Archives par mot-clé : polyphonie

Avent -11 : Polyphony around Europe

Quoi qu’insuffisant, surtout dans sa conclusion, son travail, confinant à l’intuition d’un Marc Bloch quant au rapport Donjon-Vassal, d’un Mauss sur l‘union Chaman-Tribu, d’un Chomsky sur la jonction Insignifiant-Signifiant, prouvait qu’il n’y avait pas obligation (il s’agissait tout au plus d’un choix facultatif), montrant ainsi qu’on s’abusait quand on analysait, à partir d’un Droit soi-disant positif, un substratum d’où l’on croyait saisir la Colonisation, la Romanisation ou la Barbarisation. Ça signifiait donc qu’il fallait à tout prix fuir l’a priori pour saisir, avant tout, l’infrastructural. Tu vois la situation Karl Marx à l’Institut ! On n’avait jamais vu ça. Pourtant la plupart du jury fut d’accord, sauf Carcopino (di Cocopinard) qui dit-on avait rugi « Idiot ! Idiot » ! » (La disparition, Georges Perec, 1969, p. 44)

This post was published for the first time on the Europeana Sounds Blog the 8th of September 2014, at this URL: http://www.europeanasounds.eu/news/polyphony-around-europe ((In September Archive.org archived the blog twice but not this page. Unfortunately, all the posts of this blog were dissolved in the web when the project finished. This Avent Calendar is a chance to publish these forgotten posts. Continuer la lecture de Avent -11 : Polyphony around Europe

Quand j’étais dans mon jeune âge…

L’équipe de la phonothèque de la MMSH est toujours très ravie lorsque les archives sonores ou audiovisuelles sont reprises dans d’autres recherches, citées dans des articles scientifiques ou des ouvrages de tout type, réutilisées dans des expositions ou des conférences ou des écoutes collectives1… L’équipe travaille donc sans relâche pour systématiquement cerner les droits d’utilisation des enregistrements et préciser aux utilisateurs éventuels ce qu’ils peuvent faire de ces archives. Dès que nous retrouvons la trace d’anciens témoins, nous leur faisons signer des contrats d’utilisation dans l’objectif d’offrir le plus large spectre de possibilités aux futurs auteurs/réutilisateurs et jusqu’ici nous n’avons essuyé aucun refus. En retour, lorsqu’un.e artiste nous informe d’une re-création ou d’une ré-interprétation de ces archives, il s’agit toujours d’un moment troublant, en général très joyeux. Continuer la lecture de Quand j’étais dans mon jeune âge…

  1. Pour citer des exemples rapidement il peut s’agir de la fille d’un témoin qui nous demande la  copie d’un entretien pour une écoute familiale autour de la mémoire d’un défunt, du musée de Salagon qui organise une exposition, du lancement du « Prix Seurat » en 2017 où un extrait de l’entretien réalisé entre le chercheur et Jean Métral est diffusé avant le lancement de la conférence introductive… La prochaine intervention publique sera d’ailleurs, en lien avec le projet Territographie, mené par le MAP, l’organisation d’un atelier participatif le 12 mars au MuCEM. []