouvel entretien, très bref, porte sur cet événement particulier qui marque une étape décisive dans le parcours talentueux de ce jeune luthier. Continuer la lecture de Obtenir la médaille d’or du concours international de lutherie de Crémone

Un ingénieur qui rêvait de violons : le parcours professionnel d’un luthier fils de luthiers

Le luthier Nicolas Bonet à l’établi (Aix-en-Provence, juin 2018)

Nicolas Bonet est ingénieur depuis 2 ans lorsqu’il décide de devenir luthier. A 25 ans, en 2011, il débute sa formation à Milan. La relation qu’il entretient avec la lutherie est complexe. D’une part, c’est un métier  qui lui est familier puisque son père, Frédéric Bonet, et sa mère, Martine Aguila, sont tous deux luthiers.

1. La lutherie au berceau (Nicolas Bonet, extrait de l’enquête n°5189)

Continuer la lecture de Un ingénieur qui rêvait de violons : le parcours professionnel d’un luthier fils de luthiers