Archives par mot-clé : stage

À la découverte des archives sonores, un stage à la phonothèque de la MMSH

Dans le cadre d’un stage d’observation de la vie professionnelle en classe de 3ème, j’ai choisi d’effectuer ma semaine à la phonothèque de la MMSH. Étant intéressée par les sciences sociales et humaines, ce stage me convenait parfaitement.

J’ai été accueillie par l’équipe de la phonothèque qui m’a guidée dans ma découverte du monde des archives sonores (le matériel utilisé, les logiciels, les sites…) On m’a proposé de commencer à traiter un fonds que Marie-Luce Gélard, anthropologue,  a déposé à la phonothèque. Continuer la lecture de À la découverte des archives sonores, un stage à la phonothèque de la MMSH

Les bonnes résolutions sonores 2018 : sauvegarde sur le long terme et principes du FAIR

Les projets numériques se multiplient mais comment  savoir s’il sera toujours possible d’y accéder sur le long terme ? En 2015 nous nous en inquiétions déjà avec l’arrêt brutal de Crevilles et depuis cet été c’est la plateforme MedMem, pourtant soutenue par une institution solide comme l’Ina,  qui ne répond plus :

Et si nous profitions de la nouvelle année pour tirer la leçon de cette inquiétante situation1 ? Continuer la lecture de Les bonnes résolutions sonores 2018 : sauvegarde sur le long terme et principes du FAIR

  1. Il faudrait tenir le compte des disparitions des bases de données et autres projets en ligne, et vérifier où (et si) les données ont été récupérées sur un autre système. Ainsi depuis plusieurs mois maintenant – peut-être même depuis plus d’une année – le site e-corpus [http://www.e-corpus.org] où plusieurs centres de ressources académiques avaient placé leur données n’est plus accessible. Les liens renvoient la plupart du temps à des pages blanches… 10 références sont encore affichées à travers Isidore. []

Trois offres de stage à la phonothèque de la MMSH

Au cours de l’année universitaire 2017-2018 la phonothèque Maison méditerranéenne des sciences de l’homme d’Aix-en-Provence (MMSH), est susceptible d’accueillir trois stages dans les domaines des archives et de l’informatique documentaire. Continuer la lecture de Trois offres de stage à la phonothèque de la MMSH

Kuhuisha nyaraka za sauti Tanzania

Tanzania, tangu mwaka 2011, mradi ulianzishwa unaotazama kumbukumbu ya kihistoria ya Tanzania kuhusiana na Urithi wa Ukombozi wa Mwafrika. Tasisi husika za umma Tanzania zinajitahidi kulinda na kuhifadhi urithi huo kwa ajili ya kizazi cha sasa na kijacho kupitia ufadhili wa UNESCO pamoja na Jumuiya ya Ulaya. Kuna umuhimu mkubwa wa kuruhusu kumbukumbu za uhai wa Nyaraka za Sauti kusikika kupitia nchi husika. Warsha ya kwanza ilifanyika mwaka 2014, TBC, Dar es Salaam. Baada ya miaka mitatu, kabla ya mradi kuisha, warsha nyingine ilifanyika (yakifuatiwa na maonesho). Warsha hiyo ilitoa fursa ya kufunzwa utaalamu wa kidijitali na namna ya kuorodhesha taarifa za nyaraka za sauti. Taasisi nne ziliudhuria mafunzo hayo:Kutoka kulia kwenda kushoto: Continuer la lecture de Kuhuisha nyaraka za sauti Tanzania

Reviving the sound archives of Tanzania

In Tanzania, since 2011, a project is raising to highlight Tanzania’s historical memory relating to the African Liberation Heritage. To safeguard and ensure the preservation of endangered public archives in Tanzania, most institutions are promoting its heritage for present and future generations sustained by the UNESCO and European Community.

Sound archives are essential to transmit the vitality, memory and oral history through the voices of the country. This heritage archive reflects the diversity of languages, cultural identities and culture of Tanzania. Continuer la lecture de Reviving the sound archives of Tanzania

Retour sur une expérience de traitement d’un fonds sonore

Étudiante en première année du Master histoire et humanités, métiers des archives et des bibliothèques, médiations de l’histoire & des humanités numériques à Aix-Marseille-Université, j’ai effectué un stage à la phonothèque de la MMSH, un centre d’archive qui recueille les données de terrain de chercheurs de sciences humaines et sociales. J’ai été en charge d’un fonds confié par Claudie Gontier, sociologue au CERFISE – Centre d’études, de recherche et de formation institutionnelle du Sud-Est. Ce corpus est composé d’entretiens avec des militants écologistes du parti des Verts dans la zone du pourtour de l’Étang de Berre.  Ces entretiens avaient été réalisés dans le cadre d’une étude commandée par le Ministère de l’Ecologie suite au grand nombre de voix obtenues par les Verts aux élections municipales et européennes de 1989 dans ce secteur. Ils ont été une des sources qui ont permis la rédaction d’un rapport, déposé avec les supports sonores et conservé à la médiathèque de la MMSH1..

A partir de cette expérience, le métier d’archiviste m’est apparu bien plus qu’un simple savoir-faire technique et méthodique. Le travail intellectuel accompagnant le traitement des documents s’est avéré  indispensable et il a occupé une grande part de mon temps de travail. Il fallait permettre au public de mieux comprendre le contexte de production des archives dans une fiche corpus. Pour chaque entretien ensuite – outre les informations signalétiques -, des typologies ont été données, un résumé et des mots-clés. Cela m’a paru encore plus essentiel dans le cas du document sonore. En effet, l’écoute d’une archive audio a tendance à favoriser l’immersion, l’auditeur se laisse emporter par le récit et entre dans l’entretien, enfermé dans sa bulle, coupé du bruit ambiant, surtout s’il utilise un casque. Du côté des informateurs, surtout lorsqu’il s’agit d’entretiens semi directifs ou non directif, la spontanéité des réponses ou les digressions sont parfois l’occasion pour celui qui écoute de se laisser emporter par le récit. Le son donne une sensation de réel, de participation à l’action. L’archiviste, en citant la source, les conditions d’enregistrement les fonctions des personnes entendues renvoie à la réalité de la production, il permet la médiation entre l’archive et celui qui la consulte.

Autre travail peu connu du phonothécaire mais pourtant fondamental : la sensibilisation auprès des chercheurs ou associations au versement des archives sonores. La phonothèque n’a aucune acquisition onéreuse, tous les fonds proviennent tous de dons ou de dépôt de chercheurs de sciences humaines et sociales. Parmi tous les intérêts de déposer les archives de terrain dans une phonothèque (conservation, réusage, valorisation…) je retiendrai en particulier la possibilité de citer les sources de la recherche. Désormais, dans les articles scientifiques, il est possible de citer en bibliographie finale ou en notes de bas de page les entretiens.

L’équipe de la phonothèque n’a pas encore obtenu les droits d’utilisation des informateurs pour les enquêtes réalisées par Claudie Gontier mais vous pouvez d’ores et déjà lire les notices documentaires sur la base Ganoub. D’autres archives sont en cours de traitement de la même sociologue, sur les cabanons, le port de Marseille ou les ronds points de la zone de l’Étang-de-Berre… elles sont à venir sur la base de données. A suivre !

 

Crédits photographiques : Etang de Berre 12, 16 avril 2016, Arrixaca Gascó, CC-BY-NC-SA.

  1. Cerfise, Claudie Gontier, L’émergence des verts dans un contexte métropolitain : le cas de la zone Fos-Etang de Berre, doc dactylogr., Service de la recherche des études et du traitement de l’information sur l’environnement, Ministère de l’Environnement, janvier 1993, 69p. Cote MMSH : GL-21222. []

Une nouvelle année en mosaïque… meilleurs voeux sonores 2017 !

Avec la fin de l’année 2016 arrive le moment du bilan de la participation de la phonothèque de la MMSH au programme Europeana Sounds. Une extraordinaire aventure qui nous a mené beaucoup plus loin que nous ne l’imaginions à Londres les 17 et 18 février 2014 pour le kick-off, lancement du projet. Ces trois années ont été l’occasion de consolider l’assise de la phonothèque et de mener à bien plusieurs réalisations . Il s’est d’abord agit d’une entreprise humaine car à travers elle un réseau de laboratoires s’est créé au sein du CNRS, efficace et durable. Les archives de l’équipe du CREM au sein du LESC, du LHARA et du  CRESSON sont aujourd’hui réunies à travers le dispositif mis en place dans le cadre du programme d’Europeana Sounds1. Continuer la lecture de Une nouvelle année en mosaïque… meilleurs voeux sonores 2017 !

  1. Les archives de ces quatre laboratoires ont été organisées suivant le format EDM – Europeana Data Model -, moissonnées à travers l’outil MINTMetadata INTeroperability services – et aujourd’hui le CNRS offre sur Europeana plus de 23 000 références sonores accessibles librement en ligne. []

Proposition de stages à la phonothèque de la MMSH

Au cours de l’année universitaire 2016-2017 la phonothèque Maison méditerranéenne des sciences de l’homme d’Aix-en-Provence (MMSH), est susceptible d’accueillir deux stages dans les domaines des archives et de l’informatique documentaire.

Cataloguer et valoriser une collection sonore enregistrée :
La phonothèque de la MMSH numérise, catalogue et valorise des archives de terrain de chercheurs de sciences humaines et sociales. Le choix de la collection à traiter s’effectuera en fonction des priorités de la phonothèque mais aussi des intérêts ou des compétences particulières du/de la stagiaire. La publication d’un catalogue papier et d’un billet sur les Carnets de la phonothèque sont attendus en fin de stage.

Analyse qualité d’un thesaurus en ethnologie : La phonothèque de la MMSH utilise pour l’analyse de ses archives un thesaurus dans le domaine de l’ethnologie. Le stage sera l’occasion de transférer le thesaurus sous le logiciel OpenTheso (format SKOS). Ce transfert sera également l’occasion de réaliser  une analyse qualité de tout ou partie de se thesaurus en étant vigilant sur les usages des normes et standards existants.

Informations pratiques :

– Le stage se déroule à la phonothèque de la MMSH (pas de télétravail).

– L’étudiant-e stagiaire sera indemnisé-e sur une durée de 3 à 6 mois conformément à la réglementation en vigueur.

– Les demandes de renseignement et les candidatures (lettre de motivation et CV) sont à adresser par courriel à Véronique Ginouvès (veronique.ginouves<at>univ-amu.fr).

– Technologies mises en œuvre : Alexandrie 7 pour la base de données documentaire, OpenTheso pour la gestion du thesaurus, Dublin Core pour le moissonnage Isidore, EDM pour le moissonnage Europeana, Wavelab pour la numérisation des archives sonores, catalogage EAD sur XMETAL sur la plateforme CALAMES.

 

Crédits photographiques : Baie de Salvador-de-Bahia, octobre 2015, V. Ginouvès, CC-0.

Une découverte entre les archives

Du 18 avril au 17  juin j’ai fait mon stage à la phonothèque de la MMSH. Je ne savais pas trop ce qui m’attendait : je suis étudiante en master de tourisme, langues et patrimoine – aire arabe-musulmane à Aix-Marseille Université, les archives étaient un univers qui m’était inconnu.  Je me suis dis que c’était l’occasion d’explorer un patrimoine sur l’aire de la méditerranée, ce qui m’intéresse et je n’ai pas été déçue ! Après mes études, je voudrais devenir une reporter de voyage ma responsable de stage m’a confié la réalisation d’un « Foto giornale » de mon stage…. l’occasion aussi de dresser un portrait de l’équipe de la phonothèque à la période d’avril, mai et juin 2016.

J’espère que ce diaporama vous donnera une bonne idée de ce qui se fait à la phonothèque et de la force du travail d’équipe, n’hésitez pas à me laisser vos commentaires !

Donatella Mistretta

Crédits photographiques : image à la une photographie (sélection) de Serge Mercier « Chaîne de numérisation à la phonothèque de la MMSH, 2011 » CC-BY-NC-SA, photographie du diaporama de Donatella Mistretta, CC-BY-NC.

Collecter, produire et enregistrer des témoignages, formation INA Expert 2016

« Auriez-vous un souvenir récent de vacances ou de loisirs à nous raconter ? »

C’est le thème choisi cette année dans le cadre des exercices de collectage réalisés par les stagiaires de la formation INA Expert organisée au mois de juin à Bry-sur-Marne.

Huit personnes, issues d’institutions, de collectivités territoriales et du monde associatif, ont suivi durant trois jours une initiation au collectage de paroles de témoins, à leur captation sonore et vidéo. Les idées de projets des uns et des autres étant déjà bien abouties, le besoin de formation était plus fort du côté de la campagne de collectage et de son environnement : quels partenaires techniques, quels moyens mobilisés et quand, quel contrat de cession de droits, pourquoi faire et enfin, comment construire sa grille d’enquête avec quelles questions et sous quelle forme (ouverte, fermée). Continuer la lecture de Collecter, produire et enregistrer des témoignages, formation INA Expert 2016