Archives par mot-clé : outil collaboratif

2009, année des archives sonores en ligne ?

L’année toute neuve, sera-t-elle celle des archives sonores en ligne ? Jusque là les exemples d’écoute en ligne d’entretiens de terrain en France se comptaient sur les doigts de la main mais voilà que les projets se multiplient.

Après le lancement en Corse de Repertorium, décrit dans les carnets de la phonothèque en décembre, trois sites proposent l’écoute en ligne d’archives de terrain.  Les archives départementales du Cantal (AD15), qui depuis plusieurs années déjà ont créé une section audiovisuelle, viennent tout récemment de proposer une recherche spécifique à ces fonds. A près plusieurs campagnes de collectes et de dépôts, un fonds d’envergure a été constitué. Aujourd’hui vous pouvez écouter des entretiens mais aussi visualiser des films : « L’exemple du mois » est un film couleur muet déposé par un particulier qui a filmé, en 1938 dans les rues d’Aurillac, un défilé organisé pour le millénaire de la naissance de Gerbert, futur pape Sylvestre II. Vous vous repérez dans les collections à travers une recherche simple,  avancée ou en cliquant sur une carte du Cantal. Le site ne propose pas encore de présentation globale des fonds ni du contexte des recherches, il est donc difficile de se faire une idée de l’ensemble des enregistrements et des notices mis à disposition. Ceux qui peuvent être écoutés en ligne sont bien évidemment ceux pour lesquels les archives du Cantal ont obtenu les droits d’utilisation et de diffusion. Il s’agit principalement d’enquêtes récentes réalisées par le directeur des AD15, Edouard Bouyé, et par Frédéric Bianchi, responsable du département audiovisuel, auxquelles s’ajoutent les enregistrements des animations organisées par les archives départementales (forums d’associations, lectures de texte, conférences…) et des émissions radiophoniques de la radio libre Radio 15 (années 1980).

En Basse-Normandie, le CRéCET (centre régional de culture ethnologique et technique) vient de mettre en ligne deux entretiens sélectionnés dans les enquêtes réalisées par l’association. Ici, il s’agit avant tout de valoriser les entretiens dans une démarche de sensibilisation à l’ethnologie en direction du grand public. Il est ainsi possible d’écouter un récit de vie réalisé en 2007 auprès de Lucienne Cabana, ouvrière dans le textile des années 20 aux années 1970, et des extraits d’entretiens enregistrés auprès de différents acteurs du port de Caen-Ouistreham sur le thème de l’escale. L’onglet « base de données du site » ne semble pas encore fonctionner mais il permettra certainement de prendre connaissance des différents entretiens réalisés par l’association.

Le site du patrimoine oral et festif en Aquitaine, Son d’Aquí est plus ancien et les collections documentées sont nombreuses. Vous pouvez écouter en ligne plusieurs fonds sonores dans leur totalité, lorsque les questions des droit ont été réglées, ou sous forme d’extraits. Vous pouvez par exemple accéder au fonds Guy-René Busnel, ancien chercheur du MNATP/MuCEM, qui a enregistré dans le village d’Aas (Vallée d’Ossau) en 1962 ; au archives du festival de Siros (1967-2006) où ont été présentés de nombreux chanteurs et conteurs béarnais ; diverses collectes de Pierre Boissière et de Pierre Corbefin, que l’on retrouve également dans la base de données du centre des musiques et danses traditionnelles en Midi-Pyrénées à Toulouse (mais sans les extraits sonores) ; les archives d’un des pionnier de l’édition discographique occitane, Jean Moureu (1924-1995) créateur de la maison de disques Junqué-Oc (Jurançon, Pyrénées-Atlantiques).

Ainsi les collections sonores inédites deviennent peu à peu accessibles sur la toile. Mais cette expansion montre aussi un paysage documentaire dispersé et morcelé et la cartographie des archives sonores inédites en France reste à faire. C’était déjà une remarque du rapport Cribier/Feller en 2003*. Comment repérer les collections sonores dans leur ensemble ? Les portails pourraient être une solution à cet éparpillement. Ce sera justement l’un des axes des prochaines rencontres nationales de l’ACIM (association pour la coopération des professionnels de l’information musicale). Dans le programme de ces rencontres plusieurs portails, nationaux et européens, seront présentés (Gallica 2, la Cité de la musique, le portail du patrimoine oral et Michael). Ces portails pourraient devenir de véritables outils de partage , de mutualisation, de valorisation mais aussi de repérage et de cartographie du patrimoine sonore inédit.

* Cribier F., Feller E., 2003, Projet de conservation des données qualitatives des sciences sociales recueillies en France auprès de la ‘société civile’., Rapport au Ministère de la recherche, 2 vol., 170 p. [en ligne] http://www.cmh.acsdm2.ens.fr/rapport/Rapdonneesqualita.pdf

Crédit photographique :Drinking to the New Year, New-York [prise de vue entre 1910 et 1915], plaque de verre, Bain News Service, collection George Grantham Bain Collection (Library of Congress).
http://www.flickr.com/photos/library_of_congress/2163812678

Collecter, organiser, valoriser les archives de la recherche en sciences humaines et sociales : Quelles collaborations mettre en œuvre ?

Les 18 et 19 septembre 2008 se tiendront à la MMSH deux journées d’étude sur les archives de la recherche en sciences humaines et sociales. Ces journées sont organisées par Florence Descamps (EPHE) et Véronique Ginouvès (Phonothèque MMSH) et soutenues par l’unité de service et de recherche de la MMSH et le programme ARSHS.

Le programme est en ligne sur Calenda.

En guise d’illustration, pendant tout le mois de septembre, dans les locaux de la MMSH vous pourrez voir une exposition sur les archives dans le cadre de la recherche sous le titre « ARCHI Facile » réalisée par le secteur archives et la communication de la délégation Paris Michel-Ange au CNRS.

La journée introductive présentera un certain nombre d’initiatives concernant l’archivage, la publication, la valorisation ou le partage des données de la recherche en sciences humaines et sociales, et les collaborations qui peuvent être mises en œuvre pour les réaliser. Elle se terminera par une visite en fin d’après-midi de l’exposition: André Masson – Georges Duby, les ateliers d’Aix-en-Provence au centre aixois des archives départementales des Bouches-du-Rhône.

La seconde journée a pour objet les archives sonores et audiovisuelles. Elle s’inscrit directement dans le cadre du programme ARSHS, dans le cadre du réseau des maisons des sciences de l’homme La matinée présentera des exemples de ré écoute ou de mise à disposition de corpus sonores en SHS et l’après-midi sera consacrée à une table-ronde autour des outils collaboratifs mis en place pour le son.

N’hésitez pas à participer à ces journées ! Elles sont librement ouverte à tous sur une simple inscription par courriel à l’attention de Véronique Ginouvès <ginouves[arobase]mmsh.univ-aix.fr].

Crédits photographiques : “Supports“, par Pierre Monteil, licence Creative Commons (CC)